Tinospora Cordifolia : posologie, usage, effets secondaires, interactions

Le Tinospora cordifolia est un arbuste originaire de l’Inde. Sa racine, ses tiges et ses feuilles sont utilisées en médecine ayurvédique.

Le Tinospora cordifolia est utilisé pour le diabète, l’hypercholestérolémie, la rhinite allergique (rhume des foins), les maux d’estomac, la goutte, les lymphomes et autres cancers, la polyarthrite rhumatoïde (PR), l’hépatite, les ulcérations gastroduodénales, la fièvre, la gonorrhée et la syphilis, pour renforcer le système immunitaire, etc.

Comment ça marche ?

Le Tinospora cordifolia contient de nombreux produits chimiques différents qui peuvent affecter le corps. Certains de ces produits chimiques ont des effets antioxydants. D’autres pourraient augmenter l’activité du système immunitaire de l’organisme. Certains produits chimiques peuvent avoir une activité contre les cellules cancéreuses chez les animaux de laboratoire.

La plupart des recherches ont été effectuées dans des éprouvettes ou chez des animaux. Il n’y a pas assez d’informations pour connaître les effets de Tinospora cordifolia sur le corps humain.

Utilisation et Efficacité

Possiblement efficace pour

  • Allergies (rhume des foins). Un extrait particulier de Tinospora cordifolia (Tinofend, Verdure Sciences) semble diminuer significativement les éternuements et les démangeaisons nasales, les écoulements et la congestion nasale après environ 2 mois de traitement.

Preuves insuffisantes pour

  • Diabète.
  • Cholestérol élevé.
  • Troubles gastriques.
  • Goutte.
  • Cancer, y compris les lymphomes.
  • Polyarthrite rhumatoïde.
  • Maladie du foie.
  • Ulcère d’estomac.
  • Fièvre.
  • Gonorrhée.
  • Syphilis.
  • Pour contrecarrer un système immunitaire affaibli.
  • Autres conditions.

D’autres données sont nécessaires pour évaluer l’efficacité de Tinospora cordifolia pour ces utilisations.

Précautions d’emploi et Sécurité

Tinospora cordifolia semble être sûr lorsqu’il est utilisé à court terme. L’innocuité de l’utilisation à long terme, plus de 8 semaines, n’est pas connue.

Précautions spéciales et mises en garde :

  • Grossesse et allaitement : On n’en sait pas assez sur l’utilisation de Tinospora cordifolia pendant la grossesse et l’allaitement. Soyez prudente et évitez de l’utiliser.
  • Diabète : Tinospora cordifolia pourrait abaisser le taux de sucre dans le sang. Utilisez-le avec prudence si vous êtes diabétique et surveillez votre glycémie. Les doses de vos médicaments contre le diabète devront peut-être être ajustées.
  • « Maladies auto-immunes » telles que la sclérose en plaques (SEP), le lupus (lupus érythémateux disséminé), la polyarthrite rhumatoïde (PR) ou autres : Tinospora cordifolia pourrait rendre le système immunitaire plus actif, ce qui pourrait accroître les symptômes des maladies auto-immunes. Si vous avez l’une de ces conditions, il est préférable d’éviter d’utiliser Tinospora cordifolia.
  • Chirurgie : La Tinospora cordifolia peut avoir une incidence sur la glycémie, de sorte que l’on craint qu’elle n’interfère avec le contrôle de la glycémie pendant et après la chirurgie. Cessez de prendre Tinospora cordifolia au moins 2 semaines avant une chirurgie prévue.

Interactions ?

Interaction modérée.

Soyez prudent en associant ce produit à d’autres.

Dosage

Les doses suivantes ont fait l’objet d’études scientifiques :

PAR VOIE ORALE  :

  • Pour la rhinite allergique (rhume des foins) : 300 mg d’un extrait de tige aqueuse spécifique de Tinospora cordifolia (Tinofend, Verdure Sciences) trois fois par jour pendant 8 semaines.