Spedra / Avanafil : usage, posologie, effets secondaires, interactions

acheter spedra
Nom
Spedra
Fabriquant
Menarini
Ingrédient actif
Avanafil
Indications
Traitement de la dysfonction érectile.
Dosage
1 comprimé 15 minutes avant l'acte.
Le dosage du comprimé varie selon la prescription.
Voie d’administration
Voir orale.
Disponibilité du produit
En stock
Prise en charge
Non remboursé.
Où l'acheter ?

Dans quel cas ce médicament est-il prescrit ?

Spedra est prescrit dans le cadre de l’induction pharmacologique de l’érection (troubles érectiles, impuissance).

Approuvé par la Commission Européenne en 2013 ce traitement est encore relativement jeune et peu connu par rapport à ses concurrents comme le Viagra, le Sildénafil, le Cialis, le Tadalafil ou encore le Levitra.

Avanafil est utilisé pour traiter les problèmes de fonction sexuelle masculine (impuissance ou dysfonction érectile). En association avec la stimulation sexuelle, l’avanafil agit en augmentant le flux sanguin vers le pénis pour aider un homme à avoir et à maintenir une érection.

Ce médicament ne protège pas contre les maladies sexuellement transmissibles (telles que le VIH, l’hépatite B, la gonorrhée, la syphilis). Pratiquez le « rapport sexuel sans risque », par exemple en utilisant des préservatifs en latex. Consultez votre médecin ou votre pharmacien pour plus de détails.

Présentation du médicament

Le Spedra est délivré sous ordonnance (Liste I). Les prix varient en fonction des honoraires de dispensation des pharmaciens.

  • SPEDRA 50 mg : comprimé (jaune pâle) ; boîte de 4
  • SPEDRA 50 mg : comprimé (jaune pâle) ; boîte de 8
  • SPEDRA 100 mg : comprimé (jaune pâle) ; boîte de 2
  • SPEDRA 100 mg : comprimé (jaune pâle) ; boîte de 4
  • SPEDRA 100 mg : comprimé (jaune pâle) ; boîte de 8
  • SPEDRA 100 mg : comprimé (jaune pâle) ; boîte de 12
  • SPEDRA 200 mg : comprimé (jaune pâle) ; boîte de 4
  • SPEDRA 200 mg : comprimé (jaune pâle) ; boîte de 8
  • SPEDRA 200 mg : comprimé (jaune pâle) ; boîte de 12

Ingrédients et composition

Agent actif
  • Avanafil
Excipients
  • Mannitol
  • Acide fumarique
  • Hydroxypropylcellulose
  • Hydroxypropylcellulose faiblement substituée
  • Carbonate de calcium
  • Stéarate de magnésium
  • Oxyde de fer jaune (E172).

Mécanisme d’action

L’avanafil est un inhibiteur réversible, hautement sélectif et puissant de la phosphodiestérase de type 5 (PDE5) spécifique de la guanosine monophosphate cyclique (GMPc). Lorsque la stimulation sexuelle provoque la libération locale de monoxyde d’azote, l’inhibition de la PDE5 par l’avanafil entraîne une augmentation du taux de GMPc dans les corps caverneux du pénis. Il en résulte un relâchement des muscles lisses et un afflux de sang dans les tissus péniens, produisant ainsi une érection. L’avanafil n’a pas d’effet en l’absence de stimulation sexuelle.

Pharmacocinétique

Absorption :

L’avanafil est rapidement absorbé. Les concentrations plasmatiques maximales observées sont atteintes en 0,5 à 0,75 heure après une prise orale à jeun. Lorsque l’avanafil est pris au cours d’un repas riche en graisses, la vitesse d’absorption est réduite, avec un délai moyen pour atteindre le Tmax de 1,25 heure et une réduction moyenne de la Cmax de 39 % (200 mg). Il n’y avait pas d’effet sur l’intensité de l’exposition (ASC). Les faibles variations de la Cmax de l’avanafil sont d’une importance clinique minime.

