bore out le test

Comment savoir si vous êtes en bore out : test(ez)-vous !

Fanny Schuller
The Expert : Fanny Schuller
Updated

Vous vous ennuyez, les journées sont longues, et vous vous demandez si vous pouvez être touché.e en bore-out ? Idéalement même vous voudriez pouvoir faire un test qui vous aide à y voir plus clair ? Vous êtes au bon endroit ! Je vous explique tout ici et je vous explique comment trouver enfin des réponses et des pistes d’action pour vous en sortir !

Car oui, c’est parfois encore un peu confus, cousin méconnu du burn out, le bore out fait pourtant autant de ravages chez ceux qui en souffrent. S’ennuyer au travail…Certains employés qui, eux, sont accablés par trop de travail en rêvent. Et pourtant, avoir un travail tranquille, très tranquille, TROP tranquille n’a rien d’enviable lorsque l’on connait ses conséquences.

Quelles sont-elles ? Quels sont les symptômes ? Regardons tout cela de plus près !

« Bore », c’est quoi en fait ?

Bore en anglais veut dire « ennui ». Le bore out est donc le terme utilisé pour désigner l’épuisement professionnel par l’ennui. C’est un trouble psychologique qui touche aujourd’hui de plus en plus de salariés.

Le bore out se caractérise principalement par un certain mal-être dû à un manque d’épanouissement professionnel par l’absence de travail. Passer 7 ou 8 heures au travail quand on s’ennuie, c’est long, très long.

Si l’apparition du Bore out a pu laisser quelques esprits dubitatifs, ses symptômes sont bien réels. Le bore out est encore un sujet tabou. Autant il est plus « facile » de dire que l’on est débordé au travail, autant dire que l’on s’ennuie est très mal vu.

Cette lassitude est donc tabou car, en effet : quand trop de salariés souffrent de la (sur)charge de travail, comment se plaindre du manque et de l ennui ? Se plaindre du travail alors qu’il y a tant de chômeurs en France ? Seulement, cet ennui peut avoir des conséquences lourdes et graves sur notre état psychologique mais également physique.

Bore out, burn out ou brown out : définition(s) et différence(s)

Burn, brown et bore out ont une point commun : ce sont des pathologies liées au travail. Mais quelles sont leurs différences ?

Le burn-out

Le burn-out est la pathologie la plus connue des 3. Elle est la conséquence d’un épuisement professionnel. Le burn out se caractérise par la fatigue extrême ou l’épuisement général, aussi bien physique, qu’émotionnel ou psychique qu’il produit.

Dû à une surcharge de travail conséquente, le burn out déclenche un stress chronique. Les salariés qui en sont victimes tombent le plus souvent dans une dépression et mettent souvent de longs mois pour voir le bout du tunnel. De nombreux autres troubles peuvent également être liés au burn out.

Le brown – out

Le terme « brown-out » se traduit par « coupure d’électricité/baisse de tension ». Un salarié qui en souffre est un salarié qui n’en peut plus d’avoir des tâches qu’il considère comme absurdes à réaliser, et ce tous les jours. Le brown-out peut être également être dû au fait qu’un salarié ne comprenne pas l’intérêt et le sens de son travail.

Il peut aussi être en perte de sens en raison de tâches qu’il doit réaliser mais qui sont en profonde contradiction avec ses valeurs, ses moteurs ou ses aspirations. Pour plus d’informations sur le sens, vous pouvez lire cet article : C’est quoi au fait un job qui a du sens ?

Le bore-out

On peut dire que le bore-out est l’inverse du burn-out puisqu’il s’agit d’un épuisement professionnel par l’ennui et le manque d’action à réaliser. Il se caractérise par la lassitude extrême dans le quotidien, et est souvent dû à un manque de travail. Cela peut également être dû à l absence ou au manque de management, à la baisse de l’activité (du service, ou de l entreprise) à un perte de sens du travail, ou encore à un manque de challenges comme, par exemple : trop peu d’objectifs à atteindre (ou pas assez clairs), de défis à relever etc.

Le bore-out a aussi un impact très fort à l a fois sur la santé du salarié, mais aussi sur celle de l entreprise. Regardons de plus près et de façon plus spécifique les symptômes du bore-out.

Quels sont les symptômes du bore out ?

