tomographie

Déroulement, Diagnostic, Conseils : Tout Savoir sur la Scintigraphie

Question2Santé.com
L'expert.e : Question2Santé.com
Modifié le

La scintigraphie est un examen qui nécessite l’injection d’une substance radioactive. Dès que ces mots sont prononcés par le médecin, le patient est souvent inquiet et à juste titre il faut le reconnaître.

C’est pour cela que nous avons réalisé ce guide complet sur la scintigraphie. Nous allons répondre à toutes les questions que vous vous posez mais la première chose à savoir sur la scintigraphie est que la quantité de produit radioactif est très faible. C’est donc un examen inoffensif.

La scintigraphie en quelques mots

La scintigraphie est une technique d’imagerie médicale qui fait appel aux propriété du noyau de certains atomes. On parle de médecine nucléaire pour la scintigraphie. Lors de l’examen, une substance radioactive est administrée au patient en très petite quantité.

Cette substance va se fixer de manière passagère sur les organes ou les tissus qui sont à explorer. Ainsi, grâce à cette technique, la moindre anomalie du fonctionnement d’un petit groupe de cellules sera identifiée. La scintigraphie est réalisée dans un service hospitalier de médecine nucléaire.

imagerie medicale

Le principe de la scintigraphie

Nous allons vous donner quelques explications pour que vous compreniez le principe d’une scintigraphie. Le produit radioactif injecté en petite quantité dans votre veine se nomme « traceur ». Il est différent selon l’organe qui est étudié.

Ce traceur va se fixer sur les structures de l’organe étudié et va émettre des signaux appelés rayons gamma. Ces signaux seront analysés via un appareil spécifique qui est placé devant la zone étudiée. Une caméra va enregistrer la concentration de produit radioactif sur les différentes parties de l’organe.

L’équipe médicale visualise ensuite la répartition du produit sur l’écran d’un ordinateur qui est associé à la caméra. Cette répartition apparaît sous la forme de points qui scintillent.

Le nombre de points scintillants peut varier selon la zone examinée. Il est plus important dans des zones dites d’hyperfixation qui correspondent à un foyer infectieux ou encore une tumeur, une zone sécrétant une quantité d’hormones trop élevée ou un remaniement osseux.

Ces points scintillants seront moins nombreux dans les zones d’hypofixation ce qui révèle notamment la présence d’un tissu qui est détruit ou mal irrigué par les vaisseaux sanguins.

On parle de scintigraphie normale lorsque les points sont répartis de façon homogène dans l’ensemble de l’organe. Sachez que sur certains appareils, la caméra est fixée sur un support qui va tourner autour de votre corps. Cette technique permet d’avoir des images en coupe de la zone étudiée et des prises sous des angles différents.

On parle alors dans ce cas de tomoscintigraphie. Elle est le plus souvent utilisée pour l’exploration du cœur, du cerveau ou encore du squelette ou des poumons.

ordonnance medicale

Pourquoi prescrit-on une scintigraphie ?

La scintigraphie est un examen qui est réalisé pour vérifier le bon fonctionnement d’un organe ou des tissus lorsqu’une anomalie est suspectée. Son principal avantage est de détecter des lésions ou anomalies qui n’apparaissent pas lors d’une radiographie.

Voici une liste des principales prescriptions d’une scintigraphie :

  • La scintigraphie osseuse : elle a pour but de rechercher des fractures, des fissures mais également des tumeurs osseuses ou de l’arthrose.
  • La scintigraphie myocardique : elle est très utilisée pour étudier le fonctionnement du muscle cardiaque d’un patient mais également des cavités du cœur chez les patients qui ont eu récemment une crise cardiaque. Elle est également réalisée chez les patients qui ont une angine de poitrine, du diabète ou une hypertension.
  • La scintigraphie thyroïdienne : elle est prescrite en cas de goitre, pour confirmer mais également pour surveiller une atteindre de la glande thyroïde.
  • La scintigraphie pulmonaire : cet examen est principalement prescrit pour confirmer une embolie pulmonaire.
  • La scintigraphie rénale : elle est prescrite afin de vérifier l’activité des reins et pour repérer des troubles urinaires.
  • La scintigraphie hépatique : avec cet examen, il est possible d’examiner avec précision le foie et les voies biliaires.
  • La scintigraphie cérébrale : elle est prescrite afin d’examiner le liquide céphalo-rachidien.

La préparation à la scintigraphie

Lorsque vous prendrez rendez-vous pour votre scintigraphie, il vous sera indiqué les précautions nécessaires avant l’examen. Dans la majorité des cas, vous n’avez pas besoin d’être à jeun. S’il vous a été prescrit une scintigraphie de la thyroïde, il vous sera demandé d’arrêter temporairement votre traitement par hormones de synthèse.

Si c’est une scintigraphie cardiaque que vous devez passer, vous devez stopper 48 heures avant l’examen la prise des médicaments et ne pas consommer d’aliments riches en potassium. 24 heures avant, c’est votre traitement par bêta-bloquant qu’il faut arrêter.

