Pilule Cilest : description, prix, effets secondaires, ordonnance

Au sommaire

Dans quels cas la pilule Cilest est-elle prescrite ?

Cilest est une pilule contraceptive orale qui est prescrite aux femmes qui ne souhaitent pas une grossesse. Avant de commencer la prise de Cilest, le médecin effectue un examen médical complet afin d’éliminer toute grossesse. La pression artérielle est mesurée et un examen physique est réalisé en se guidant sur les contre-indications et les mises en garde lors de la prise de cette pilule contraceptive.

acheter pilule cilest
Nom
Cilest
Fabriquant
Janssen
Ingrédient actif
Ethinylestradiol et norgestimate
Indications
Contraceptif Oral.
Dosage
1 pilule par jour à la même heure.
Voie d’administration
Voie orale.
Génération
3ème génération
Prise
Sur 21 jours
Type
Pilule combinée
Disponibilité du produit
En stock
Prise en charge
Non remboursée.
Où l'acheter ?

Présentation détaillée de Cilest

Cilest est une pilule contraceptive combinée dite de 3ème génération. Elle contient donc un estrogène et un progestatif. Elle est minidosée et monophasique c’est-à-dire, tous les comprimés ont la même quantité d’hormones et sont donc de la même couleur.

Présentation des plaquettes

Chaque plaquette Cilest comprend 21 comprimés. Chaque boîte contient 1 ou 3 plaquettes. Sur la plaquette, à côté de chaque comprimé Cilest est indiqué le jour de la semaine. Des flèches sont également présentes afin de voir facilement un oubli de comprimé.

Aspect et forme

Cilest se présente sous la forme d’un comprimé bleu. Tous les comprimés ont la même couleur contrairement à pilule Qlaira.

Ingrédients et composition de Cilest

Principes actifs Norgestimate et Ethinylestradiol
Autres ingrédients Lactose anhydre, Magnésium stéarate, Amidon de maïs prégélatinisé, Indigotine laque aluminique.

Mode d’administration et posologie

Pour qu’elle soit efficace, il est important de bien respecter la posologie de Cilest. Tous les comprimés doivent être pris à la même heure, si possible le soir. Vous pouvez prendre chaque comprimé avec un verre d’eau, pendant ou en dehors des repas. Suivez bien l’ordre indiqué par les flèches afin de voir rapidement en fonction des jours indiqués si vous avez oublié un comprimé Cilest.

Vous devez prendre 1 comprimé par jour pendant 21 jours consécutifs puis respecter un arrêt de 7 jours avant de commencer une autre plaquette. L’interruption de la prise de la pilule contraceptive Cilest déclenche les règles. La nouvelle plaquette doit commencer le 8ème jour, même si vos règles ne sont pas terminées. Une nouvelle plaquette est toujours commencée le même jour de la semaine.

Nous allons maintenant vous expliquer comment débuter la prise de la pilule Cilest selon votre cas.

Si aucune contraception hormonale n’a été prise pendant le mois précédent

Si vous n’avez pas utilisé de contraception orale pendant le mois qui précède la prise de Cilest, prenez le 1er comprimé de la plaquette le 1er jour des règles.

En relais d’un contraceptif oral combiné (COC), d’un anneau vaginal ou d’un patch

Vous devez dans ce cas prendre le 1er comprimé Cilest le jour qui suit la prise du dernier comprimé actif du contraceptif précédent ou au plus tard, le jour qui suit la période habituelle d’arrêt des comprimés. Si vous aviez un anneau vaginal ou un patch, vous devez prendre le 1er comprimé le jour du retrait du dispositif ou au plus tard, le jour qui était prévu pour la nouvelle pose du dispositif.

En relais d’une pilule microdosée, forme injectable ou implant (contraception progestative seule) ou d’un système intra-utérin contenant un progestatif

Lors d’un relais d’une contraception microdosée, vous pouvez débuter la prise de Cilest à tout moment du cycle et le lendemain de l’arrêt. Lors d’un relais d’un implant ou d’un système intra-utérin contenant un progestatif, vous devez prendre le premier comprimé le jour du retrait ou le jour prévu pour la nouvelle injection dans le cas d’un relais d’un contraceptif injectable. Il vous sera conseillé dans ce type de relais d’utiliser une méthode contraceptive complémentaire non hormonale pendant les 7 premiers jours de la prise de Cilest.

Après une interruption de grossesse ou d’une fausse couche au cours du 1er trimestre

Si vous êtes dans ce cas précis, vous pouvez commencer la prise de la pilule contraceptive Cilest immédiatement. Il n’est pas nécessaire d’utiliser une méthode contraceptive complémentaire.

