Médroxyprogestérone : posologie, usage, effets secondaires, interactions

Dans quel cas ce médicament est-il prescrit ?

La médroxyprogestérone est un type d’hormone féminine (progestatif). Ce médicament est similaire à la progestérone que votre corps fabrique naturellement et est donné pour remplacer l’hormone lorsque votre corps n’en fabrique pas assez. Ce médicament a plusieurs utilisations. Chez les femmes qui ne sont pas enceintes et qui ne sont pas ménopausées, ce médicament est utilisé pour traiter les saignements anormaux de l’utérus et pour rétablir des règles normales chez les femmes qui ont cessé d’en avoir pendant plusieurs mois (aménorrhée).

La médroxyprogestérone est également utilisée dans le cadre d’un traitement hormonal substitutif combiné avec des œstrogènes pour réduire les symptômes de la ménopause (p. ex. bouffées de chaleur). La médroxyprogestérone est ajoutée à l’œstrogénothérapie substitutive pour réduire le risque de cancer de l’utérus.

Ce médicament ne doit pas être utilisé pour tester la grossesse.

Mode d’administration et posologie de la Médroxyprogestérone

Lisez le feuillet d’information du patient fourni par votre pharmacien avant de commencer à utiliser ce médicament et chaque fois que vous obtenez une recharge. Si vous avez des questions, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Prenez ce médicament par voie orale selon les directives de votre médecin. Suivez attentivement le schéma posologique. Demandez à votre médecin si vous avez des questions. La posologie dépend de votre état de santé et de votre réponse au traitement.

Pour une utilisation en association avec des œstrogènes, prendre ce médicament habituellement une fois par jour pendant le nombre de jours prescrit chaque mois, tel qu’indiqué.

Pour le traitement des règles interrompues (aménorrhée) et des saignements anormaux de l’utérus, prendre ce médicament habituellement une fois par jour pendant 5 à 10 jours durant la deuxième moitié du cycle menstruel prévu ou selon les directives de votre médecin. Les saignements de sevrage se produisent habituellement dans les 3 à 7 jours suivant l’arrêt de la prise du médicament.

Informez votre médecin si votre état ne s’améliore pas ou s’il empire.

Précautions d’emploi

Avant de prendre de la médroxyprogestérone, informez votre médecin ou votre pharmacien si vous y êtes allergique ou si vous avez d’autres allergies. Certaines marques canadiennes de ce produit peuvent contenir des ingrédients inactifs (comme le soja) qui peuvent causer des réactions allergiques ou d’autres problèmes. Certaines personnes allergiques aux arachides peuvent également être allergiques au soja. Consultez votre pharmacien pour plus de détails.

Ce médicament ne doit pas être utilisé si vous avez certaines conditions médicales. Avant d’utiliser ce médicament, consultez votre médecin ou votre pharmacien si vous avez : des antécédents de caillots sanguins, des antécédents de saignements dans le cerveau, une maladie du foie, un cancer du sein ou d’autres organes féminins, un saignement vaginal de cause inconnue, une perte de grossesse avec certains tissus restant dans l’utérus ( » avortement manqué « ), un récent AVC ou crise cardiaque (dans un an).

Avant d’utiliser ce médicament, informez votre médecin ou votre pharmacien de vos antécédents médicaux, en particulier : antécédents médicaux familiaux (en particulier des masses mammaires et du cancer), maladie rénale, obésité, cardiopathie (p. ex. crises cardiaques antérieures, coronaropathie, insuffisance cardiaque congestive), hypertension artérielle, crises, migraine, maux de tête, asthme, taux élevés de cholesterol/lipides, dépression, diabète, accident cérébrovasculaire.

Ce médicament peut vous rendre étourdi ou somnolent. L’alcool ou la marijuana (cannabis) peut vous rendre plus étourdi ou somnolent. Ne conduisez pas, n’utilisez pas de machines et ne faites rien qui nécessite de la vigilance jusqu’à ce que vous puissiez le faire en toute sécurité. Limitez votre consommation de boissons alcoolisées. Consultez votre médecin si vous consommez de la marijuana (cannabis).

