Balai de boucher : posologie, usage, effets secondaires, interactions

Le balai de boucher (ou Fragon épineux) est une plante. La racine est utilisée pour faire des médicaments.

Le balai de boucher (du latin Ruscus aculeatus) est couramment pris par la bouche pour les symptômes d’une mauvaise circulation sanguine, comme la douleur, les crampes aux jambes, l’enflure des jambes, les varices et les démangeaisons. Le balai de boucher est parfois utilisé par voie orale pour les calculs rénaux, les calculs biliaires, le « durcissement des artères » (athérosclérose), la constipation et de nombreuses autres affections. Mais il n’y a pas de recherche scientifique valable pour appuyer ces autres utilisations.

Certaines personnes appliquent un balai de boucher sur la peau pour réduire les hémorroïdes et les signes du vieillissement, mais il n’existe aucune recherche scientifique valable pour appuyer ces utilisations.

Dans certaines cultures, les racines du genêt de boucher sont consommées de la même façon que les asperges.

Comment ça marche ?

Les produits chimiques contenus dans le balai de boucher peuvent provoquer un rétrécissement ou une constriction des vaisseaux sanguins. Le balai de boucher pourrait améliorer la circulation sanguine dans les jambes en empêchant le sang de « s’accumuler » dans les veines.

Utilisation et Efficacité

Possiblement efficace pour

  • Problèmes circulatoires (insuffisance veineuse chronique). Certaines recherches montrent que la prise de balai de boucher par voie orale, seule ou en association avec de la vitamine C et de l’hespéridine, semble soulager les symptômes d’une mauvaise circulation dans les jambes, comme la douleur, la lourdeur, les crampes, les démangeaisons et l’enflure.

Preuves insuffisantes pour

  • Problèmes de vision causés par le diabète (rétinopathie diabétique). La prise d’extrait de genêt de boucher par voie orale pendant 3 mois ne semble pas améliorer la vision chez les personnes atteintes de rétinopathie diabétique.
  • Hypotension artérielle au lever (hypotension orthostatique). Le fait de prendre le balai de boucher par la bouche peut empêcher la tension artérielle de chuter trop bas en se levant.
  • Varices.
  • Enflure des bras (lymphoedème).
  • Constipation.
  • Hémorroïdes.
  • Rétention de liquide.
  • Os cassés.
  • Maladies circulatoires.
  • Syndrome des jambes sans repos.
  • Syndrome prémenstruel (SPM).
  • Réduire les signes du vieillissement.
  • Autres conditions.

Il faut plus de preuves pour évaluer l’efficacité du balai de boucher pour ces utilisations.

Effets secondaires et sécurité

Le balai de boucher est POSSIBLEMENT SÛR pour la plupart des gens lorsqu’il est pris par la bouche pendant 3 mois au maximum.

Il peut causer des maux d’estomac, des nausées, des vomissements, de la diarrhée et des brûlures d’estomac.

Il y a un INSUFFISANTE D’ÉVIDENCE concernant la sécurité du balai de boucher appliqué sur la peau. Il peut causer des réactions allergiques.

Précautions spéciales et mises en garde :

  • Grossesse et allaitement : Il n’y a pas assez d’information fiable sur la sécurité de prendre un balai de boucher si vous êtes enceinte ou si vous allaitez. Restez du bon côté et évitez de l’utiliser.

Interactions ?

Interaction modérée.

Soyez prudent.e en associant ce produit à d’autres.

Dosage

Les doses suivantes ont fait l’objet d’études scientifiques :

PAR VOIE ORALE :

  • Pour soulager les symptômes d’une mauvaise circulation (insuffisance veineuse chronique) : 150-300 mg d’extrait de racine de genêt de genêt de boucher, associé à 150-300 mg d’hespéridine et 100-200 mg de vitamine C, deux à trois fois/jour. On peut aussi prendre 75 mg d’extrait de racine de genêt de boucher avec 75 mg d’hespéridine et 50 mg de vitamine C deux fois par jour. On a également utilisé 75 mg d’extrait de genêt de boucher par jour, répartis en deux doses.