Après un accouchement, une interruption de grossesse ou une fausse couche au cours du 2ème trimestre

Le post-partum immédiat est associé à une augmentation du risque thromboembolique. Cilest ne doit donc pas être débuté moins de 21 à 28 jours après votre accouchement, votre interruption de grossesse ou votre fausse couche de 2ème trimestre. Si vous débutez la prise plus tard, il est nécessaire d’utiliser une méthode contraceptive complémentaire de type mécanique durant les 7 premiers jours de la prise de Cilest. Si vous avez déjà eu des rapport sexuels, vous devez vous assurer de l’absence d’une grossesse avant de prendre Cilest ou d’attendre vos premières règles.

Mécanisme d’action : comment fonctionne Cilest ?

La norgestimate, l’un des agents actifs de la pilule Cilest, est un progestatif de 3ème génération qui appartient à la classe thérapeutique des gonanes. Cilest agit par inhibition des gonadotrophines grâce aux actions de son estrogène et de son progestatif. Le principal mécanisme d’action de la pilule Cilest est donc l’inhibition de l’ovulation mais également des modifications au niveau de la glaire cervicale, de la motilité des trompes de Fallope et de l’endomètre. Ce mécanisme d’action contribue à l’efficacité de Cilest.  L’indice de Pearl de Cilest est de 0,43 % en moyenne.

Les études & actualités sur cette pilule

Les études sur l’efficacité de cette pilule

Cilest est une pilule contraceptive qui a fait partie des plus prescrites. Son efficacité est reconnue par de nombreuses études. Elle fait encore aujourd’hui l’objet de nombreuses études mais concernant le risque de thombo-embolie veineuse. Toutes ses études (1) mettent en avant son efficacité important et son indice de Pearl élevé. Elle est toutefois souvent proposée en deuxième intention compte tenu de ses effets indésirables et notamment du risque de thromboses. En première intention, une pilule de 2ème génération est souvent proposée aux patientes car toute aussi efficace. Cilest doit toujours être mise en place par le médecin après examen médical et interrogatoire concernant les facteurs de risques à développer une thrombose.

L’actualité sur Cilest

Cilest, comme beaucoup de pilule contraceptive de 3ème génération, a été retiré du marché français le 13/12/2013 compte tenu du risque important de thombo-embolie veineuse ou artérielle. Elle est donc aujourd’hui uniquement en vente sur Internet auprès des pharmacies agréés notamment anglaises, où cette pilule n’a pas été retirée du marché. De nombreuses études mettent en effet en avant le risque de thrombose chez les patientes ayant des facteurs de risques (2°).

Que faire en cas d’oubli ?

Si vous avez oublié de prendre votre comprimé Cilest, sachez que cet oubli peut réduire l’efficacité de cette pilule contraceptive et augmenter le risque d’une grossesse. Nous allons donc vous indiquer la marcher à suivre lors d’un oubli de prise d’un comprimé Cilest.

Lorsque vous vous apercevez de l’oubli dans les 12 heures

Si vous vous rendez compte que vous avez oublié de prendre votre comprimé Cilest dans les 12 heures qui suivent sa prise habituelle, vous devez prendre ce comprimé dès que vous vous apercevez de l’oubli. Prenez le comprimé suivant comme d’habitude.

Lorsque vous vous apercevez de l’oubli au-delà de 12 heures

Si vous vous apercevez de l’oubli au-delà des 12 heures qui suivent sa prise habituelle, l’efficacité contraceptive n’est plus assurée. Dans ce cas, voila la marche à suivre selon la semaine :

  • En cas d’oubli en semaine 1

Si vous oubliez de prendre un comprimé pendant la semaine 1, prenez le comprimé dès que possible, même si cela implique de prendre deux comprimés Cilest en même temps. Continuez la prise des autres comprimés comme d’habitude. Il faut savoir qu’un oubli de plus de 12 heures et des rapports sexuels au cours des jours qui précèdent l’oubli peuvent entraîner un risque de grossesse. Lors d’un oubli de plus de 12 heures dans la semaine 1, il est nécessaire d’utiliser une méthode contraceptive complémentaire tel qu’un préservatif.

