Sirolimus : posologie, usage, effets secondaires, interactions

Dans quel cas ce médicament est-il prescrit ?

Le Sirolimus est utilisé avec d’autres médicaments pour prévenir le rejet d’une greffe de rein. Ce médicament appartient à une classe de médicaments appelés immunosuppresseurs. Il agit en affaiblissant le système de défense de votre corps (système immunitaire) pour aider votre corps à accepter le nouvel organe comme si c’était le vôtre.

Le sirolimus peut également être utilisé pour traiter une certaine maladie pulmonaire (lymphangioleiomyomatosis-LAM).

Mode d’administration et posologie de Sirolimus

Lisez le Guide des médicaments fourni par votre pharmacien avant de commencer à prendre le sirolimus et chaque fois que vous en prenez un autre. Si vous avez des questions, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Prenez ce médicament par voie orale selon les directives de votre médecin, habituellement une fois par jour. Avalez ce médicament entier. N’écrasez pas, ne mâchez pas et ne fendez pas les comprimés. Si vous avez des nausées ou des maux d’estomac, vous pouvez prendre ce médicament avec de la nourriture. Cependant, il est important de choisir une façon (avec ou sans nourriture) et de prendre ce médicament de la même façon à chaque dose. Consultez votre médecin ou votre pharmacien pour plus de détails.

La posologie est basée sur votre poids, votre état de santé, les tests de laboratoire (comme le sirolimus) et la réponse au traitement.

Prenez ce médicament régulièrement pour en tirer le meilleur parti. Pour vous aider à vous souvenir, prenez-le à la même heure chaque jour.

N’augmentez pas votre dose et ne prenez pas ce médicament plus souvent que prescrit. Votre état ne s’améliorera pas plus rapidement et votre risque d’effets secondaires augmentera. De plus, n’arrêtez pas de prendre ce médicament sans consulter votre médecin.

Si vous prenez également de la cyclosporine, prenez du sirolimus 4 heures après votre dose de cyclosporine. Consultez votre pharmacien pour de plus amples renseignements.

Évitez de manger du pamplemousse ou de boire du jus de pamplemousse lorsque vous prenez ce médicament, à moins que votre médecin ou votre pharmacien ne vous dise que vous pouvez le faire sans danger. Le pamplemousse peut augmenter les risques d’effets secondaires avec ce médicament. Renseignez-vous auprès de votre médecin ou de votre pharmacien pour plus de détails.

Si vous prenez ce médicament pour traiter la MAMA, informez votre médecin si votre état empire.

Précautions d’emploi

Avant de prendre le sirolimus, informez votre médecin ou votre pharmacien si vous y êtes allergique, si vous êtes allergique au temsirolimus ou si vous avez d’autres allergies. Ce produit peut contenir des ingrédients inactifs qui peuvent causer des réactions allergiques ou d’autres problèmes. Consultez votre pharmacien pour plus de détails.

Avant d’utiliser ce médicament, informez votre médecin ou votre pharmacien de vos antécédents médicaux, en particulier : maladie du foie, taux élevés de cholestérol et de triglycérides, cancer, toute infection récente ou courante.

Sirolimus peut vous rendre plus susceptible de contracter des infections ou peut aggraver toute infection actuelle. Lavez-vous bien les mains pour prévenir la propagation de l’infection. Évitez tout contact avec des personnes qui ont des infections qui peuvent se propager à d’autres personnes (comme la varicelle, la rougeole, la grippe). Consultez votre médecin si vous avez été exposé à une infection ou pour plus de détails.

Ne pas recevoir d’immunisations/vaccins sans le consentement de votre médecin. Éviter le contact avec les personnes qui ont récemment reçu des vaccins vivants (comme le vaccin contre la grippe inhalé par le nez).

Ce médicament peut augmenter votre risque de développer un cancer de la peau. Limitez votre temps d’exposition au soleil. Évitez les cabines de bronzage et les lampes solaires. Utilisez un écran solaire et portez des vêtements protecteurs lorsque vous êtes à l’extérieur.

Avant de subir une chirurgie, informez votre médecin ou votre dentiste de tous les produits que vous utilisez (y compris les médicaments d’ordonnance, les médicaments en vente libre et les produits à base de plantes).

