Groseille à Maquereau : posologie, usage, effets secondaires, interactions

La groseille à maquereau (Ribes uva-crispa)  est un arbre qui pousse en Inde, au Moyen-Orient et dans certains pays du Sud-Est asiatique. La groseille à maquereau indienne est utilisée en médecine ayurvédique depuis des milliers d’années. Aujourd’hui encore, les gens utilisent le fruit de l’arbre pour fabriquer des médicaments.

Elle est le plus souvent utilisée en cas d’hypercholestérolémie, de taux anormaux de cholestérol ou de lipides sanguins (dyslipidémie), et de brûlures d’estomac persistantes. Il est également utilisé pour la diarrhée, la nausée et le cancer, mais il n’y a pas de preuves scientifiques solides à l’appui de ces utilisations.

Comment ça marche ?

La groseille à maquereau semble agir en réduisant le taux de cholestérol total, y compris les acides gras appelés triglycérides, sans affecter le taux de « bon cholestérol » appelé lipoprotéines de haute densité (HDL).

Utilisation et Efficacité

Possiblement efficace pour

  • Taux anormaux de cholestérol ou de lipides sanguins (dyslipidémie). La recherche montre que la prise d’une marque spécifique d’extrait de fruit entier de groseille à maquereau indien (Tri-low, Arjuna Natural Ltd.) pendant 12 semaines diminue le taux de lipoprotéines de basse densité (LDL, ou « mauvais » cholestérol) et les lipides appelés triglycérides.
  • Brûlures d’estomac persistantes. La recherche chez les personnes souffrant de brûlures d’estomac persistantes montre que la prise d’extrait de groseille à maquereau indienne pendant 4 semaines aide à réduire la fréquence et la gravité des brûlures d’estomac.

Preuves insuffisantes pour

  • Taux élevé de cholestérol. La plupart des premières recherches montrent que la prise de groseilles à maquereau indiennes ou d’extraits de fruits pendant 4 semaines à 6 mois diminue le LDL, ou « mauvais » cholestérol, chez les personnes ayant un taux de cholestérol élevé.
  • Arthrose. Les premières recherches montrent que la prise de deux capsules d’une formule ayurvédique contenant de la groseille à maquereau indienne et plusieurs autres ingrédients trois fois par jour pendant 24 semaines est aussi bénéfique que la prise de sulfate de glucosamine ou du médicament celecoxib pour réduire la douleur chez les personnes souffrant d’arthrose du genou.
  • Trouble cutané qui entraîne la formation de taches blanches sur la peau (vitiligo). Les premières recherches suggèrent que la prise d’un comprimé contenant de la groseille à maquereau indienne et d’autres ingrédients trois fois par jour pendant 6 mois avec un traitement standard peut augmenter la repigmentation de la peau et réduire les signes d’inflammation mieux que le traitement standard seul.
  • Diarrhée sanglante (dysenterie).
  • Cancer.
  • Diabète.
  • Diarrhée.
  • Problèmes oculaires.
  • Durcissement des artères (athérosclérose).
  • Indigestion.
  • Douleurs articulaires.
  • Obésité.
  • Enflure du pancréas.
  • Autres conditions.

Il faut plus de preuves pour évaluer la groseille à maquereau indienne pour ces utilisations.

Effets secondaires et sécurité

La groseille à maquereau est probablement sans danger pour la plupart des gens lorsqu’elle est consommée en quantités présentes dans les aliments. La groseille à maquereau indienne est potentiellement sans risque lorsqu’elle est utilisée comme médicament à des doses pouvant atteindre 1 000 mg par jour, à court terme. Des formulations ayurvédiques contenant de la groseille à maquereau indienne ont été associées à des lésions hépatiques. Mais il n’est pas clair si la prise de groseille à maquereau indienne seule aurait cet effet.

Précautions spéciales et mises en garde :

  • Grossesse et allaitement : Il n’y a pas assez d’information fiable pour savoir si la groseille à maquereau indienne peut être utilisée sans danger comme médicament pendant la grossesse ou l’allaitement. Restez du bon côté et tenez-vous en aux quantités de nourriture.
  • Troubles hémorragiques : La groseille à maquereau indienne peut augmenter le risque de saignement ou d’ecchymoses chez certaines personnes. Si vous souffrez d’un trouble de la coagulation, utilisez la groseille à maquereau indienne avec prudence.
  • Diabète : La groseille à maquereau indienne pourrait faire baisser la glycémie. Il se peut que votre fournisseur de soins de santé doive ajuster vos médicaments pour le diabète.
  • Maladie du foie : En théorie, la prise de groseille à maquereau indienne au gingembre, de Tinospora cordifolia et d’encens indien pourrait aggraver la fonction hépatique chez les personnes atteintes de maladie hépatique. Mais on ne sait pas si la prise de groseille à maquereau indienne seule peut avoir ces effets.
  • Chirurgie : La groseille à maquereau indienne peut augmenter le risque de saignement pendant et après la chirurgie. Cessez de prendre la groseille à maquereau indienne au moins 2 semaines avant une chirurgie prévue.

Interactions ?

Nous ne disposons actuellement d’aucune information sur les interactions de ce produit.

Dosage

Les doses suivantes ont fait l’objet d’études scientifiques :

PAR VOIE ORALE :

  • Pour des taux anormaux de cholestérol ou de lipides sanguins (dyslipidémie) : Un produit spécifique fournissant 0,5 grammes d’extrait de groseille à maquereau indienne a été pris deux fois par jour pendant 12 semaines.
  • Pour les brûlures d’estomac persistantes : 1 gramme d’extrait indien de groseille à maquereau a été pris deux fois par jour pendant 4 semaines.