guide fibroscopie

Déroulement, Diagnostic, Conseils : Tout Savoir sur l’Endoscopie

Question2Santé.com
L'expert.e : Question2Santé.com
Modifié le

Si le scanner et la radiographie prennent des clichés depuis l’extérieur de notre corps, il est aujourd’hui possible d’introduire une petite caméra à l’intérieur de certains de nos organes. Cet examen se nomme une endoscopie ou fibroscopie.

L’endoscopie a une double fonctionnalité. Elle peut en effet être utilisée pour diagnostiquer une maladie ou pour opérer un patient.

A quoi sert cet examen ? L’endoscopie est-elle douloureuse ? Comment se passe-t-elle ? Existe-t-il des risques à passer cet examen ? Si vous devez passer bientôt une endoscopie, vous vous posez très certainement de nombreuses questions sur cet examen. Nous allons donc y répondre dans ce guide complet sur l’endoscopie !

L’endoscopie en quelques mots

L’endoscopie est une méthode qui a pour but d’explorer les organes et les cavités internes de notre organisme. Cette technique médicale consiste à introduire un petit tube, l’endoscope, à l’intérieur d’une cavité afin de la visualiser. L’endoscope est en fait l’œil du médecin.

Il s’agit en effet d’un tube souple qui est muni d’une caméra à son extrémité. La caméra va donc permettre au praticien de visualiser la zone qu’il examine en faisant avancer l’endoscope petit à petit. Il visualise les images sur un écran d’ordinateur en temps réel.

L’endoscopie est un examen qui est pratiqué exclusivement par un médecin, dans un cabinet médical spécialisé ou en milieu hospitalier. Elle peut être réalisée sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale. Un examen endoscopique est généralement effectué en introduisant l’endoscope par un orifice naturel du corps afin d’atteindre l’organe cible.

Le médecin peut ajouter à l’endoscope différents accessoires et notamment une pince ou une aiguille pour réaliser un geste chirurgical ou pour prélever un échantillon d’un tissu ou d’un liquide pour analyse.

capsule endoscopie

Quand cet examen est-il prescrit ?

Il peut vous être prescrit une « endoscopie diagnostique » qui a pour but de visualiser les anomalies à l’intérieur d’un organe malade. Dans ce cas, l’endoscope est composé d’une sonde souple ou une « endoscopie opératoire » qui est à visée thérapeutique car elle permet d’effectuer l’ablation d’une petite tumeur par exemple.

Cette dernière technique a pour but d’éviter une intervention chirurgicale et utilise un endoscope ayant une sonde rigide afin de faciliter les gestes chirurgicaux.

L’endoscopie peut être prescrite pour de nombreuses raisons. Elle peut en effet explorer l’œsophage, l’estomac, le colon, la vessie ou encore le rectum ou certaines articulations, le système génital de la femme, les bronches etc.

Les différents types d’endoscopie

On retrouve l’endoscopie sous différents noms selon l’organe que le médecin souhaite explorer. En voici quelques-uns :

  • La coloscopie : cet examen a pour but d’explorer le côlon ou le gros intestin
  • La bronchoscopie : cet examen a pour but d’explorer les bronches
  • La cystoscopie : cet examen a pour but d’explorer la vessie
  • L’arthroscopie: cet examen a pour but d’explorer les articulations
  • La fibroscopie : cet examen a pour but d’explorer l’estomac et le duodénum
  • La laryngoscopie : cet examen a pour but d’explorer le larynx
  • La coelioscopie : cet examen a pour but d’explorer la cavité abdominale

endoscopie visuel

Comment se déroule une endoscopie ? 

Le déroulement de l’endoscopie dépend bien sûr de la zone qui va être examinée. La nécessité d’une hospitalisation est en fonction de la maladie du patient, de l’organe à explorer et de l’ampleur de l’examen.

Pour une coelioscopie par exemple, une hospitalisation de courte durée peut être nécessaire alors qu’une endoscopie gastrique ne nécessite que quelques heures en ambulatoire.

La préparation de l’endoscopie est très simple. On vous demandera d’être à jeun depuis 6 à 8 heures avant l’examen et d’éviter de boire de l’alcool et de fumer durant les 3 jours qui précèdent l’endoscopie. Il est important de ne pas fumer car la nicotine va réduire la taille des vaisseaux sanguins et donc compliquer l’examen.

Chez les personnes qui ont des troubles de la coagulation sanguine, une analyse sanguine sera prescrite quelques jours avant l’examen. Selon la technique utilisée, il peut également vous être demandé de réaliser un électrocardiogramme, un ionogramme sanguin ou encore une radiographie.

Pour la plupart des endoscopies, il vous sera demandé de vous présenter quelques heures avant l’examen. Vous serez accueilli par le personnel soignant qui vous expliquera le déroulement de l’examen. On vous fournira également une tenue d’hôpital à porter (charlotte, chaussons stériles, blouse etc.).