  • En cas d’oubli en semaine 2

Vous devez dans ce cas prendre le dernier comprimé oublié dès que vous vous apercevez de l’oubli même si cela implique que vous preniez deux comprimés Cilest en même temps. Les comprimés suivants seront pris comme d’habitude. Si tous les comprimés ont été pris correctement au cours de 7 jours avant l’oubli du comprimé, vous n’avez pas besoin d’utiliser une méthode contraceptive complémentaire. Si vous oubliez plusieurs comprimés, il vous sera dans ce cas recommandé d’utiliser une méthode contraceptive complémentaire durant 7 jours.

  • En cas d’oubli en semaine 3

L’efficacité de Cilest est dans ce cas très réduite car l’arrêt des 7 jours entre deux plaquettes est proche. 2 solutions s’offrent à vous : si vous avez pris correctement tous les comprimés durant les 7 jours avant l’oubli, vous n’avez pas besoin d’une méthode contraceptive complémentaire ( Il vous sera possible de suivre les 2 schémas que nous vous indiquons un peu plus bas) ou dans le cas contraire, vous devez suivre le schéma 1 indiqué plus bas et d’utiliser une méthode contraceptive complémentaire durant 7 jours.

Schéma 1

Il est recommandé aux patientes de prendre le dernier comprimé Cilest oublié dès qu’elles s’en aperçoivent, même si cela implique de prendre deux comprimés en même temps. Les comprimés suivants seront pris comme d’habitude. La plaquette suivante doit être commencée dès que la première est terminée, c’est-à-dire sans respecter l’arrêt des 7 jours.

Schéma 2

Il peut vous être conseillé un arrêt de la prise des comprimés de la plaquette en cours. Dans ce cas, un arrêt de 7 jours maximum, incluant le nombre de jours où des comprimés ont été oubliés, devra être fait avant de commencer la plaquette suivante.

Si vous avez oublié plus de 2 comprimés

Si vous avez oublié de prendre plus de 2 comprimés Cilest, quelle que soit la semaine, vous commencerez une nouvelle plaquette. Un moyen de contraception complémentaire est nécessaire en même temps et pendant 7 jours. Si au cours de l’arrêt suivant des 7 jours entre 2 plaquettes vous n’avez pas vos règles, il existe tout de même un risque que vous soyez enceinte. N’hésitez pas à consulter votre médecin.

Conduite à tenir en cas de perte ou rejet de la pilule

Si vous avez des vomissements ou de la diarrhée dans les 3 heures qui suivent la prise de Cilest, son efficacité peut ne plus être assurée. Vous devez alors continuer à prendre les comprimés de la plaquette mais en utilisant en même temps une méthode contraceptive non hormonale supplémentaire tel qu’un préservatif. Si les vomissements n’ont été que brefs, vous pouvez rétablir la fiabilité de la pilule contraceptive Cilest en prenant une deuxième comprimé le même jour.

Comment réagir en cas de surdosage ?

Si vous avez pris plus de comprimés Cilest que vous n’auriez dû, des effets indésirables peuvent apparaître tels que des vomissements ou des nausées, un saignement vaginal chez les jeunes filles mais pour cela, il faut prendre une quantité excessive de comprimés. Il n’y a pas eu à ce jour d’effets indésirables graves en cas de prises élevées de Cilest.

Il n’y a pas d’antidote disponible. Le traitement consistera à soulager les symptômes. Si besoin, un lavage gastrique peut être appliqué.

Précautions d’emploi

Effets indésirables possibles

Comme c’est le cas avec tous les médicaments, des effets indésirables ont été constatés lors de la prise de la pilule Cilest.

  • Accident thrombo-embolique artériel
  • Infarctus du myocarde
  • Accident vasculaire cérébral
  • Accident thrombo-embolique veineux
  • Phlébite
  • Embolie pulmonaire
  • Hypertension artérielle
  • Coronaropathie
  • Hyperlipidémie
  • Hypertriglycéridémie
  • Hypercholestérolémie
  • Diabète
  • Mastodynie
  • Mastopathie bénigne
  • Adénome hypophysaire à prolactine
  • Galactorrhée
  • Céphalée
  • Migraine
  • Vertige
  • Modification de la vision
  • Exacerbation d’une comitialité
  • Adénome hépatique
  • Ictère cholestatique
  • Chloasma
  • Nausée
  • Prise de poids
  • Irritabilité
  • Jambes lourdes
  • Tension mammaire
  • Saignement intermenstruel
  • Oligoménorrhée
  • Aménorrhée
  • Modification de la libido
  • Irritation oculaire par les lentilles de contact
  • Acné
  • Séborrhée
  • Hypertrichose
  • Lithiase biliaire
  • Aménorrhée post-thérapeutique
  • Aménorrhée avec anovulation
  • Pancréatite associée à une hypertriglycéridémie sévère
  • Maladie de la vésicule biliaire
  • Syndrome hémolytique et urémique
  • Herpès gestationis
  • Exacerbation d’une porphyrie
  • Exacerbation d’une chorée
  • Aggravation d’une dépression
  • Exacerbation d’une maladie de Crohn
  • Exacerbation de colite ulcéreuse
  • Accidents thrombo-emboliques artériels (en particulier infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral)

  • Accidents thrombo-emboliques veineux (phlébite, embolie pulmonaire)

  • Hypertension artérielle, coronaropathies.