Distribution :

L’avanafil est lié à près de 99 % à des protéines plasmatiques. La liaison à des protéines est indépendante des concentrations totales en principe actif, de l’âge et des fonctions rénale et hépatique. Il n’a pas été observé d’accumulation de l’avanafil dans le plasma pour la posologie de 200 mg deux fois par jour pendant 7 jours. Sur la base de mesures de l’avanafil dans le sperme de volontaires sains, 45 à 90 minutes après sa prise, moins de 0,0002 % de la dose administrée peut apparaître dans le sperme des patients.

Biotransformation :

L’avanafil est éliminé essentiellement par les isoenzymes CYP3A4 (voie majeure) et CYP2C9 (voie mineure) des microsomes hépatiques. Les concentrations plasmatiques des principaux métabolites circulants, M4 et M16, représentent respectivement 23 % et 29 % environ du composé parent. Le métabolite M4 présente un profil de sélectivité pour la phosphodiestérase similaire à celui de l’avanafil et une puissance d’inhibition in vitro pour la PDE5 égale à 18 % par rapport à celle de l’avanafil. Par conséquent, le métabolite M4 contribue à environ 4 % de l’activité pharmacologique totale. Le métabolite M16 était inactif sur la PDE5.

Élimination :

L’avanafil est fortement métabolisé chez l’homme. Après une administration orale, l’avanafil est excrété sous forme de métabolites essentiellement dans les fèces (environ 63 % de la dose orale administrée) et dans une moindre mesure dans les urines (environ 21 % de la dose orale administrée).

Pharmacodynamie

Des études in vitro ont montré que l’avanafil est hautement sélectif pour la PDE5. Son effet est plus puissant sur la PDE5 que sur d’autres phosphodiestérases connues (plus de 100 fois que sur la PDE6; plus de 1 000 fois que sur les PDE4, PDE8 et PDE10; plus de 5.000 fois que sur les PDE2 et PDE7; plus de 10 000 fois que sur les PDE1, PDE3, PDE9 et PDE11). L’effet de l’avanafil est plus de 100 fois plus puissant sur la PDE5 que sur la PDE6, qui est présente dans la rétine et responsable de la phototransduction. La sélectivité de l’avanafil pour la PDE5 est environ 20 000 fois supérieure par rapport à celle pour la PDE3, une enzyme présente dans le cœur et les vaisseaux sanguins ayant un rôle important car elle intervient dans le contrôle de la contractilité cardiaque.

Dans une étude de la pléthysmographie pénienne (RigiScan), l’avanafil 200 mg produisait des érections considérées comme suffisantes pour la pénétration (rigidité de 60 % au RigiScan) chez certains hommes dès 20 minutes après la prise du produit et la réponse générale à l’avanafil chez ces sujets était statistiquement significative par rapport au placebo, dans un intervalle de temps de 20 à 40 minutes.

 

Mode d’administration et posologie du Spedra 

Spedra est à prendre par voie orale. Si Spedra est pris avec des aliments, le début de l’activité peut être retardé par rapport à une prise à jeun.

La dose recommandée est de 100 mg à prendre selon les besoins, environ 15 à 30 minutes avant l’activité sexuelle. En fonction de l’efficacité et de la tolérance individuelles, la dose peut être augmentée jusqu’à 200 mg au maximum ou diminuée à 50 mg. La fréquence maximale de prise du médicament recommandée est de une fois par jour. Une stimulation sexuelle est requise pour obtenir une réponse au traitement.

Populations spéciales

Sujets âgés (de 65 ans ou plus) :

Aucun ajustement posologique n’est nécessaire chez les patients âgés. Des données limitées sont disponibles pour les patients âgés, de 70 ans et plus.

Insuffisance rénale :

Aucun ajustement posologique n’est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance rénale légère à modérée (clairance de la créatinine ≥ 30 ml/min). Spedra est contre-indiqué chez les patients atteints d’insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min). Chez les patients atteints d’insuffisance rénale légère à modérée (clairance de la créatinine ≥ 30 ml/min, mais < 80 ml/min), qui ont été inclus dans les études de phase 3, il a été observé une diminution de l’efficacité, par rapport à celle constatée chez les patients dont la fonction rénale était normale.

