booster sexuel

Tout savoir sur l’infidélité masculine et féminine

Question2Santé.com
The Expert : Question2Santé.com

L’infidélité dans le couple est l’une des principales causes de rupture. L’infidélité est un sujet dont on parle de plus en plus mais qui divise. Les avis sur le sujet ne manquent d’ailleurs pas. 

Qui trompent le plus, les hommes ou les femmes ? Pourquoi ? Est-ce vraiment une question de sexualité, ou plutôt de la psychologie ? Faut-il pardonner ? Ces questions sont les sujets de plusieurs études et nous avons donc voulu vous en dire plus sur l’infidélité masculine et féminine !

L’infidélité en quelques mots

Elle peut être dévastatrice, passer inaperçue, détruire un couple et même une famille, être le déclic quand rien ne va dans son couple ou une simple erreur de parcours pour certains ou certaines. 

L’infidélité n’est pas nouvelle mais il semble selon de nombreuses études que nous soyons de plus en plus infidèles. Les femmes comme nous vous l’expliquons un peu plus bas sont plus nombreuses à reconnaître être infidèles.

Les raisons qui poussent à l’infidélité sont nombreuses. Les limites de l’infidélité ne sont pas toujours claires dans un couple. L’infidélité peut être occasionnelle ou fréquente. Certains ou certaines l’avoueront à leur partenaire alors que d’autres préfèreront se taire. 

Ce qui est sûr, c’est que l’infidélité n’est pas vécue de la même façon par tous ou toutes mais elle est rarement sans conséquences lorsqu’elle est avouée. 

Où commence l’infidélité dans un couple ? 

L’infidélité est une chose abstraite. Pourquoi le fait-on ? Dans quel but ? De la routine sexuelle à la pulsion, en passant par la vengeance, les fantasmes et les besoins de plaire, les raisons sont nombreuses… et chacun à sa propre réponse. 

Nous ne sommes pas tous égaux face à l’infidélité. C’est notamment le cas pour savoir où commence-t-elle ? Pour la plupart des personnes, être infidèle c’est lorsque sa ou son partenaire couche avec quelqu’un. 

Le seul fait de draguer quelqu’un sur un réseau social est déjà une limite franchie pour beaucoup. Embrasser une personne lors d’une soirée et c’est tout peut également être considéré comme de l’infidélité. Dire à une collègue « tu es très jolie », faire des regards charmeurs à un collègue ou un ami, avoir un geste tendre, ne pas stopper quelqu’un qui nous drague, sont autant de situations qui peuvent être considérées comme de l’infidélité. 

Certains diront qu’il faut que les choses soient clarifiées dans un couple dès le départ. Mais beaucoup vous diront également que si son ou sa partenaire lui demande si embrasser ou draguer est interdit, cela n’est pas bon signe et déjà, les doutes s’installent. 

L’infidélité féminine en hausse

L’infidélité féminine continue d’augmenter d’année en année en passant de 10% en 1970 à 37% en 2019. Sur les vingt dernières années, l’infidélité a augmenté de 13 points. 

Cette hausse peut s’expliquer par le symbole de la femme hédoniste, de plus en plus marqué dans la société actuelle. Forgeant et accentuant cette image de femme forte, indépendante et à l’égal des hommes, les femmes sont en quêtes de leur bonheur, leur liberté et leur désir. 

L’épanouissement personnel prend une place importante dans la vie d’une femme. Contrairement aux années 70, l’évolution de la place de la femme transforme les mentalités et aujourd’hui elles ont, tout autant que les hommes, besoin de plaire, d’avoir de l’attention, d’échapper à leur quotidien, de se sentir libre.

Une étude de l’IFOP montre les motivations des femmes à devenir infidèle. 

Sur le podium, nous trouvons en première position l’attirance physique ou sexuelle qui est une motivation pour 50% d’entre elles. L’infidélité dans ce cas n’est donc pas forcément liée à des problèmes au sein du couple. 

En deuxième position, 43% d’entre elles trompent leur conjoint à cause du manque d’attention ou de tendresse à l’intérieur de leur vie conjugale. Enfin, la troisième motivation est pour 41% des femmes les sentiments qu’elles éprouvent à l’égard de leur amant(e). 