  • Hyperlipidémies (hypertriglycéridémie et/ou hypercholestérolémie), diabète

  • Mastodynie sévère, mastopathie bénigne

  • Adénome hypophysaire à prolactine (éventuellement révélé par une galactorrhée)

  • Céphalées importantes et inhabituelles, migraines, vertiges, modification de la vision

  • Exacerbation d’une comitialité.

  • Adénome hépatique, ictères cholestatiques.

Si vous ressentez l’un de ces effets indésirables ou un effet secondaire qui n’est pas dans cette liste, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou votre pharmacien.

Contre-indications

Cilest est contre-indiqué dans les cas suivants :

  • Une hypersensibilité à l’un des agents actifs ou à l’un des excipients de Cilest
  • Si vous avez ou avez déjà eu un caillot sanguin dans une jambe, un poumon ou dans un autre organe
  • Si vous souffrez d’un trouble affectant la coagulation sanguine
  • Si vous devez être opérée ou si vous devez rester allongée pendant une longue période
  • Si vous avez déjà eu une crise cardiaque ou un AVC
  • Si vous avez déjà eu une angine de poitrine ou un accident ischémique transitoire
  • Si vous souffrez de diabète sévère avec atteinte des vaisseaux sanguins
  • Si vous avez un taux très élevés de graisses dans le sang
  • Si vous souffrez d’hyperhomocytéinémie
  • Si vous avez une pression artérielle élevée
  • Si vous avez ou avez eu un cancer du sein ou un cancer des organes génitaux
  • Si vous avez ou avez eu une tumeur bénigne ou maligne au foie
  • Si vous avez une inflammation d’un vaisseau sanguin
  • Si vous présentez une prolifération de la muqueuse de votre utérus
  • Si vous avez une jaunisse ou une maladie grave du foie
  • Si vous souffrez d’obésité
  • Si vous présentez une intolérance au galactose, un déficit en lactase de Lapp, un syndrome de malabsorption du glucose ou du galactose (présence de lactose)

Interactions médicamenteuses

Cilest peut interagir avec les médicaments et les traitements suivants :

  • Millepertuis
  • Ritonavir, nelfivir
  • Phénobarbital, phénytoïne, fosphénytoïne, primidone, carbamazépine, oxcarbazépine
  • Rifabutine, Névirapine, Efavirenz
  • Lamotrigine
  • Modafinil
  • Topiramate
  • Bosentan
  • Griséofulvine
  • Lamotrigine

Il est important de consulter votre médecin avant la prise de Cilest et de lui indiquer tous les traitements et les médicaments que vous prenez ou avez pris, même sans ordonnance, afin d’éviter une interaction médicamenteuse.

Fertilité, grossesse & allaitement

La pris de Cilest est déconseillée pendant l’allaitement car les agents actifs peuvent passer dans le lait maternel. En cas de grossesse établie, la prise de Cilest doit être arrêtée. Après l’arrêt de Cilest, la fertilité reprend dès le prochain cycle.

Conduite d’un véhicule en utilisant Cilest

L’utilisation de la pilule contraceptive n’a pas d’influence sur l’aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines dangereuses.

Mises en garde

Lors de la prise de Cilest, comme c’est le cas pour toutes les pilules de 3ème génération, il y a certaines mises en garde à connaître et qui vous seront normalement expliquées par votre médecin. Nous allons toutefois vous les détailler :

Le risque de thrombo-embolie veineuse ou artérielle

Le risque de thrombo-embolie veineuse et artérielle est important lors de la prise de la pilule Cilest. Il est donc essentiel pour le médecin de rechercher systématiquement les facteurs de risque. Le risque de thrombo-embolie veineuse augmente par exemple avec l’âge, si la patiente souffre d’obésité ou encore lors d’une intervention chirurgicale ou une immobilisation prolongée. Les antécédents familiaux sont également un facteur de risque.