Informez votre médecin si vous êtes enceinte ou prévoyez le devenir. Vous ne devriez pas devenir enceinte pendant que vous prenez du sirolimus. Le sirolimus peut nuire à l’enfant à naître. Renseignez-vous sur les formes fiables de contraception pendant l’utilisation de ce médicament et pendant les 12 semaines suivant l’arrêt du traitement. Si vous tombez enceinte, parlez immédiatement à votre médecin des risques et des bienfaits de ce médicament.

Ce médicament peut passer dans le lait maternel et peut avoir des effets indésirables sur le nourrisson. L’allaitement pendant l’utilisation de ce médicament n’est pas recommandé. Consultez votre médecin avant d’allaiter.

Effets secondaires Possibles

Diarrhée, douleurs articulaires, tremblements, acné ou troubles du sommeil peuvent survenir. Si l’un de ces effets persiste ou s’aggrave, parlez-en rapidement à votre médecin ou à votre pharmacien.

Rappelez-vous que votre médecin vous a prescrit ce médicament parce qu’il ou elle a jugé que les avantages pour vous sont plus importants que le risque d’effets secondaires. De nombreuses personnes qui prennent ce médicament n’ont pas d’effets secondaires graves.

Informez immédiatement votre médecin si vous avez des effets secondaires graves, notamment : nausées/vomissements qui ne s’arrêtent pas, yeux/peau jaunis, urine foncée, douleurs musculaires/crampes, douleurs osseuses, soif/faim accrue, mictions fréquentes, problèmes auditifs (tels que perte auditive, bourdonnements dans les oreilles), fatigue inhabituelle, rythme cardiaque rapide / lent / irrégulier, hématome facile, changements mentaux/moodaux, enflure des chevilles/pieds, maux de tête sévères, étourdissements, douleurs à l’estomac/abdominales, absence de règles/lourdes/douleurs, signes de problèmes rénaux (tels que changement dans la quantité d’urine, urine mousseuse), douleur/rougeur/enflure des bras ou des jambes, abdomen enflé.

Consulter immédiatement un médecin si vous avez des effets secondaires très graves, notamment : douleurs thoraciques, essoufflement.

Ce médicament peut augmenter votre risque d’avoir une infection cérébrale rare mais très grave (possiblement mortelle) (leucoencéphalopathie multifocale progressive-PML). Obtenez de l’aide médicale immédiatement si vous avez l’un des effets secondaires suivants : maladresse, perte de coordination ou d’équilibre, faiblesse, changement soudain dans votre façon de penser (confusion, difficulté à se concentrer, perte de mémoire), difficulté à parler ou à marcher, crise, changement de vision.

Le sirolimus peut ralentir la cicatrisation après une chirurgie. Informez immédiatement votre médecin si vous avez des signes indiquant que votre plaie chirurgicale ne guérit pas bien (rougeur, enflure, douleur, etc.). Le risque de mauvaise cicatrisation est plus élevé si vous êtes obèse.

Sirolimus peut entraîner une augmentation de votre taux de cholestérol ou de triglycérides. Il se peut qu’on vous demande de faire vérifier périodiquement votre cholestérol et vos triglycérides et/ou de prendre un autre médicament pour contrôler votre cholestérol et vos triglycérides.

Ce médicament peut diminuer la production de sperme, un effet qui peut diminuer la fertilité masculine. Consultez votre médecin pour plus de détails.

Le sirolimus peut généralement causer une éruption cutanée qui n’est habituellement pas grave. Cependant, il se peut que vous ne soyez pas en mesure de le distinguer, mis à part une éruption cutanée rare qui pourrait être le signe d’une réaction grave. Obtenez de l’aide médicale immédiatement si vous développez une éruption cutanée.

Une réaction allergique très grave à ce médicament est rare. Toutefois, consultez immédiatement un médecin si vous remarquez des symptômes d’une réaction allergique grave, notamment : éruption cutanée, démangeaisons ou enflure (surtout au visage, à la langue ou à la gorge), étourdissements graves, difficultés respiratoires.

Cette liste d’effets secondaires possibles n’est pas exhaustive. Si vous remarquez d’autres effets non énumérés ci-dessus, communiquez avec votre médecin ou votre pharmacien.

Interactions médicamenteuses

Voir aussi la section Mode d’emploi.

