guide diabete feminin

Grossesse, sexualité, contraception : tout comprendre sur les implications du diabète chez la femme

Question2Santé.com
L'expert.e : Question2Santé.com
Modifié le

Plus de 3 millions de personnes sont atteintes de diabète en France. Cette maladie assez répandue, touche les hommes comme les femmes. Pourtant, le diabète chez les femmes doit entraîner une vigilance accrue.

Qu’est-ce que le diabète gestationnel ? Quels sont les causes du diabète chez les femmes ? Quelles sont les répercussions sur la sexualité de la femme ? Est-il possible d’envisager une grossesse ? Après avoir lu ces quelques lignes, le diabète féminin n’aura plus aucun secret pour vous.

Disclaimer : une partie des informations de cet article sont directement issues de sites spécialisés, et notamment le site diabeteaufeminin.fr qui a depuis fermé ses portes et que nous citons donc ici à « titre posthume ».

Qu’est-ce que le diabète ?

Maladie chronique, le diabète est provoqué par un trouble du métabolisme des glucides et a pour conséquence un taux anormalement élevé de sucre dans le sang. Il existe trois grands types de diabète :

  • le diabète de type 1 : il survient avant 35 ans et concerne l’enfant et l’adolescent. C’est l’un des diabètes les plus complexes : pour une raison inexpliquée, le système immunitaire n’est plus en mesure de reconnaître les cellules productrices d’insuline et les détruit ;
  • le diabète de type 2 : c’est le diabète le plus fréquent : il concerne 90 % des personnes diabétiques et survient généralement après 50 ans ;
  • le diabète gestationnel : ce diabète est exclusivement féminin. Également appelé diabète de grossesse, il apparaît généralement pendant le 2e ou le 3e trimestre de grossesse.

Le diabète gestationnel

Un test de glycémie est pratiqué sur les femmes enceintes en début de grossesse. Ce dernier permet de contrôler le taux de sucre tout au long de la grossesse, mais aussi de soigner rapidement les patientes atteintes de diabète gestationnel. Il est également possible que le diabète ait été présent avant la grossesse, sans avoir été dépisté.

Dans tous les cas, le traitement mis en place permet de protéger la femme et son enfant de nombreuses conséquences liées au diabète gestationnel, comme l’avortement spontané, les complications périnatales ou encore des malformations comme la macrosomie.

En France, le diabète gestationnel touche 7 % des femmes enceintes ; ce taux a tendance à augmenter chez certaines populations ethniques, asiatiques ou amérindiennes par exemple.

Une fois diagnostiquée, la future maman atteinte de diabète dit gestationnel devra contrôler son alimentation, et pratiquer une surveillance régulière de sa glycémie.

test glycemie

Les symptômes du diabète chez la femme

Certains symptômes de la maladie sont faciles à reconnaître, tandis que d’autres sont bien plus difficiles à déceler. Le syndrome des ovaires polykystiques, les antécédents de diabète gestationnel et les affections urogénitales peuvent être révélateurs de diabète chez la femme.

Les femmes atteintes de diabète qui ne reçoivent pas de traitement vont fréquemment ressentir les symptômes suivants :

  • une fatigue intense et persistante ;
  • l’envie fréquente d’uriner ;
  • le besoin de boire constamment ;
  • les infections vaginales répétées ;
  • des picotements dans les pieds, les mains ;
  • des blessures qui cicatrisent lentement ;
  • la perte de poids malgré une alimentation normale.

Le syndrome des ovaires polykystiques

Il s’agit d’un trouble hormonal qui survient lorsqu’une femme produit un excès d’androgènes. Non diagnostiqués ou non traités, les ovaires polykystiques peuvent entraîner de nombreuses complications, dont le diabète.

Dans 70 % des cas, la personne atteinte d’ovaire polykystiques souffrira d’une résistance à l’insuline.

Les antécédents de diabète gestationnel

Les symptômes du diabète gestationnel sont difficiles à interpréter chez la femme enceinte, car ils sont courants pendant la grossesse.

Parmi eux, l’envie fréquente d’uriner, la fatigue et la soif. Il est donc très important de faire pratiquer un dépistage au cours des premiers mois de grossesse, car il peut avoir des conséquences non seulement sur la grossesse, mais aussi dans le futur : les femmes souffrant de diabète gestationnel ont entre 50 et 70 % de chance d’avoir un diabète plus tard, au cours de leur vie.

Les affections urogénitales

Certaines affections urogénitales peuvent être révélatrices de diabète chez la femme. En effet, le diabète provoque l’excrétion d’une plus grande quantité de glucose dans les urines, ce qui peut entraîner une augmentation des infections urinaires.

Le gain de poids peut augmenter les risques de diabète féminin, tandis que l’inconfort pendant les rapports sexuels et la sécheresse vaginale sont aussi des signes de diabète.

Les causes du diabète féminin

Le diabète est une intolérance aux glucides, c’est-à-dire un trouble de la régulation du glucose, qui entraîne un excès de sucre dans le sang ou une hyperglycémie chronique. Pendant la grossesse, le risque de diabète est accru : la grossesse est par nature diabétogène, car, pendant cette période, il existe un état d’insulinorésistance, qui s’aggrave progressivement au cours de la grossesse.

L’obésité favorise également le diabète. Plus la quantité de graisse dans le corps de la femme est importante, plus votre organisme est gourmand en insuline. Quand le pancréas n’est plus capable de produire assez d’insuline, le diabète se développe.