Le risque de développer une thrombo-embolie artérielle augmente avec l’âge et le tabagisme. C’est pourquoi les patientes de plus de 35 ans doivent impérativement arrêter de fumer lors de la prise d’un contraceptif oral. Le diabète, les dyslipidémies, l’obésité, certains affections cardiovasculaires et les antécédents familiaux sont autant de facteurs de risque d’une thrombo-embolie artérielle.

Le risque de cancers

Une méta-analyse regroupant les données de 54 études internationales (3) a mis en évidence une légère augmentation du risque de cancer du sein chez les utilisatrices de contraceptifs oraux. Certaines études épidémiologiques ont rapporté une augmentation du risque de cancer du col de l’utérus chez les utilisatrices à long terme de contraceptifs oraux, cependant, ce résultat n’est pas établi avec certitude et pourrait être attribuable aux comportements sexuels et autres facteurs tels que les papillomavirus humains (HPV).

L’augmentation du risque ne semble pas dépendre de la durée d’utilisation ni de l’existence de facteurs de risques. La surveillance clinique régulière des patientes permettent en fait un diagnostic plus précoce qui peut jouer un rôle important dans les chiffres concernant l’augmentation du nombre de cancers du sein diagnostiqués.

Autres pathologies

Les patientes atteintes d’hypertriglycéridémie ou ayant des antécédents familiaux d’hypertriglycéridémie ont un risque important de pancréatite.

Bien que de légères augmentations de la pression artérielle aient été rapportées chez de nombreuses femmes sous contraceptifs oraux, une augmentation cliniquement significative est rare.  Il n’a pas été établi de relation absolue entre l’utilisation de contraceptifs hormonaux et une hypertension clinique. Cependant, si une hypertension soutenue significative apparaît au cours d’utilisation d’un contraceptif oral, il est prudent d’arrêter le contraceptif et de traiter l’hypertension. Le contraceptif oral pourra être repris lorsque l’on obtiendra des valeurs normales de pression artérielle grâce à un traitement anti-hypertenseur.

Chez les femmes présentant un angioedème héréditaire, les estrogènes exogènes peuvent induire ou aggraver les symptômes d’angioedème.

Des perturbations aigues ou chroniques de la fonction hépatique peuvent nécessiter l’interruption de l’utilisation des contraceptifs oraux jusqu’à ce que les marqueurs de la fonction hépatique reviennent à la normale. Après une hépatite, la réintroduction du contraceptif oral doit se faire au minimum  trois mois après que les tests de la fonction hépatique soient de retour à la normale. La récidive d’un prurit lié à une cholestase, survenu lors d’une grossesse antérieure ou de l’utilisation antérieure de stéroïdes sexuels, nécessite l’arrêt des estroprogestatifs.

Des cas d’aggravations de maladie de Crohn et de rectocolite hémorragique ont été observés sous contraceptifs oraux. Des cas d’aggravations de dépression endogène et d’épilepsie ont également été observés sous contraceptifs oraux.

Un chloasma peut survenir, en particulier chez les femmes ayant des antécédents de chloasma gravidique. Les femmes ayant une prédisposition au chloasma sous contraceptifs oraux doivent éviter de s’exposer au soleil ou aux rayons ultra-violets.

Prix de Cilest

Le prix de la pilule contraceptive Cilest varie selon l’endroit où vous l’achetez. Voici les prix indicatifs sur notre pharmacie partenaire :

Quantité Prix
3 mois 51,90 €
6 mois 64,70 €

Mises en garde concernant l’achat de votre pilule Cilest sur Internet :

Si vous souhaitez acheter la pilule Cilest sur Internet, parce que c’est plus simple notamment dans le cas d’un renouvellement, il faut être vigilant. De nombreuses contrefaçons circulent en effet sur Internet. Une contrefaçon de Cilest peut mettre votre santé en danger, vous faire prendre le risque d’une grossesse car elle ne sera pas efficace et bien sûr, vous jetez votre argent par les fenêtres.

N’hésitez pas à consulter notre tableau en haut de cet article sur Cilest pour savoir où acheter Cilest sur Internet en toute confiance.

Questions fréquentes posées

Cette pilule contraceptive est-elle remboursée ?

Non Cilest n'est pas remboursée par la Sécurité Sociale.

Peut-on fumer si l'on utilise Cilest ?

Il est déconseillé de fumer comme avec la plupart des contraceptifs oraux car cela augmente le risque de thromboses.

Cilest fait-elle grossir ?

C'est l'un de ses effets secondaires mais ce n'est pas automatiques. Certaines prendront donc du poids, d'autres non et certains peuvent en perdre.