Insuffisance hépatique :

Spedra est contre-indiqué chez les patients atteints d’insuffisance hépatique sévère (Child Pugh classe C). Les patients présentant une insuffisance hépatique légère à modérée (Child Pugh classe A ou B) doivent commencer le traitement avec la dose efficace minimale et ajuster la posologie en fonction de la tolérance.

Utilisation chez l’homme souffrant de diabète :

Aucun ajustement posologique n’est nécessaire chez les patients diabétiques.

Population pédiatrique :

Il n’y a pas d’utilisation justifiée de Spedra dans la population pédiatrique dans l’indication de dysfonction érectile.

Surdosage

Une dose unique allant jusqu’à 800 mg d’avanafil a été administrée à des sujets sains et des doses quotidiennes multiples jusqu’à 300 mg ont été administrées à des patients. Les effets indésirables étaient similaires à ceux observés à des doses plus faibles, mais l’incidence de survenue et la sévérité des effets indésirables étaient augmentées.

page10image1771754736 page10image1771755024 page10image1771755312

En cas de surdosage, des mesures habituelles de traitement symptomatique doivent être mises en œuvre si nécessaire. Une dialyse rénale ne devrait pas accélérer la clairance de l’avanafil car celui-ci est fortement lié aux protéines plasmatiques et il n’est pas éliminé dans les urines.

Dose oubliée

Si vous prenez ce médicament régulièrement et que vous oubliez une dose, prenez-le dès que vous vous en souvenez. S’il est presque l’heure de la prochaine dose, sautez la dose oubliée. Prenez votre prochaine dose à l’heure habituelle. Ne doublez pas la dose pour vous rattraper.

Espace de conservation

Conserver à la température ambiante à l’abri de la lumière et de l’humidité. Ne pas stocker dans la salle de bain. Gardez tous les médicaments hors de la portée des enfants et des animaux domestiques.

Ne jetez pas vos médicaments dans les toilettes et ne les jetez pas dans une canalisation, à moins d’y être invité. Jeter correctement ce produit quand il est expiré ou n’est plus nécessaire. Consultez votre pharmacien ou l’entreprise locale d’élimination des déchets.

Durée de conservation : 5 ans.

 

Précautions d’emploi 

Avant de prendre l’avanafil, informez votre médecin ou votre pharmacien si vous y êtes allergique; ou si vous avez d’autres allergies. Ce produit peut contenir des ingrédients inactifs pouvant causer des réactions allergiques ou d’autres problèmes. Parlez à votre pharmacien pour plus de détails.

Avant d’utiliser ce médicament, informez votre médecin ou votre pharmacien de vos antécédents médicaux, en particulier de: problèmes cardiaques (tels qu’une crise cardiaque ou un rythme cardiaque irrégulier menaçant le pronostic vital au cours des 6 derniers mois, douleurs à la poitrine / à l’angine de poitrine, insuffisance cardiaque), accident vasculaire cérébral au cours des 6 mois, maladie rénale (dialyse), maladie du foie, hypertension ou hypotension artérielle, perte importante d’eau corporelle (déshydratation), affections du pénis (telles que angulation, fibrose / cicatrices, maladie de Peyronie), antécédents d’érection douloureuse / prolongée (priapisme) ), affections susceptibles d’augmenter le risque de priapisme (anémie falciforme, leucémie, myélome multiple, par exemple), problèmes oculaires (rétinite pigmentaire, baisse soudaine de la vision, SAUNA, syndrome de la coagulation, ulcères gastriques actifs).

Ce médicament peut vous donner des vertiges ou provoquer des changements de la vision. L’alcool ou la marijuana (cannabis) peuvent vous rendre encore plus étourdi. Ne pas conduire ou utiliser des machines, ou faire tout ce qui requiert de la vigilance ou une vision claire jusqu’à ce que vous puissiez le faire en toute sécurité. Limitez les boissons alcoolisées. Parlez à votre médecin si vous utilisez de la marijuana (cannabis).

Avant de subir une intervention chirurgicale, informez votre médecin ou votre dentiste de tous les produits que vous utilisez (médicaments sur ordonnance, médicaments en vente libre et produits à base de plantes).