Informez votre médecin à l’avance si vous allez subir une intervention chirurgicale ou si vous serez confiné dans un fauteuil ou un lit pendant une longue période (p. ex. un long vol en avion). Vous devrez peut-être arrêter le médicament pendant un certain temps ou prendre des précautions spéciales en raison du risque accru de caillots sanguins. Demandez plus de détails à votre médecin.

Ne pas fumer. Le tabagisme combiné à ce médicament augmente davantage le risque d’AVC, de caillots sanguins, d’hypertension artérielle et de crise cardiaque.

Ce médicament peut causer des taches et des zones sombres sur le visage et la peau (mélasme). La lumière du soleil peut aggraver cet effet. Limitez votre temps d’exposition au soleil. Évitez les cabines de bronzage et les lampes solaires. Utilisez un écran solaire et portez des vêtements protecteurs lorsque vous êtes à l’extérieur.

Ce médicament ne doit pas être utilisé pendant la grossesse car il peut nuire à l’enfant à naître, surtout pendant les 4 premiers mois de la grossesse. Si vous tombez enceinte ou pensez l’être, informez-en immédiatement votre médecin.

Ce médicament passe dans le lait maternel. Consultez votre médecin avant d’allaiter.

Effets secondaires Possibles

Nausées, ballonnements, sensibilité des seins, maux de tête, changements dans les pertes vaginales, sautes d’humeur, vision trouble, étourdissements, somnolence ou gain ou perte de poids peuvent survenir. Si l’un de ces effets persiste ou s’aggrave, avisez votre médecin ou votre pharmacien sans tarder.

Rappelez-vous que votre médecin vous a prescrit ce médicament parce qu’il ou elle a jugé que les avantages pour vous sont plus importants que le risque d’effets secondaires. De nombreuses personnes qui prennent ce médicament n’ont pas d’effets secondaires graves.

Informez immédiatement votre médecin si l’un de ces effets secondaires graves survient : saignements vaginaux inhabituels (p. ex. saignements localisés, saignements intermenstruels), changements mentaux/moodaux (p. ex. dépression, perte de mémoire), enflure des mains/des pieds, mictions fréquentes/brûlantes/douleur, bosses seins, plaques foncées sur la peau ou le visage (mélasma), yeux/peau jaune, fatigue inhabituelle.

Ce médicament peut rarement causer des problèmes très graves (voire mortels) à cause de caillots sanguins (p. ex. crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, caillots de sang dans les poumons ou les jambes, cécité). Consulter immédiatement un médecin si vous ressentez l’un des symptômes suivants : douleur à la poitrine/à la mâchoire/au bras gauche, faiblesse d’un côté du corps, troubles de la parole, changements soudains de la vision (p. ex. vision brouillée/double, perte de vision, yeux saillants), confusion, mal de tête grave, vertiges graves, évanouissement, difficultés respiratoires, toux de sang, douleur/rouglement/gonflement/ faiblesse des bras, douleur/enflement des mollets et gonflement au contact du sol.

Une réaction allergique très grave à ce médicament est rare. Toutefois, consultez immédiatement un médecin si vous remarquez des symptômes d’une réaction allergique grave, notamment : éruption cutanée, démangeaisons ou enflure (surtout au visage, à la langue ou à la gorge), étourdissements graves, difficultés respiratoires.

Cette liste d’effets secondaires possibles n’est pas exhaustive. Si vous remarquez d’autres effets non énumérés ci-dessus, communiquez avec votre médecin ou votre pharmacien.

Interactions médicamenteuses

Les interactions médicamenteuses peuvent modifier le fonctionnement de vos médicaments ou augmenter votre risque d’effets secondaires graves. Ce document ne contient pas toutes les interactions médicamenteuses possibles. Tenez une liste de tous les produits que vous utilisez (y compris les médicaments d’ordonnance et en vente libre et les produits à base d’herbes médicinales) et partagez-la avec votre médecin et votre pharmacien. Ne commencez pas, n’arrêtez pas ou ne modifiez pas la posologie d’un médicament sans l’approbation de votre médecin.

