Rutine : posologie, usage, effets secondaires, interactions

La rutine est un pigment végétal (flavonoïde) que l’on trouve dans certains fruits et légumes. La rutine est utilisée pour fabriquer des médicaments. Les principales sources de rutine à usage médical sont le sarrasin, le pagode japonais et l’eucalyptus. D’autres sources de rutine incluent les fleurs de tilleul, les fleurs de sureau, l’aubépine, la rue, le millepertuis, le ginkgo, les pommes et autres fruits et légumes.

La rutine est le plus souvent utilisée pour le gonflement des bras ou des jambes causé par des dommages au système lymphatique (lymphoedème) et l’arthrose. On l’utilise aussi pour l’autisme ou sur la peau pour se protéger du soleil, mais il n’y a pas de preuves scientifiques solides à l’appui de ces utilisations.

Comment ça marche ?

La rutine contient des produits chimiques qui pourraient avoir des effets antioxydants et anti-inflammatoires. Ces produits chimiques pourraient offrir une certaine protection contre le cancer et d’autres maladies.

Utilisation et Efficacité

Possiblement efficace pour

  • Enflure des bras ou des jambes causée par des lésions du système lymphatique (lymphoedème). Certaines recherches préliminaires suggèrent que la prise quotidienne d’un produit spécifique (Wobenzym N) contenant de la rutine, de la pancréatine, de la papaïne, de la trypsine et de la chymotrypsine pendant 7 semaines réduit l’enflure dans le bras due à une chirurgie de retrait du sein.
  • Arthrose. La prise de rutine par voie orale en association avec la trypsine et la bromélaïne (Wobenzym PS) semble être à peu près aussi efficace que le diclofénac (Voltaren) pour soulager la douleur et améliorer la fonction du genou chez les personnes souffrant d’arthrose.

Preuves insuffisantes pour

  • Peau vieillissante. Les premières recherches suggèrent d’appliquer une crème contenant de la rutine sur la peau deux fois par jour pour réduire la taille et le nombre de rides et de « pattes d’oie » sous les yeux.
  • Autisme. Les premières recherches suggèrent que la prise d’un produit contenant de la rutine et des produits chimiques appelés lutéoline et quercétine pourrait améliorer le comportement et le fonctionnement social des enfants autistes.
  • Infections des voies respiratoires causées par l’exercice. Les premières recherches montrent que la prise d’un produit contenant de la rutine, de la trypsine et de la broméline environ une semaine avant un marathon n’aide pas à prévenir les infections des voies respiratoires supérieures après la course.
  • Saignement.
  • Maladie des vaisseaux sanguins.
  • Hémorroïdes.
  • Prévention des aphtes associés aux traitements du cancer.
  • Varices.

D’autres données sont nécessaires pour évaluer l’efficacité de la rutine pour ces utilisations.

Effets secondaires et sécurité

Pris par voie orale : La rutine est probablement sans danger dans les quantités trouvées dans les fruits et légumes. La rutine est potentiellement sans risque lorsqu’elle est prise par voie orale dans les quantités indiquées en médecine pendant une période maximale de 12 semaines. Elle peut causer certains effets secondaires comme des maux de tête, des bouffées de chaleur, des éruptions cutanées ou des maux d’estomac.

En cas d’application sur la peau : La rutine est potentiellement sans risque lorsqu’elle est appliquée sur la peau sous forme de crème.

Précautions spéciales et mises en garde :

  • Grossesse et allaitement : Il n’y a pas suffisamment d’information fiable pour savoir si la rutine peut être utilisée sans danger pendant la grossesse ou l’allaitement. Restez du bon côté et évitez de l’utiliser.

Interactions ?

Nous ne disposons actuellement d’aucune information sur les interactions possibles de la Rutine.

Dosage

Les doses suivantes ont fait l’objet d’études scientifiques :

ADULTES

PAR VOIE ORALE :

  • Pour l’arthrose : Un produit combiné (Wobenzym PS), fournissant 600 mg de rutine, 288 mg de trypsine et 540 mg de broméline en doses fractionnées, a été utilisé.
  • Pour le gonflement des bras ou des jambes causé par des lésions du système lymphatique (lymphoedème) : Un produit spécifique (Wobenzym N) contenant de la rutine, de la pancréatine, de la papaïne, de la bromélaïne, de la trypsine et de la chymotrypsine a été utilisé quotidiennement pendant 7 semaines.