Et enfin, si un test au dipyridamole est prescrit, ne prenez pas dans les 24 heures qui précèdent l’examen de café, de thé, de chocolat ou encore de sodas caféinés.

Le jour de l’examen, apportez votre ordonnance ou le courrier de votre médecin mais également les résultats d’examens précédents et notamment les résultats d’un scanner, d’une IRM ou d’une autre scintigraphie.

salle IRM

Comment se déroule une scintigraphie ?

Le jour J, lorsque vous arrivez à votre rendez-vous pour passer la scintigraphie, il vous sera demandé d’enlever vos bijoux et de laisser au vestiaire tous les objets métalliques comme des clés. La scintigraphie se déroule en 3 étapes que nous allons vous détailler.

L’injection du produit radioactif

Vous allez être allongé sur un lit. Le praticien, un manipulateur en radiologie va vous injecter le produit radioactif. C’est une étape qui se passe généralement très bien et les effets secondaires au produit sont très rares.

La phase d’attente

Il faut attendre que le produit radioactif injecté se fixe dans l’organisme. Pendant ce laps de temps qui peut durer de quelques minutes à près d’une heure selon l’organe étudié, vous serez installé dans une salle d’attente radio protégée. Il vous sera très certainement conseillé de boire abondamment pendant cette phase d’attente.

La scintigraphie

Après la phase d’attente vient le moment de l’examen à proprement parlé. Vous serez allongé sur une table d’examen. Le praticien va quant à lui se positionner derrière une vitre de protection. La gamma-caméra va se déplacer très près de vous. Il vous sera demandé de ne pas bouger et de respirer tranquillement. Le manipulateur vous entend. Si vous avez le moindre problème, n’hésitez pas à le lui dire.

L’après scintigraphie

Une fois la scintigraphie terminée, le médecin du service vous communiquera oralement les premiers résultats de l’examen. Le compte-rendu final et les images obtenues lors de la scintigraphie seront transmis au médecin qui a prescrit l’examen.

Une fois la scintigraphie terminée, vous pourrez rentrer chez vous ou reprendre vos activités. Il faut toutefois savoir qu’après une scintigraphie, il est demandé au patient d’éviter les contacts trop proches (- d’1 m) et prolongés avec un enfant ou les femmes enceintes pendant quelques heures.

Vous devez également boire beaucoup. Cela permettra d’éliminer rapidement le produit. Vous devez également tirer la chasse d’eau chaque fois que vous urinez et vous devez vous laver régulièrement les mains.

Si vous devez voyager, demandez un certificat mentionnent l’élément radioactif qui vous a été injecté. En effet, certains aéroports ou postes frontières disposent de détecteurs de radioactivité que vous pourriez déclencher en passant devant.

resultat radio

Quels sont les risques d’une scintigraphie ?

La scintigraphie n’est pas un examen dangereux car la quantité de produit radioactif est vraiment faible. Le risque d’allergie à ce type de produit est également très rare. La scintigraphie peut donc faire peur mais rassurez-vous, elle est sans risques !

Les contre-indications

La scintigraphie et plus précisément la scintigraphie osseuse est un examen contre-indiqué si vous êtes enceinte ou si vous allaitez votre bébé. Si vous êtes dans l’un de ces deux cas ou si vous pensez être enceinte, il est donc impératif d’en informer le médecin. Si la scintigraphie doit absolument être réalisée, des précautions seront alors prises.

Les questions fréquemment postées sur les forums à propos de la scintigraphie

La scintigraphie intrigue, stresse et peut même faire peur. Les questions sont donc nombreuses concernant cet examen. Nous avons noté les principales questions que nous avons lues sur différentes forums à propos de la scintigraphie et nous allons y répondre.

Pourquoi faire une scintigraphie osseuse ?

La scintigraphie osseuse est l’une des plus fréquentes. Elle est réalisée pour vérifier la présence d’anomalies dans les os, en cas d’arthrite, pour évaluer une fracture ou une blessure ou pour connaître l’étendu d’un cancer.

La scintigraphie est-elle douloureuse ?

Non. Il s’agit en effet d’un examen indolore.

Combien de temps dure l’examen ?

Cela dépend du type de scintigraphie que vous devez passer. La durée peut être de quelques minutes à plus d’une heure. N’hésitez pas à poser la question lors de la prise de votre rendez-vous.

Peut-on faire une scintigraphie pendant la grossesse ?

C’est un examen qui est déconseillé pendant la grossesse. Mais si l’examen doit être absolument réalisé, des précautions seront mises en place.

Conclusion & Commentaires

Une scintigraphie est un examen qui n’est pas aussi connu qu’un scanner ou un IRM mais il est pourtant très fréquent et dans de nombreux domaines. Ce qu’il faut retenir avant de passer cet examen est qu’il est sans risques et qu’il n’est pas douloureux mais surtout, qu’il est essentiel pour voir une anomalie qu’un autre de radiographie ne pourra pas détecter.

Vous avez déjà passé une scintigraphie ? Comment cela s’est-il passé ? Avez-vous quelques conseils à donner à nos lecteurs et nos lectrices qui vont passer prochainement une scintigraphie ? Partagez en commentaires votre expérience. A vous la parole !