Certains produits qui peuvent interagir avec ce médicament incluent : l’aminoglutéthimide, les médicaments qui affectent les enzymes hépatiques qui éliminent la médroxyprogestérone de votre corps (comme la rifampine, le millepertuis, les antifongiques azole incluant l’itraconazole, certains médicaments antiépile, incluant carbamazépine/phénobarbital/phénytoine).

Ce médicament peut affecter les résultats de certains tests de laboratoire. Assurez-vous que le personnel du laboratoire et tous vos médecins savent que vous prenez ce médicament.

Notes

Ne partagez pas ce médicament avec d’autres personnes.

Tous les rendez-vous avec votre médecin et le laboratoire. Vous devriez subir un examen physique complet qui comprend des mesures de la tension artérielle et des examens des seins et du bassin à intervalles réguliers (p. ex., une fois par année) ou selon les directives de votre médecin. Suivez les instructions de votre médecin sur la façon d’examiner vos propres seins et signalez immédiatement toute masse. Vous devriez également subir régulièrement un dépistage du cancer du col de l’utérus (p. ex. un test de Papanicolaou) et passer des mammographies périodiques, comme l’a déterminé votre médecin. Consultez votre médecin pour plus de détails.

Dose oubliée

Si vous oubliez de prendre une dose, prenez-la dès que vous vous en souvenez. Si l’heure de la dose suivante est proche, sautez la dose oubliée. Prenez votre prochaine dose à l’heure habituelle. Ne doublez pas la dose pour rattraper votre retard.

Entreposage

Entreposer à la température ambiante entre 59-86 degrés F (15-30 degrés C) à l’abri de la lumière et de l’humidité. Ne pas entreposer dans la salle de bain. Gardez tous les médicaments hors de portée des enfants et des animaux domestiques.

Ne jetez pas les médicaments dans les toilettes ou ne les versez pas dans un drain à moins qu’on vous le demande. Jetez correctement ce produit lorsqu’il est périmé ou dont vous n’avez plus besoin. Consultez votre pharmacien ou votre entreprise locale d’élimination des déchets pour plus de détails sur la façon de jeter votre produit en toute sécurité.

MISES EN GARDE :

La médroxyprogestérone est parfois utilisée avec un autre médicament (un type d’œstrogène) comme traitement hormonal substitutif (THS) chez les femmes ménopausées. L’HTS combinée peut rarement causer des effets secondaires très graves comme une maladie cardiaque (p. ex., crise cardiaque), un accident vasculaire cérébral, des caillots sanguins graves (p. ex., dans les poumons et les jambes), la démence et le cancer du sein. Certains de ces risques semblent dépendre de la durée du traitement et d’autres facteurs. Par conséquent, l’hormonothérapie substitutive combinée devrait être utilisée le moins longtemps possible à la dose efficace la plus faible possible afin que vous puissiez obtenir les avantages et minimiser les risques d’effets secondaires graves d’un traitement à long terme. L’HTS combinée ne devrait pas être utilisée pour prévenir les maladies cardiaques ou la démence. Discutez avec votre médecin des risques et des avantages du traitement et de vos antécédents médicaux personnels. Si vous prenez un THS combiné, consultez votre médecin régulièrement (p. ex. tous les 3 à 6 mois) pour savoir si vous devez encore le prendre.

Si vous utilisez ce médicament pendant une période prolongée, vous devriez subir un examen physique complet à intervalles réguliers (p. ex., une fois par année) ou selon les directives de votre médecin. Voir la section Notes.

Prix de la Médroxyprogestérone

Le prix de ce traitement est libre. C’est à dire que chaque pharmacie, physique ou en ligne peut déterminé son propre prix de vente.