Thréonine : posologie, usage, effets secondaires, interactions

La thréonine est un acide aminé essentiel. Les acides aminés sont les éléments constitutifs que l’organisme utilise pour fabriquer les protéines. Les acides aminés « essentiels » sont ceux qui ne peuvent pas être produits par l’organisme et qui doivent être obtenus par l’alimentation.

Les gens utilisent la thréonine pour des affections telles qu’un trouble du contrôle musculaire marqué par des mouvements involontaires et une tension musculaire (spasticité), la sclérose en plaques (SEP), des troubles héréditaires marqués par la faiblesse et la rigidité des jambes (paraparésie spastique familiale ou SPF) et la maladie de Lou Gehrig (SLA), mais aucune donnée scientifique valable ne vient appuyer ces utilisations.

Comment ça marche ?

La thréonine est transformée dans l’organisme en une substance chimique appelée glycine. La glycine agit dans le cerveau pour réduire les contractions musculaires constantes et indésirables (spasticité).

Utilisation et Efficacité

Possiblement efficace pour

Aucune efficacité scientifiquement prouvée à ce jour.

Possiblement inefficace pour

  • Maladie de Lou Gehrig (sclérose latérale amyotrophique ou SLA). La prise de 2 à 4 grammes de thréonine par jour pendant 12 mois ne semble pas ralentir la progression de la SLA ni réduire les symptômes. Certaines données indiquent également que la thréonine pourrait en fait aggraver la fonction pulmonaire chez les personnes atteintes de SLA.

Preuves insuffisantes pour

  • Troubles héréditaires marqués par une faiblesse et une raideur des jambes (paraparésie spastique familiale ou PSF). Les premières recherches suggèrent que la prise de 1,5 à 2 grammes de thréonine par voie orale trois fois par jour pourrait améliorer certains symptômes chez les personnes atteintes de paraparésie spastique familiale. Mais l’amélioration ne semble pas très significative.
  • Sclérose en plaques (SEP). Les premières recherches suggèrent que la prise de 2,5 grammes de thréonine par voie orale trois fois par jour pendant 8 semaines ne réduit pas la rigidité musculaire (spasticité) chez les personnes atteintes de SEP.
  • Trouble du contrôle musculaire caractérisé par des mouvements involontaires et une tension musculaire (spasticité). Les premières recherches suggèrent que la prise de 2 grammes de thréonine par voie orale trois fois par jour diminue légèrement les contractions musculaires chez les personnes souffrant de spasticité spinale causée par une lésion médullaire.
  • Autres conditions.

D’autres données sont nécessaires pour évaluer l’efficacité de la thréonine pour ces utilisations.

Effets secondaires et sécurité

La thréonine est probablement sans danger lorsqu’elle est utilisée dans des quantités alimentaires administrées par voie orale. Il a été proposé que les gens aient besoin d’environ 0,5 à 1 gramme de thréonine par jour dans leur alimentation. Ce montant est considéré comme sûr.

La thréonine est potentiellement sans risque lorsqu’elle est utilisée comme médicament. Des doses allant jusqu’à 4 grammes de thréonine par jour ont été utilisées en toute sécurité pendant 12 mois. Certaines personnes éprouvent des effets secondaires mineurs comme des maux d’estomac, des maux de tête, des nausées et des éruptions cutanées.

Précautions spéciales et mises en garde :

  • Grossesse et allaitement : Il n’y a pas assez d’information fiable pour savoir si la thréonine est sûre à utiliser pendant la grossesse ou l’allaitement. Soyez prudente et évitez de l’utiliser.
  • Sclérose latérale amyotrophique (maladie de Lou Gehrig) :On craint que la thréonine ne diminue la fonction pulmonaire chez les patients atteints de SLA. Dans une étude, des patients atteints de SLA prenant 1 gramme de thréonine quatre fois par jour pendant 6 mois ont présenté une réduction significative de la fonction pulmonaire comparativement aux patients n’ayant pas reçu de thréonine. D’autres preuves sont nécessaires pour déterminer si la thréonine est réellement en cause.

Interactions ?

Interaction majeure.

Ne pas prendre ce produit en association avec d’autres sans consulter votre médecin au préalable.

Dosage

La dose appropriée de thréonine dépend de plusieurs facteurs tels que l’âge de l’utilisateur, son état de santé et plusieurs autres conditions. À l’heure actuelle, il n’existe pas suffisamment d’information scientifique pour déterminer une gamme appropriée de doses pour la thréonine.

N’oubliez pas que les produits naturels ne sont pas toujours nécessairement sûrs et que les doses peuvent être importantes. Assurez-vous de suivre les directives pertinentes figurant sur les étiquettes des produits et consultez votre pharmacien, votre médecin ou tout autre professionnel de la santé avant d’utiliser ce produit.