Ce médicament n’est généralement pas utilisé chez les femmes. Par conséquent, il est peu probable qu’il soit utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement. Consultez votre médecin si vous avez des questions sur ce médicament.

Mises en garde spécifiques

Il convient de procéder à une étude des antécédents médicaux et à un examen physique pour diagnostiquer une dysfonction érectile et déterminer les causes sous-jacentes potentielles, avant d’envisager un traitement pharmacologique.

État cardiovasculaire :

Préalablement à l’instauration de tout traitement de la dysfonction érectile, les médecins doivent examiner l’état cardiovasculaire de leurs patients, dans la mesure où toute activité sexuelle comporte un risque cardiaque. L’avanafil possède des propriétés vasodilatatrices entraînant des baisses légères et transitoires de la pression artérielle et potentialise de ce fait l’effet hypotenseur des dérivés nitrés. Les patients souffrant d’une obstruction de la voie d’éjection du ventricule gauche, par exemple de sténose aortique ou de sténose subaortique hypertrophique idiopathique, peuvent être sensibles à l’action des vasodilatateurs, dont les inhibiteurs de la PDE5.

Priapisme :

Il faut avertir les patients qui souffrent d’érections de 4 heures ou plus (priapisme) qu’ils doivent demander immédiatement une aide médicale. Si le priapisme n’est pas traité immédiatement, il peut en résulter de lésions du tissu pénien et une impuissance permanente. L’avanafil doit être utilisé avec prudence chez les patients présentant une déformation anatomique du pénis (comme une angulation, une sclérose des corps caverneux ou la maladie de La Peyronie), ou chez les patients présentant des pathologies susceptibles de les prédisposer au priapisme (comme une drépanocytose, un myélome multiple ou une leucémie).

Problèmes de vision :

Des problèmes de vision et des cas de neuropathie optique ischémique antérieure non artéritique (NOIAN) ont été rapportés à la suite de la prise d’autres inhibiteurs de la PDE5. Le patient doit être averti qu’en cas d’anomalie visuelle soudaine, il doit arrêter la prise de Spedra et consulter immédiatement un médecin.

Effet sur les saignements :

Des études in vitro réalisées avec des plaquettes humaines indiquent que les inhibiteurs de la PDE5 n’agissent pas eux-mêmes sur l’agrégation plaquettaire, mais qu’à des doses suprathérapeutiques, ils potentialisent l’effet antiagrégant du donneur de monoxyde d’azote, le nitroprussiate de sodium. Chez l’homme, les inhibiteurs de la PDE5 ne semblent pas modifier le temps de saignement, seuls, ou en association avec l’acide acétylsalicylique.

Il n’y a pas d’informations de sécurité relatives à l’administration d’avanafil à des patients présentant des troubles du saignement ou un ulcère gastroduodénal évolutif. Par conséquent, l’avanafil ne doit être administré à ces patients qu’après une évaluation minutieuse du rapport bénéfice/risque.

Diminution ou perte soudaine de l’audition :

Il doit être conseillé aux patients d’arrêter de prendre des inhibiteurs de la PDE5, y compris de l’avanafil, et de consulter rapidement un médecin en cas de diminution ou de perte soudaine de l’audition. Ces événements, qui peuvent s’accompagner d’acouphènes et de vertiges, ont été rapportés en relation temporelle avec la prise d’inhibiteurs de la PDE5. Il est impossible de déterminer si ces événements sont directement liés à l’utilisation d’inhibiteurs de la PDE5 ou à d’autres facteurs.

Utilisation concomitante d’alcool :

La consommation d’alcool en association avec de l’avanafil peut augmenter la possibilité d’une hypotension symptomatique. Il convient d’informer les patients que la prise simultanée d’alcool et d’avanafil peut augmenter la probabilité de présenter une hypotension, des vertiges ou une syncope. Les médecins doivent également donner aux patients des conseils sur ce qu’il convient de faire en cas de symptômes d’hypotension posturale.