Il vous sera également demandé d’enlever vos bijoux, vos prothèses dentaires, vos lunettes et vos lentilles de contact.

anesthesie avant endoscopie

Si l’examen est réalisé sous anesthésie générale, vous aurez en plus d’une consultation quelques jours avant, un entretien avec un anesthésiste quelques minutes avant l’endoscopie. Il peut également vous faire une anesthésie locale. La suite de l’examen dépend du type d’endoscopie que vous réalisez. Elle se fera soit par les voies naturelles (bouche, nez etc.) soit via une petite incision.

L’examen est le plus souvent assez court. Une fois l’endoscopie terminée, si vous n’avez pas eu une anesthésie générale, vous pourrez rentrer chez vous très vite après l’examen. Si vous avez eu une anesthésie générale, vous serez amené dans une salle de réveil où vous serez surveillé pendant une heure environ. Vous pourrez sortir dans ce cas, quelques heures après l’examen.

Quant aux résultats de l’endoscopie, ils seront envoyés à votre médecin traitant ou au spécialiste qui a prescrit l’examen.

Zoom sur l’endoscopie digestive haute

L’endoscopie digestive haute fait partie des endoscopies les plus pratiquées. Elle est prescrite afin d’observer l’intérieur de votre œsophage, de votre estomac et du duodénum qui est la première partie de l’intestin grêle. Cet examen est pratiqué par un médecin gastro-entérologue.

L’endoscopie digestive haute peut être réalisée sous anesthésie générale (si une intervention est notamment programmée) ou sous anesthésie locale afin d’éviter les nausées qui sont liées à l’introduction de l’endoscope.

Le médecin va introduire l’endoscope par votre bouche ou votre nez et va envoyer de l’air via l’endoscope pour écarter les parois de l’estomac qui seront resserrées parce que vous serez à jeun. Il va ensuite procéder à l’exploration ou effectuer des prélèvements.

Selon l’anesthésie, vous serez sous surveillance de quelques minutes à quelques heures. Le médecin praticien vous indiquera les résultats de l’endoscopie digestive haute. Il est très fréquent de ressentir des ballonnements, d’émettre des gaz, d’avoir des nausées ou d’éprouver une gêne au niveau de la bouche ou de la gorge après une endoscopie digestive haute.

endoscopie haute

Quels sont les risques potentiels de cet examen ?

Le premier risque lors d’une endoscopie, comme c’est toujours le cas pour ce type d’examen, est un risque infectieux. Afin de prévenir tout risque, l’endoscope est désinfecté automatiquement avant l’examen et tous les autres instruments et accessoires sont soit à usage unique soit stérilisés.

Si l’endoscopie est pratiquée sous anesthésie, il y a là aussi un risque comme c’est le cas pour toutes les opérations ou examens nécessitant ce type d’anesthésie. Afin d’éviter ce type de risque, une consultation avec un anesthésique est obligatoire.

Questions fréquentes posées dans les forums à propos de l’endoscopie

Même si c’est un examen très fréquent, certains patients pour qui c’est la première endoscopie se posent de nombreuses questions. Nous avons donc noté les principales questions que nous avons pu lire sur des forums à propos de l’endoscopie.

L’endoscopie fait-elle mal ?
Non elle ne fait pas mal mais selon le type d’endoscopie, elle peut être gênante et stressante. C’est notamment le cas lorsque l’endoscope est inséré par la bouche. N’hésitez pas à en discuter avec votre médecin si vous devez passer ce type d’endoscopie. Il peut vous proposer une anesthésie générale.
L’endoscopie entraîne-t-elle un arrêt de travail ?
Cela dépend du type d’endoscopie et si elle est réalisée sous anesthésie générale. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez reprendre le travail dès le lendemain de l’examen.
Faut-il être à jeun pour passer une endoscopie ?
Oui. Vous ne devez pas boire ni manger dans les 6 à 8 heures qui précèdent l’examen. Il vous sera également demandé de ne pas fumer dans les 3 jours avant l’endoscopie.
Quand vais-je avoir les résultats de mon endoscopie ?
Les résultats peuvent vous être indiqués à la fin de l’examen. Mais lors d’une anesthésie générale, il est plus fréquent que le médecin les envoie à votre médecin traitant ou au spécialiste qui vous a prescrit l’endoscopie.

Conclusion & Commentaires

L’endoscopie est un examen important car il permet d’observer ce que l’on ne peut pas voir à l’œil nu ou en passant une radiographie ou un scanner. C’est un examen qui peut faire peur ou stresser lorsque l’on explique qu’un appareil va être introduit par un orifice naturel mais rassurez-vous, vous ne ressentirez rien ou simplement une gêne.

Vous avez déjà passé une endoscopie ? Partagez alors votre expériences avec nos lecteurs et nos lectrices. N’hésitez pas à nous dire quel type d’endoscopie vous avez passée et surtout, comment l’examen s’est-il passé. A vous la parole !