Nous pouvons noter un dernier levier : 32% des femmes avouent avoir eu recours à une aventure pour « retrouver la magie des premiers instants d’une relation ». 

L’IFOP a également dressé le profil de la « Française infidèle » : 

« Il s’agit avant tout d’une femme dotée d’un certain capital esthétique, social et culturel, évoluant plutôt en milieu urbain et pour laquelle les aventures extra-conjugales constituent un substitut à une vie de couple défaillante sur le plan sentimental et/ou sexuel. » 

L’infidélité masculine : les principales raisons évoquées

Si l’infidélité féminine a augmenté, elle reste inférieure à l’infidélité masculine. Voici les raisons pour lesquelles les hommes peuvent tromper leurs partenaires. 

Lors de nombreuses études réalisées sur l’infidélité, la question est souvent posée aux hommes : pour quelles raisons vous êtes ou avez été infidèle ?

Les principales réponses concernent deux points : l’insatisfaction sentimentale et sexuelle. Ne plus se sentir aimé, une routine qui s’installe, des rapports sexuels qui s’espacent voire qui sont inexistants après des années de vie en couple peuvent pour certains justifier l’envie d’une relation adultère. 

Les hommes ont besoin de se tester, pour leur fierté ou par manque de confiance et veulent avoir la preuve qu’ils savent encore draguer et charmer. Ils veulent aussi attirer l’attention et ont besoin d’attention, ce qu’ils ne trouvent plus dans leur couple. 

Une simple pulsion sexuelle, ce que nous appelons « le coup d’un soir », peut aussi être une raison, avoir un rapport sans sentiment, juste par envie. Un soir loin de chez soi, une soirée arrosée entre amis, une rencontre qui ne laisse pas indifférent, une femme très sexy et la soirée se termine en une histoire sans lendemain. 

Un homme peut également vouloir combler certaines attentes sexuelles, certains fantasmes qu’il n’arrive pas à assouvir avec sa compagne soit par peur de lui en parler, soit parce que sa partenaire ne veut pas. C’est notamment le cas pour les hommes qui veulent pratiquer la sodomie alors que leur femme s’y opposent. 

Il y a également d’autres fantasmes. Celui d’avoir une relation avec une personne plus jeune ou plus âgée, avec un couple, avoir un plan d’un soir ultra coquin etc.  

La vengeance est aussi une raison pour laquelle un homme peut tromper sa femme. Faire souffrir l’autre autant qu’il a souffert, tout simplement. 

Ne plus avoir de sentiments ou l’installation d’une certaine routine peuvent être des leviers pour avoir une aventure. Le fait que la femme ne séduise plus, ne fasse plus d’effort pour entretenir la flamme du couple, ne donne plus d’amour, ne soit plus sensuelle comme au début de la relation, en somme, une diminution de la séduction, peut donner envie d’aller voir ailleurs.

Tout comme lorsqu’il y a de nombreux conflits dans le couple, un essoufflement, l’homme peut être tenté de trouver du réconfort et faire une « pause » dans son quotidien et rendre sa situation plus vivable. 

Outres ces raisons, d’autres sont évoquées comme par exemple le fait qu’un homme peut s’engager dans une aventure par forte attirance. Faire une rencontre qui correspond à ses fantasmes et satisfait ses attentes. Aussi, ils peuvent faire des incartades dans un désir de rompre et ne pas avoir envie d’affronter les choses. Ils peuvent se réfugier dans l’infidélité pour accélérer le processus de rupture. 

Enfin, les reproches perpétuels, les comportements agressifs peuvent amener l’autre à commettre des infidélités par désespérance car il ne voit plus comment faire des efforts ni comment résoudre la situation. La personne ira donc chercher son bonheur et une certaine forme d’apaisement ailleurs. 

Le manque d’initiative est aussi une raison qui est à l’origine de l’infidélité dans un couple ainsi que la dépendance affective qui peut étouffer et conduire à l’infidélité pour retrouver une certaine forme de liberté. 