 

Contre-indications

La co-administration d’inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (PDE5), incluant avanafil, avec des stimulateurs de la guanylate cyclase, tel que le riociguat est contre indiqué car elle peut potentiellement entrainer des épisodes d’hypotension symptomatique.

Les médecins doivent tenir compte du risque cardiaque potentiel de l’activité sexuelle chez les patients présentant une maladie cardiovasculaire préexistante, avant de prescrire Spedra.

L’utilisation de l’avanafil est contre-indiquée chez:

  • les patients qui ont eu un infarctus du myocarde, un accident vasculaire cérébral ou une arythmie engageant le pronostic vital au cours des 6 derniers mois
  • les patients souffrant d’hypotension au repos (pression artérielle < 90/50 mmHg) ou d’hypertension (pression artérielle > 170/100 mmHg)
  • les patients présentant un angor instable, une angine de poitrine pendant les rapports sexuels ou une insuffisance cardiaque congestive de classe 2 ou supérieure de la classification NYHA (New York Heart Association).
  • Les patients présentant une insuffisance hépatique sévère.
  • Les patients présentant une insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min).Les patients ayant une perte de vision à un œil due à une neuropathie optique ischémique antérieure non artéritique (NOIAN), que cet épisode ait été associé ou non à une exposition antérieure à un inhibiteur de la PDE5
  • Les patients présentant des troubles héréditaires dégénératifs connus de la rétine.
  • Les patients utilisant des inhibiteurs puissants du CYP3A4 (notamment les suivants: kétoconazole, ritonavir, atazanavir, clarithromycine, indinavir, itraconazole, néfazodone, nelfinavir, saquinavir et télithromycine)

Interactions médicamenteuses possibles

Les interactions médicamenteuses peuvent modifier le fonctionnement de vos médicaments ou augmenter votre risque d’effets secondaires graves. Ce document ne contient pas toutes les interactions médicamenteuses possibles. Conservez une liste de tous les produits que vous utilisez (y compris les médicaments sur ordonnance / à base de plantes) et partagez-la avec votre médecin et votre pharmacien. Ne commencez, n’arrêtez pas, ne modifiez pas la posologie de médicaments sans l’approbation de votre médecin.

Les études précliniques ont montré une baisse additionnelle de la pression artérielle systémique quand des inhibiteurs de la PDE5 sont associés au riociguat. Lors des études cliniques, le riociguat a montré une augmentation de l’effet hypotenseur des inhibiteurs de la PDE5. Il n’a pas été mis en évidence de bénéfice clinique de la combinaison dans la population étudiée. L’utilisation concomitante de riociguat et d’inhibiteurs de la PDE5, incluant avanafil est contre indiqué.

L’avanafil peut provoquer une chute importante de votre tension artérielle lorsqu’il est utilisé avec des dérivés nitrés, ce qui peut entraîner des vertiges, des évanouissements et rarement une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. N’utilisez pas l’avanafil avec l’un des médicaments suivants: certains médicaments utilisés pour traiter les douleurs à la poitrine / l’angine de poitrine (les nitrates tels que la nitroglycérine, l’isosorbide), les médicaments à usage récréatif appelés « poppers » contenant du nitrite d’amyle ou de butyle.

Si vous prenez également un médicament alpha-bloquant (comme la doxazosine, la tamsulosine) pour traiter une hypertrophie de la prostate / HBP ou une hypertension artérielle, votre pression artérielle peut devenir trop basse, ce qui peut entraîner des vertiges ou des évanouissements. Votre médecin peut commencer un traitement avec une dose plus faible d’avanafil afin de minimiser votre risque d’hypotension artérielle.

D’autres médicaments peuvent avoir un effet sur l’élimination de l’avanafil de votre corps, ainsi que sur le fonctionnement de l’avanafil. Les exemples incluent les antifongiques azolés (tels que l’itraconazole, le kétoconazole), le cobicistat, les antibiotiques macrolides (tels que la clarithromycine, l’érythromycine), les inhibiteurs de la protéase du VIH (tels que l’indinavir, le ritonavir), les inhibiteurs de la protéase du virus de l’hépatite C (tels que ribociclib, rifampine, entre autres.

