6 Déodorants SANS SELS D’ALUMINIUM et SANS TRICLOSAN

Question2Santé.com
The Expert : Question2Santé.com

Choisir un déodorant est choix difficile, surtout devant un panel d’offre aussi important. La composition de ces produits d’hygiène tourne principalement autour de la présence des sels d’aluminium. Comment faire le bon choix ? Nous vous avons sélectionné 6 déodorants SANS SELS D’ALUMINIUM et SANS TRICLOSAN, les 2 ingrédients principaux sujets de controverses dans ces produits. 

Nous avons fait le choix de ne pas vous présenter des déodorants en spray, car ceux-ci présentent un risque, même minime, d’inhalation. Mais rassurez-vous, vous ne serez pas déçus de notre sélection innovante et originale !

Pourquoi avons-nous choisi des produits sans sels d’aluminium et sans triclosan ?

Les sels d’aluminium 

Les sels d’aluminium constituent à ce jour l’anti transpirant le plus efficace. Il fait l’objet de nombreuses polémiques, notamment à cause du lien éventuel entre son utilisation et le cancer du sein. Mais en novembre 2011, l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) écarte ce lien, ce qui est largement contesté.

Elle propose alors une restriction de la concentration en sels d’aluminium dans les produits déodorants et recommande d’éviter leur application sur peau lésée. Malgré tout, les sels d’aluminium sont suspectées d’être des perturbateurs endocriniens. 

Les sels d’aluminium bouchent les glandes sudoripares et empêchent la sueur de se manifester. C’est un processus non naturel car il empêche le corps de réguler sa température. 

Méfiez-vous des anti transpirants avec une durée de protection au-delà de 24 heures. En effet, plus la durée de protection mentionnée est importante, plus la concentration en sels d’aluminium est grande. 

Que penser de la pierre d’Alun ? Elle fait également l’objet de certaines controverses car même si elle est naturelle, elle contient des sels d’aluminium. Au même niveau que les anti transpirants classiques, il y a un risque de diffusion des ions d’aluminium à travers la peau. 

Le triclosan 

Le triclosan est un agent antimicrobien puissant et aussi utilisé en tant que conservateur. Pourquoi nous l’avons évincé de notre sélection ? Car il est suspecté d’être un perturbateur endocrinien. Il est susceptible de provoquer des effets négatifs sur la reproduction et sur les hormones thyroïdiennes. 

La commission européenne fixe son seuil de concentration maximum à 0,3 %, alors autant l’éviter. 

Comment bien choisir son déodorant ?

Le processus de sudation 

La transpiration, ou sudation, est un mécanisme actif permettant l’évaporation de l’eau du corps. Lorsque la température ambiante est supérieure à la température corporelle, la thermorégulation se met en route. 

Inutile de vous préciser la différence entre les types de glandes sudoripares, l’essentiel est que la thermolyse soit activée en cas de changement de température, au risque de provoquer une hyperthermie. En moyenne, vous perdez 1 litre de sueur par jour, cela pouvant aller jusqu’à 10 litres selon les paramètres individuels ! 

Antitranspirant, Détranspirant ou Déodorant ?

Le choix de votre produit se fait surtout selon l’importance de votre transpiration. 

Le déodorant est privilégié en cas de transpiration faible mais odorante. Il est composé d’agents antimicrobiens et de parfums. Selon les marques, la composition est plus naturelle avec plusieurs types d’alternatives aux ingrédients pétrochimiques. 

L’anti transpirant est idéal pour la transpiration modérée. Il est composé d’agents astringents comme le chlorhydrate d’aluminium et d’alcool, permettant de bloquer le mécanisme de sudation en bouchant temporairement les glandes sudoripares. L’anti transpirant permet alors de ralentir le débit de la sueur. 

Le détranspirant, quant à lui, est privilégié en cas d’hyperhidrose ou de transpiration excessive quotidienne. Il met au repos les glandes sudoripares pendant plusieurs jours. 

Notre sélection est composée essentiellement de déodorants, car nous avons fait le choix de vous présenter des produits avec des ingrédients respectueux de l’environnement et non nocifs pour la santé. 

Notre sélection 

Le Déodorant Naturel Schmidt’s 

Ce déodorant est composé uniquement d’extraits naturels d’origine végétale. Il est idéal pour les véganes. L’huile essentielle de géranium permet de bénéficier d’une action antimicrobienne et anti-inflammatoire. Le format en stick permet une sensation douce et non grasse lors de son application. 

Le Déodorant Baume Acorelle 

Acorelle, une marque biologique, propose un déodorant baume au citron et à la mandarine verte. Sa base est constituée de bicarbonate de soude très fin et non irritant pour lutter efficacement contre la transpiration. On note cependant la présence la présence d’allergènes, même s’ils sont naturels. Selon chaque individu, ils sont susceptibles de provoquer certains désagréments. 

Le Déodorant Solide Lamazuna 

Ce déodorant solide à l’huile essentielle de palmarosa est certifié et inscrit dans une démarche zéro déchet. Le format est inhabituel pour un déodorant, pourquoi pas tester ? Il suffit de mouiller le déodorant à l’eau et de le frictionner légèrement sous l’aisselle. La transpiration ne sera pas empêché, mais sera complètement inodore grâce à l’huile essentielle de palmarosa. 

Le Déodorant Roll-on Weleda

Weleda, marque bio abordable, propose un déodorant en format roll-on dont le principe actif est le citron. Il ne contient aucun actif anti transpirant. Cependant, on lit sur la liste des ingrédients le terme de fragrance qui regroupe une combinaison d’huiles essentielles. Bien que naturelles, les huiles essentielles ont un potentiel allergisant. 

Le Déodorant Stick Mennen

Le déodorant stick Marine proposé par la marque Mennen, contient un minimum d’ingrédients issus de la pétrochimie : du sodium stéarate, du sel de table et de l’alcool gras. Pour un produit non bio et disponible en grande surface, c’est un bon début ! Cependant, on note également la présence d’allergènes et de deux colorants de synthèse. 

Le Déodorant naturel Clémence Vivien 

Ce déodorant crème est fabriqué en France, et est présenté dans un pot en verre. C’est une crème qui s’applique au doigts et laisse un fini non gras. On note la présence d’un alcool, le linalool, placé en avant dernière position dans la liste des ingrédients, donc très peu présent. Ce format de déodorant peu habituel peut déplaire à certains. 

Que penser du détranspirant phare Etiaxil ? 

Etiaxil est une marque d’anti transpirants et de détranspirants vendus en pharmacie et parapharmacie. Elle propose une large gamme de produits répondant au problème de transpiration excessive. 

Le détranspirant aisselles pour peaux sensibles s’applique le soir au coucher, sur une peau saine et sèche. Selon leur recommandation, il faut rincer le produit le lendemain matin pour éviter les résidus. 

Regardons de plus près sa composition. Elle contient évidemment du chlorhydrate d’aluminium, autrement dit, des sels d’aluminium. On retrouve également du cyclopentasiloxane, un agent émollient utilisé pour adoucir la peau, mais surtout suspecté d’être un perturbateur endocrinien ayant des effets néfastes pour la reproduction. La présence d’huile minérale et d’hydrocarbures de synthèse induit un processus de fabrication issu de la pétrochimie, donc pas très écologique ! 

L’efficacité de ce produit est largement satisfaisante car il tient sa promesse d’éviter toute transpiration, mais à quel prix ? Si vous ne souffrez pas d’hyperhidrose ou de transpiration excessive, nous vous déconseillons ce produit car un déodorant plus naturel pourrait vous convenir.