Il est tout de même important de souligner qu’aujourd’hui, nous parlons de moins en moins de motivations féminines ou masculines. L’ère où l’homme doit à tout prix assouvir son désir sexuel et celle de la femme abandonnée par son conjoint qui recherche de la compagnie n’est plus à l’ordre du jour. Aujourd’hui une femme peut très bien aller voir ailleurs pour satisfaire ses pulsions sexuelles et l’homme pour arrêter d’être délaissé. 

Avouer ou non son infidélité ?

Chaque couple est unique, chaque personne est différente mais, après avoir commis l’acte , une seule et unique question se pose : est-ce que je dois le dire et avouer mon infidélité ?

La réaction face à une infidélité dépend de notre histoire personnelle, de couple, de notre culture, de notre caractère ou de notre éducation. Nous ne sommes pas tous égaux face à l’infidélité. 

Il n’y a pas de règles concernant l’infidélité. Aucune n’est meilleure qu’une autre. Il faut prendre aussi en considération le type d’infidélité : occasionnelle, durable, « par accident et ça ne se reproduira pas ».  

La majorité des psychologues conseille de ne rien dire pour diverses raisons. Pour certains, il est inutile de créer des tensions pour une histoire qui ne sera peut-être qu’une passade et il vaut mieux garder cette infidélité pour soi, ne pas soulager sa conscience en se confiant à l’autre, car cela ébranle trop les fondations du couple. 

Mais comment faire si nous avons mauvaise conscience ?

Le sentiment de culpabilité est le levier le plus puissant qui pousse à avouer son infidélité. Souvent perçu comme une chose négative car c’est un acte égoïste pour soulager sa propre conscience, se débarrasser d’un poids sans percevoir les conséquences que cela peut engager. 

Il est important d’avouer les choses uniquement lorsque le partenaire est au courant. En effet, rien ne sert de cacher la vérité car cela peut avoir des résultats néfastes voir destructeurs pour le couple comme l’angoisse, la paranoïa et détruire encore plus intensément la relation. 

Avouer peut aussi permettre au couple de pointer du doigt les problèmes dont il souffre et ainsi, selon chacun, essayer de surmonter la situation, résoudre les difficultés et en ressortir plus fort et raviver la flamme. 

Le dire présente alors l’avantage de réfléchir à cette situation de crise, de considérer cette infidélité comme un signal d’alarme, la preuve que quelque chose ne fonctionne pas dans le couple.

Enfin, si la relation extra-conjugale dure et qu’il est question de projets communs il est important de ne pas rester dans cette situation pour le bien-être de toutes les personnes formant le triangle amoureux et qu’elles puissent ainsi aller de l’avant. 

Peut-on pardonner l’infidélité ?

Nous pensons que l’infidélité est un acte impardonnable, un acte de trahison qui cause de grandes blessures. Mais certains psychologues affirment que l’infidélité est un accident souvent tragique, mais cela ne doit pas être automatiquement la fin d’un couple. Il faut savoir et pouvoir dépasser « son amour-propre » car cet acte affecte avant tout notre ego. 

Cela peut également permettre au couple d’analyser ensemble la situation et essayer de trouver des solutions pour rétablir la relation et la confiance dans le couple. Cela dépend de la volonté et la réaction de chacun. 

Voici quelques conseils afin de pardonner l’infidélité : 

  1. Rester dans la communication. Trouver l’élément qui a poussé à l’infidélité et essayer de trouver une solution. Faire tout de même attention de ne pas tomber dans le piège de la curiosité malsaine à connaître les moindres détails qui ne fera pas avancer la situation et fera souffrir. 
  2. Laisser faire le temps. Le temps est le meilleur allié contre une infidélité pour prendre le recul nécessaire et pouvoir y voir plus clair et prendre les bonnes décisions sans regrets. 
  3. Nous disons souvent que pardonner ne veut pas dire oublier. Oublier est impossible. En revanche, une fois que l’acte a été pardonné il est fortement conseillé de ne pas revenir dessus. Cela ne fera pas avancer le couple et le plongera dans une spirale néfaste.     

Ce qui est certain, c’est si le pardon vous semble inacceptable, si votre estime de vous-même est fragmentée, si votre cœur est trop brisé pour aller de l’avant, vous devez mettre de la distance. Ce qui implique le plus souvent de rompre avec votre partenaire. 