Ne prenez pas ce médicament avec un autre produit contenant de l’avanafil ou un autre médicament similaire utilisé pour traiter la dysfonction érectile (ED) ou l’hypertension pulmonaire (comme le sildénafil, le tadalafil, le vardénafil).

Effets secondaires possibles

Comme c’est le cas avec tous les médicaments, des effets secondaires ont été constatés lors de la prise de ce médicament :

Effets secondaires COURANTS :

  • Mal au dos
  • Mal de tête
  • Nez encombré
  • Rougeur temporaire du visage et du cou
  • Irritation de la gorge

Effets secondaires PEU FREQUENTS :

  • Signaux électriques anormaux du coeur
  • Hypertension artérielle
  • Un rhume
  • Une éruption cutanée
  • Constipation
  • La toux
  • La diarrhée
  • Vertiges
  • Indigestion
  • Douleur articulaire
  • Douleur musculaire
  • La nausée

Effets secondaires RARES :

  • Perte de vision soudaine due à la perte de l’apport sanguin à l’avant du nerf optique
  • Tests de la fonction hépatique anormaux
  • Angine ou douleur thoracique due à un blocage partiel du flux sanguin dans les artères cardiaques
  • Caillot de sang dans une veine profonde des extrémités
  • Perte auditive
  • Calculs rénaux
  • Pression artérielle faible
  • Priapisme, une érection prolongée du pénis
  • Difficulté à respirer
  • Perte de vision
  • Un type d’irritation de l’estomac appelée gastrite
  • Un besoin accru d’uriner souvent
  • Sanglante d’urine
  • Bronchite
  • Dépression
  • Difficulté à dormir
  • Somnolence
  • Rétention d’eau dans les jambes, les pieds, les bras ou les mains
  • La maladie de reflux gastro-oesophagien
  • Cœur palpitant ou martelant
  • Inflammation du gland du pénis
  • Inflammation du tissu tapissant les sinus
  • Démangeaisons
  • Batterie faible
  • Spasmes musculaires
  • Saignement de nez
  • Douleur dans les bras ou les jambes
  • Douleur à l’oropharynx
  • Bourdonnement dans les oreilles
  • Sensation de rotation ou de tourbillonnement
  • La grippe
  • Infection urinaire
  • Vomissement
  • Respiration sifflante

Si vous ressentez l’un de ces effets secondaires ou un effet indésirable qui n’est pas dans cette liste, ne prenez plus de comprimés Spedra et consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Déclaration des effets indésirables suspectés

Si vous observez des effets indésirables il est important de les faire remonter aux organismes responsables du suivi de ce type d’événements afin de contribuer au processus de surveillance du rapport bénéfice/risque du médicament. Vous pouvez le faire via le système national de déclaration de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) : www.ansm.sante.fr.

Grossesse et fertilité

Spedra n’est pas indiqué pour une utilisation chez les femmes.

Il n’existe pas de données sur l’utilisation de l’avanafil chez les femmes enceintes. Les études chez l’animal n’indiquent pas d’effets nocifs directs ou indirects sur la grossesse, le développement embryonnaire/fœtal, l’accouchement ou le développement postnatal.

Il n’existe pas de données sur l’utilisation de l’avanafil pendant l’allaitement.

Il n’y avait pas d’effet sur la mobilité ou la morphologie des spermatozoïdes après la prise de doses orales uniques de 200 mg d’avanafil chez des volontaires sains.

Dans un essai clinique réalisé chez des volontaires sains et des hommes adultes souffrant de dysfonction érectile légère, l’administration quotidienne de doses orales d’avanafil 100 mg sur une période de 26 semaines n’a été associée à aucun effet indésirable sur la concentration, le nombre, la mobilité ou la morphologie des spermatozoïdes.

Comment agit ce médicament sur votre érection ?

Son fonctionnement est très proche des traitements cités précédemment. Il est destiné aux hommes, majeurs, souffrant de dysfonction érectile plus ou moins permanente. Contrairement à plusieurs autres traitements, souvent à base de Sildénafil, Spedra est lui composé d’un agent actif nommé Avanafil.