Quel traitement pour le diabète des femmes ?

Le diabète ne peut pas être soigné. Heureusement, il peut tout de même être contrôlé, en suivant correctement un traitement adapté. Il existe différents antibiotiques, prescrits par votre médecin traitant en fonction du type de diabète, du stade de la maladie, de votre poids, de vos antécédents familiaux ou de maladie cardiovasculaire.

Pour le diabète de type 1, votre médecin vous prescrira des injections d’insuline, à répéter tout au long de votre vie. En cas de grossesse, soyez rassuré : l’insuline n’est pas un médicament, mais une hormone naturelle, qui n’a pas d’influences négative sur le bébé.

Les femmes atteintes de diabète féminin devront également avoir un suivi médical régulier et voir leur médecin une fois tous les 6 mois environ.

secheresse vaginale traitement

Sexualité et diabète

Les femmes diabétiques peuvent rencontrer de nombreux troubles sexuels, liés à des douleurs dues à des infections vaginales, urinaires, ou encore à la sécheresse vaginale. Les difficultés en lien avec le diabète de la femme les plus souvent observées sont l’inconfort lors du rapport et la diminution du plaisir sexuel.

La sécheresse vaginale

Le diabète entraîne une dysfonction de sa lubrification vaginale au moment des rapports sexuels. Ceci est dû à la neuropathie et à la macroangiopathie diabétique (atteinte des nerfs et des artères), qui causent alors une diminution du gonflement des tissus sexuels autour du vagin et dans la zone du clitoris, entraînant une diminution de la lubrification.

Les infections vaginales liées au diabète féminin

Les personnes dont la glycémie n’est pas correctement contrôlée sont plus sensibles au risque de développer des infections. Chez la femme, cela se manifeste souvent par des infections à champignons ou à levures. Cette infection, plus connue sous le nom de mycose vaginale, entraîne un certain nombre de désagréments : démangeaisons des organes génitaux externes, douleur en urinant ou lors des rapports sexuels, pertes vaginales abondantes, jaunâtres, épaisses et rougeur de la vulve.

Les cystites, infections urinaires

Celles-ci sont fréquentes en cas de diabète. La femme atteinte ressent une envie irrépressible d’uriner, des douleurs dans le bas du ventre et une gêne/douleur à la miction. Ces désagréments rendent les rapports sexuels douloureux et difficiles, ce qui peut entraîner une baisse du désir sexuel. De plus, les cystites, mal soignées, peuvent conduire à des infections des reins bien plus graves, comme la pyélonéphrite.

Contraception et diabète féminin

La contraception est primordiale chez les femmes diabétiques. En effet, elle permet la programmation idéale des grossesses, précaution utile afin de prévenir un diabète mal contrôlé.

Celui-ci pourrait occasionner de nombreux risques, aussi bien pour la mère que l’enfant. Il n’est pas toujours facile de trouver la bonne contraception lorsqu’on est diabétique. Cette décision doit être prise en concertation avec le médecin traitant. Différents moyens de contraception sont à envisager :

  • la pilule ;
  • les contraceptifs locaux comme les diaphragmes ou les préservatifs ; les dispositifs intra-utérins ;
  • la ligature des trompes, intervention chirurgicale irréversible.

Grossesse et diabète : est-compatible ?

Diabète de type 1 ou 2

La grossesse est un sujet qui inquiète de nombreuses femmes diabétiques :

  • la maladie peut-elle affecter le taux de fertilité ?
  • l’enfant risque-t-il de devenir diabétique plus tard ?
  • quels sont les risques pour le bébé ?

En règle générale, la grossesse n’est pas contre-indiquée pour la femme diabétique et peut se dérouler sans aucun problème, à condition que la mère maintienne sa glycémie à un taux aussi proche de la normale que possible, pendant la période conception et la grossesse. Il est donc primordial de surveiller régulièrement votre glycémie, tout au long de votre grossesse, et de bénéficier d’un suivi médical régulier.

Il est important de parler à son médecin de son projet de tomber enceinte avant d’envisager une grossesse. Celui-ci pourra répondre à toutes vos questions, vous conseiller et vous rassurer.

Diabète gestationnel

Le diabète gestationnel survient au cours de la grossesse. Pour que votre grossesse se déroule au mieux, il est important de suivre un traitement adapté, visant à contrôler le diabète. Si cela n’est pas suffisant, un traitement à base d’insuline sera prescrit. Les risques du diabète gestationnel pendant la grossesse sont :

  • une prise de poids excessive du bébé ;
  • un risque d’hypoglycémie pendant les premiers jours du nourrisson
  • une prédisposition au diabète de type 2, et au diabète gestationnel s’il s’agit d’une fille.

grossesse diabete

À retenir : le diabète chez la femme

Le diabète chez la femme ne se manifeste pas différemment que le diabète chez l’homme et nécessite le même type de traitement. Pourtant, il entraîne quelques complications et doit être pris au sérieux en cas de grossesse.

Pour vivre avec un diabète féminin, il est important de bien choisir sa contraception afin de prévoir sa grossesse, de prendre un traitement si besoin et d’adopter une alimentation adaptée. Il peut aussi causer des complications de la vie sexuelle de la femme atteinte.

Pour ne prendre aucun risque, la femme diabétique devra être suivie régulièrement par un professionnel de la santé, qui saura poser un diagnostic, l’accompagner et la conseiller tout au long de la maladie.