Violette Douce : posologie, usage, effets secondaires, interactions

La violette douce est une herbe. Les racines et les parties qui poussent au-dessus du sol sont utilisées pour fabriquer des médicaments.

La violette est utilisé pour le stress, la fatigue, l’insomnie, les symptômes de la ménopause, la dépression, le rhume, la grippe et bien d’autres conditions, mais il n’existe aucune preuve scientifique valable pour appuyer ces utilisations.

Comment ça marche ?

La violette contient des produits chimiques qui aident à décongestionner la poitrine en amincissant le mucus et en facilitant la toux.

Utilisation et Efficacité

Possiblement efficace pour

Aucune efficacité scientifiquement prouvée à ce jour.

Preuves insuffisantes pour

  • Asthme. Les premières recherches montrent que la prise d’un sirop contenant des fleurs de violette séchées pendant 5 jours peut diminuer la toux et la respiration sifflante chez les enfants atteints d’asthme.
  • Insomnie. Les premières recherches montrent que l’utilisation de gouttes nasales contenant un extrait de violette douce au coucher peut aider à améliorer le sommeil.
  • Anxiété.
  • Prostate hypertrophiée (hypertrophie bénigne de la prostate ou HBP).
  • Enflure (inflammation) des principales voies respiratoires du poumon (bronchite).
  • Maladie pulmonaire qui rend la respiration plus difficile (maladie pulmonaire obstructive chronique ou MPOC).
  • Rhume.
  • Toux.
  • Dépression.
  • Fatigue.
  • Grippe.
  • Maladie de la vésicule biliaire.
  • Gaz (flatulence).
  • Enflure (inflammation) de l’estomac (gastrite).
  • Céphalée.
  • Indigestion (dyspepsie).
  • Symptômes de la ménopause.
  • Miction excessive la nuit (nycturie).
  • Polyarthrite rhumatoïde (PR).
  • Nettoyant pour la peau.
  • Douleurs à l’estomac.
  • Stress.
  • Tuberculose.
  • Perte du contrôle de la vessie (incontinence urinaire).
  • Autres conditions.

Davantage de données sont nécessaires pour évaluer l’efficacité de la violette douce pour ces utilisations.

Effets secondaires et sécurité

Pris par voie orale : La violette est probablement sans danger dans les quantités présentes dans les aliments.

En cas d’utilisation comme gouttes nasales : la violette est potentiellement sans risque pour la plupart des gens lorsqu’il est administré sous forme de gouttes nasales au coucher pendant 30 jours.

En cas d’application sur la peau : Il n’y a pas assez d’information fiable pour savoir s’il est sécuritaire de mettre de la violette douce sur la peau ou quels pourraient être les effets secondaires.

Précautions spéciales et mises en garde :

  • Grossesse et allaitement : Il n’y a pas assez d’information fiable pour savoir si la violette douce est sûre à utiliser pendant la grossesse ou l’allaitement. Restez du bon côté et évitez de l’utiliser.
  • Enfants : la violette est potentiellement sans risque chez les enfants de 2 à 12 ans lorsqu’il est pris par voie orale aux doses recommandées.

Interactions ?

Nous ne disposons actuellement d’aucune information sur les interactions possibles de la violette douce.

Dosage

La dose appropriée de violette douce dépend de plusieurs facteurs tels que l’âge de l’utilisateur, son état de santé et plusieurs autres conditions. À l’heure actuelle, il n’y a pas suffisamment d’information scientifique pour déterminer une gamme appropriée de doses pour la violette douce.

N’oubliez pas que les produits naturels ne sont pas toujours nécessairement sûrs et que les doses peuvent être importantes. Assurez-vous de suivre les directives pertinentes figurant sur les étiquettes des produits et consultez votre pharmacien, votre médecin ou tout autre professionnel de la santé avant d’utiliser ce produit.