L’avanafil fait donc partie de la famille des inducteurs péniens et est ce qu’on appelle un inhibiteur de phosphodiestérase 5 (PDE5).

Un nom compliqué pour une enzyme, naturellement présente dans notre organisme, qui a pour action d’influer et de favoriser la circulation sanguine dans le corps humain. Cette circulation est bien entendu nécessaire pour que l’intégralité de notre corps soit irriguer en sang, mais dans certains cas, elle empêche l’afflux obligatoire à l’obtention d’une érection solide.

L’avanafil a pour action de « contrôler » en quelque sorte cette enzyme, de façon à, pour un temps, privilégier l’afflux sanguin vers votre pénis, ceci afin d’assurer une érection continue.

Dit de façon plus simple : Spedra augmente la pression sanguine dans les corps caverneux se trouvant dans le pénis et responsables de l’érection.

À la différence des autres médicaments que nous avons pu cité plus haut, Spedra présente l’avantage d’être beaucoup plus rapide. En effet, il ne met que 15 minutes à agir. De plus, il a l’avantage de rester actif pendant 6 heures.

Cela ne signifie pas que les personnes en prenant auront une érection pendant 6 heures d’affilée mais que celles-ci seront plus faciles à obtenir pendant ce laps de temps.

Notez quand même que Spedra n’est pas traitement définitif de l’impuissance ! C’est un facilitateur d’érection. Il active l’action sur les enzyme détaillé plus haut, puis son effet disparaît. De plus il n’agit QUE si vous êtes stimulé sexuellement. Spedra ne remplace donc PAS les préliminaires, ayant pour but de vous émoustiller et provoquer en premier lieu ce fameux afflux sanguin vers votre pénis…

 

Spedra est-il vraiment efficace ?

Dans des études cliniques, l’avanafil a été évalué pour son effet sur la capacité d’hommes présentant une dysfonction érectile (DE) à obtenir et à maintenir une érection suffisante pour une activité sexuelle satisfaisante. L’avanafil a été évalué dans 4 études randomisées, en double aveugle, contrôlées versus placebo, menées en groupes parallèles sur une durée allant jusqu’à 3 mois, dans la population générale des patients présentant une DE, chez des patients souffrant de diabète de type 1 ou de type 2 et de DE, ainsi que chez des patients présentant une DE à la suite d’une prostatectomie radicale avec préservation bilatérale des nerfs. La quatrième étude a évalué le début d’action de l’avanafil pour deux dosages (100 et 200 mg), en termes de proportion de tentatives sexuelles par patient ayant abouti à un rapport sexuel satisfaisant. Au total, 1774 patients ont reçu de l’avanafil, qui a été pris à la demande aux doses de 50 mg (une étude), 100 mg et 200 mg (quatre études), respectivement. Il a été demandé aux patients de prendre une dose du médicament à l’étude environ 30 minutes avant le début d’une activité sexuelle. Dans la quatrième étude, les patients ont été encouragés à tenter un rapport sexuel approximativement 15 minutes après la prise du produit, pour évaluer l’apparition de l’effet érectogène d’avanafil, au dosage de 100mg et 200mg à la demande.

De plus, un sous-groupe de patients a été inclus dans une étude d’extension ouverte, dans laquelle 493 patients ont reçu de l’avanafil pendant au moins 6 mois et 153 patients pendant au moins 12 mois. Les patients recevaient initialement une dose d’avanafil de 100 mg et pouvaient, à tout moment de l’étude, demander à ce que leur dose d’avanafil soit augmentée à 200 mg ou diminuée à 50 mg en fonction de leur réponse individuelle au traitement.

Dans toutes les études, il a été observé une amélioration statistiquement significative pour tous les critères d’évaluation principaux d’évaluation de l’efficacité pour les trois doses d’avanafil en comparaison avec le placebo. Ces différences ont été maintenues pendant le traitement de longue durée (selon les études dans la population générale des patients présentant une DE, chez les patients souffrant de diabète et de DE, et chez les hommes présentant une DE à la suite d’une prostatectomie radicale avec préservation bilatérale des nerfs, et dans une étude d’extension ouverte).