Internet facilite-t-il l’infidélité ? 

Il n’a jamais été aussi « simple » qu’aujourd’hui d’être infidèle. Si autrefois il fallait sortir pour cela, maintenant, il suffit d’avoir un ordi ou un smartphone pour trouver en quelques minutes un ou une partenaire pour une relation adultère. Et comme le partage Lily, auteure du blog Lilybertine.fr, les sites de rencontre infidèles ne font que rendre « facile » un comportement qui a toujours existé de manière plus cachée !

Certains sites ont bien compris cette forte demande : celle de trouver une relation adultère, d’un soir ou régulière, rapidement, facilement et bien sûr, en toute confidentialité. 

Gleeden est le premier site à s’être lancé sur le marché des relations extra-conjugales. Et avec plus de 6 millions de membres, on peut dire qu’il a réussi son pari. Même si ce n’est pas le meilleure site de rencontre adultère, il a ouvert les portes. Celles de l’infidélité en quelques clics. Pour la petite histoire, Gleeden est constituée d’une équipe exclusivement féminine. 

Si autrefois il était difficile de trouver une ou un partenaire, internet a facilité ces rencontres. Aujourd’hui il est plus facile d’avoir une relation adultère mais il est également possible de trouver quelqu’un qui corresponde exactement à nos critères (physiques, préférences sexuelles, niveau social, âge..) grâce aux sites de rencontres et leurs recherches par affinités ou préférence. 

Internet facilite clairement l’infidélité. Via les sites de rencontre bien sûr mais pas seulement. Les réseaux sociaux sont également des « facilités » pour des relations infidèles. 

L’infidélité virtuelle : se mettre en danger sans tromper ?

Pour ceux qui n’osent pas ou qui ne veulent tout simplement pas franchir le pas et avoir une relation adultère, il y a l’infidélité virtuelle. Avec les nouvelles technologies, elle prend de l’ampleur. Du fantasme à la tromperie version 2.0, la frontière est floue.

Alors est-ce se mettre en danger sans vraiment tromper ? Est-ce se tester sans rien avoir à se reprocher ? L’infidélité virtuelle est souvent motivée par des fantasmes. Le fantasme dans ce cas procure de telles émotions que beaucoup n’iront pas plus loin. 

Là aussi, les sites de rencontre ne sont pas étrangers. S’inscrire sur un site ou une application de rencontre est devenue si simple. Parler avec des personnes, draguer, charmer est à portée de main. Mais est-ce autant une infidélité ? Pour certains oui et pour d’autres non. 

Regarder une vidéo sur un site pornographique et se masturber permet de prendre du plaisir en regardant une autre personne sans pour autant franchir le pas d’une vraie rencontre adultère et c’est une solution pour certains. 

Certaines femmes considèrent déjà ça comme de l’adultère. Comme certains hommes considèrent que si leur femme utilise un sextoy en leur absence c’est une sorte d’infidélité. Il y a aussi les sites de livecam. Vous êtes excités par une personne qui réalise en direct tout ce que vous souhaitez. Alors vous ne la touchez pas, vous ne la rencontrez pas et vos échanges sont que sexuels mais au final, prendre du plaisir avec quelqu’un d’autre n’est-ce pas de l’infidélité ?  Ces sites font également partie de ce que l’on appelle l’infidélité virtuelle. 

Selon certains psychologues, il y a 3 sortes d’infidèles virtuels : ceux qui passent par cette solution pour se dire non, tant que ce n’est pas physique, je ne trompe pas, d’autres qui ont conscience de dépasser les limites mais gardent cela secret et certains qui ont besoin de cette étape avant de passer à une véritable rencontre adultère. 

Conclusion

L’infidélité a beaucoup changé depuis quelques années. On en parle plus, elle est de plus en plus fréquente et sous différentes formes. Elle n’est plus réservée aux hommes et les femmes sont de plus en plus nombreuses à se laisser tenter par une relation extra-conjugale. 

Ce qui est certain, c’est que chacun vit son infidélité différemment, chaque couple ne réagit pas de la même façon, chaque partenaire trompé à son avis sur la question et pardonne………….ou pas !