Les interactions médicamenteuses peuvent modifier l’action de vos médicaments ou augmenter votre risque d’effets secondaires graves. Ce document ne contient pas toutes les interactions médicamenteuses possibles. Tenez une liste de tous les produits que vous utilisez (y compris les médicaments d’ordonnance et en vente libre et les produits à base d’herbes médicinales) et partagez-la avec votre médecin et votre pharmacien. Ne commencez pas, n’arrêtez pas ou ne modifiez pas la posologie d’un médicament sans l’approbation de votre médecin.

Certains produits qui peuvent interagir avec ce médicament incluent : inhibiteurs de l’ECA (comme le bénazépril, le lisinopril), d’autres médicaments qui affaiblissent le système immunitaire ou augmentent le risque d’infection (comme le natalizumab, le rituximab, le tacrolimus).

D’autres médicaments peuvent affecter l’élimination du sirolimus de votre corps, ce qui peut affecter le fonctionnement du sirolimus. Par exemple, les antifongiques azole (comme l’itraconazole, le kétoconazole, le voriconazole), l’enzalutamide, les antibiotiques macrolides (comme la clarithromycine, l’érythromycine), la mifépristone, les inhibiteurs de la protéase VIH et VHC (comme l’indinavir, le ritonavir, le télaprevir), la rifamycine (comme la rifampine et la rifabutine) et le millepertuis.

Le sirolimus est très semblable au temsirolimus. N’utilisez pas de médicaments contenant du temsirolimus pendant l’utilisation du sirolimus.

Notes

Des analyses de laboratoire et/ou médicales (telles que la fonction rénale et hépatique, le taux de cholestérol et de triglycérides, la recherche de protéines dans l’urine, le taux de sirolimus) seront effectuées périodiquement pour surveiller vos progrès ou vérifier les effets secondaires. Consultez votre médecin pour plus de détails.

Si vous avez subi une transplantation d’organe, assistez à un cours de formation ou à un groupe de soutien sur la transplantation pour en apprendre davantage sur les signes de rejet d’organe, comme le sentiment d’être malade, la fièvre ou la douleur autour de l’organe transplanté. Avertissez immédiatement votre médecin si vous remarquez l’un de ces signes.

Dose oubliée

Si vous oubliez de prendre une dose, prenez-la dès que vous vous en souvenez. Si l’heure de la dose suivante est proche, sautez la dose oubliée. Prenez votre prochaine dose à l’heure habituelle. Ne doublez pas la dose pour rattraper votre retard.

Stockage

Stockage à température ambiante à l’abri de la lumière et de l’humidité. Ne pas entreposer dans la salle de bain. Gardez tous les médicaments hors de portée des enfants et des animaux de compagnie.

Ne jetez pas les médicaments dans les toilettes ou ne les versez pas dans un drain à moins qu’on vous le demande. Jetez correctement ce produit lorsqu’il est périmé ou dont vous n’avez plus besoin. Consultez votre pharmacien ou votre entreprise locale d’élimination des déchets.

AVERTISSEMENTS :

Le Sirolimus diminue la capacité de l’organisme à combattre une infection ou une maladie (immunosuppression). Cela peut augmenter votre risque de développer une infection ou certains types de cancer (comme le cancer de la peau, le lymphome). Pour réduire le risque de ces effets secondaires graves, prenez ce médicament à la dose efficace la plus faible prescrite par votre médecin. Respectez tous les rendez-vous chez le médecin et au laboratoire.

Informez immédiatement votre médecin si vous présentez l’un ou l’autre des symptômes suivants : changements inhabituels de la peau, modification de l’apparence ou de la taille des grains de beauté, croissance ou grosseurs inhabituelles, gonflement des glandes, sueurs nocturnes, perte de poids inexpliquée, signes d’infection (tels que mal de gorge qui ne disparaît pas, fièvre).

Le sirolimus n’est pas recommandé pour la prévention du rejet des greffes de foie ou de poumon parce qu’il a rarement causé des problèmes hépatiques ou pulmonaires très graves (voire mortels) dans ces cas.

Prix de Sirolimus

Le prix de ce traitement est libre. C’est à dire que chaque pharmacie, physique ou en ligne peut déterminé son propre prix de vente.