Voici une liste non exhaustive de symptômes qui doivent vous alerter. Comme en ce qui concerne les symptômes de la démotivation au travail, aucun pris individuellement ne doit vous inquiéter. Ce qui doit vous alerte, c’est la régularité et la récurrence de ces symptômes. Si vous en ressentez une dizaine à la fois, et de façon régulière, il pourra être temps d’aller creuser un peu plus les raisons de ces différentes difficultés

  1. Vous vous ennuyez au travail
  2. Vous avez honte de vos actions ou de la nature de votre travail
  3. Vous passez beaucoup de temps sur les réseaux sociaux
  4. Vous multipliez les pauses-café
  5. Votre journée vous semble toujours interminable
  6. Vous ne vous sentez pas ou plus concerné.e par ce que vous faites au quotidien, ou par ce que fait l’entreprise qui vous emploie.
  7. Des tâches que vous faisiez auparavant avec plaisir vous ennuient
  8. Rien dans votre travail ne représente un challenge, à part, à la limite, vous lever le matin pour aller travailler
  9. Vous avez l’impression de stagner dans votre travail depuis bien longtemps
  10. Vous ressentez un certain vide, ou de l ennui d’une façon profonde
  11. Vous vous sentez fatigué.e le soir et en journée, alors que vous avez la sensation de n’avoir rien fait, rien produit
  12. Vous travaillez au ralenti pour garder des tâches à faire tout au long de la journée
  13. Vous appréhendez de ne rien avoir à faire au travail le matin en vous levant
  14. Vous faites croire à vos collègues et votre entourage que votre travail vous plaît, et vous vous sentez mal avec ce mensonge
  15. Vous faites des erreurs à répétition parce que vous n’avez plus aucune envie de vous concentrer

Si vous lisez cet article, c’est que vous pensez souffrir d’un ennui au travail suffisamment douloureux pour que cela vous inquiète : et votre réflexe a été le bon ; vous avez pris vos symptômes en compte, ce qui est un premier pas, et surtout un GRAND pas en avant. BRAVO, car OUI : passer de l’ennui à l’enthousiasme, retrouver de la joie et de l’entrain au travail OUI c’est possible.

Le Bore-out : comment s’en sortir ?

La première chose à faire est d’identifier ce qui pose problème, et pour cela je ne pourrais mieux vous conseiller que ce test. Pas vraiment un « bore out test » mais vraiment ce qui s’en rapproche le plus !

Ce test vous permettra de comprendre ce qui pose problème dans votre quotidien professionnel, mais aussi et (surtout) de prendre conscience également de tout ce qui va bien, pour ensuite prioriser vos actions. Mais il est essentiel de comprendre ce qui cloche avant de vouloir agir, avant de foncer.

Car oui, les causes d’un bore out peuvent être très nombreuses. ennui, de tâches trop répétitives, monotonie du travail, manque de challenge ou de défi ou encore l’absence d’évolution professionnelle… MAIS ! Attention à ne pas trop en attendre de l’entreprise, car elle ne peut pas tout pour vous. Je le sais, j’étais RH dans une grande entreprise, je suis passée par tout cela, et je sais que le sentiment peut être frustrant. Mais une chose est sure : vous pouvez AGIR.

Le bilan « le sens de mon job » vous permettra réellement d’y voir plus clair et de prioriser vos actions, que vous soyez concerné par un début de burn-out, brown-out ou bore-out.

N’hésitez pas non plus à en parler autour de vous, à votre entourage, vos proches, votre famille, ou certains de vos collègues qui ont toute votre confiance – car attention, cela peut être mal interprété si eux sont débordés… L’objectif est qu’ils vous aident simplement à mieux vous sentir ! Lorsqu’on s’ennuie au travail le temps est long, et vous vous sentiez beaucoup mieux en évoquant ces sujets avec vos proches, voire éventuellement avec un professionnel de l’accompagnement.

Le mot de la fin

Le bore-out est progressif : l’ennui au travail grimpe doucement mais sûrement, et le sens du travail est, qu’on le veuille ou non, un point important de notre épanouissement. Il est essentiel de prendre de vous le plus vite possible (je vous rappelle que vous êtes la personne avec qui vous passerez le plus de temps! ) et plus vite vous aurez fait le point, mieux vous pourrez agir.

Il est capital, j’insiste toujours sur cela, de faire le point en toute honnêteté et à la lumière d’éléments factuels. Pour cela, rien ne sera plus efficace que ce bilan. Par ailleurs, si vous cherchez une newsletter inspirée à ce sujet, vous pouvez me suivre sur Bloom Fabrique !

Et lorsque vous aurez de la visibilité sur vos enjeux, et que vous serez au clair sur vos besoins dans le moment que vous traversez, il sera toujours temps d’aller plus loin ! Quelques premières pistes pour ré-enchanter votre job juste ici, mais comme je vous le disais déjà, une chose à la fois !