Dans la population générale des patients présentant une DE, le pourcentage moyen de tentatives ayant abouti à un rapport sexuel réussi était environ de 47 %, 58 % et 59 % respectivement pour les groupes ayant reçu 50 mg, 100 mg et 200 mg d’avanafil, versus 28 % environ pour le placebo.

Chez les hommes souffrant soit d’un diabète de type 1 ou d’un diabète de type 2, le pourcentage moyen de tentatives ayant abouti à un rapport sexuel réussi était environ de 34 % et de 40 % respectivement pour les groupes ayant reçu 100 mg et 200 mg d’avanafil, versus 21 % environ pour le groupe placebo.

Chez les hommes présentant une DE à la suite d’une prostatectomie radicale avec préservation bilatérale des nerfs, le pourcentage moyen de tentatives ayant abouti à un rapport sexuel réussi était environ de 23 % et 26 % respectivement pour les groupes ayant reçu 100 mg et 200 mg d’avanafil, versus 9 % environ pour le placebo.

Dans l’étude d’évaluation du début d’action, avanafil a démontré une augmentation statistiquement significative du critère principal d’efficacité (pourcentage moyen de rapports sexuels réussis par patient en fonction du temps après administration de la dose – SEP3) versus placebo, ayant abouti à un rapport sexuel satisfaisant dans 24.71% des tentatives pour la dose de 100mg et 28.18% pour la dose de 200mg approximativement 15 minutes après la prise du produit, versus 13.78% pour le placebo.

Pour l’ensemble des études pivots menées avec l’avanafil, le pourcentage de tentatives de rapports sexuels réussis était significativement plus élevé pour toutes les doses d’avanafil par comparaison avec le placebo, pour les tentatives à tous les intervalles de temps étudiés après la prise du produit.

troubles sexuels vitaros

 

Prix du Spedra

Le prix de ce traitement est libre. C’est à dire que chaque pharmacie, physique ou en ligne peut déterminé son propre prix de vente. Comparez les prix du Spedra.

Questions fréquentes posées

Puis-je boire de l'alcool en suivant ce traitement ?

L’efficacité de Spedra n’est pas diminuée lors de la prise d’alcool. Cependant, avec ou sans traitement, il est connu qu'une consommation d’alcool peut augmenter les effets de l’impuissance. Il est donc déconseillé de réduire sa consommation d’alcool lors de troubles érectiles.

Ce médicament est-il remboursé ?

Non, Spedra n'est à ce jour pas remboursé par la Sécurité Sociale.

Comment stocker Spedra pour ne pas diminuer son efficacité ?

Spedra peut-être conservé jusqu'à 5 ans sans perdre de son efficacité. Il n'y a pas de contraintes particulières, sauf celle de ne pas laisser le traitement à porter des enfants, et au sec !

Existe-t-il un risque d'allergie ?

Comme pour tous les médicaments, il est possible d’être allergique à l’un des excipients entrant dans sa composition. Vérifiez auprès de votre médecin si vous avez un doute.

Ce traitement est-il adapté à ma pathologie ?

Seul un médecin est en mesure de vous dire si Spedra est adapté à votre condition actuelle. Si vous avez un doute, ou des antécédents médicaux, mentionnez-les avant de commander !

Combien de fois par semaine puis-je utiliser ce traitement ?

Vous ne pouvez utiliser Spedra qu'une fois toutes les 48h.

Les résultats sont-ils garantis ?

Spedra est quasiment systématiquement efficace ! Cependant il ne remplace pas des préliminaires ayant pour but de créer l'excitation sexuelle. Car Spedra est un accélérateur. Vous devez donc au préalable être excité.

Puis-je conduire après avoir pris un comprimé ?

Il n'y a aucune contre-indication à la conduite, sauf si vous souffrez d'effets secondaires connus comme les vertiges. Dans ce cas il est recommandé d'attendre un peu avant de prendre la route.

  • Résumé des Caractéristiques Produits (RCP) des autorisations de mise sur le marché (AMM) françaises et européennes
  • Livret des interactions médicamenteuses de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM)
  • https://eurekasante.vidal.fr
  • https://www.vidal.fr