Emla : posologie, prix, avis & effets secondaires de ce traitement contre l’éjaculation précoce

Emla
Nom
Emla
Fabriquant
ASTRAZENECA
Ingrédient actif
Lidocaïne, prilocaïne.
Indications
Anesthésie locale
Dosage
5 %
Voie d’administration
Percutanée
Disponibilité du produit
En stock
Prise en charge
65 %

Dans quel cas ce médicament est-il prescrit ?

Emla est un médicament délivré sous forme de crème et qui est prescrit pour insensibiliser la peau avant un acte médical douloureux (petite intervention chirurgicale, piqûre, prise de sang, soins d’ulcères de jambes…).

Dans le cadre d’un usage détourné, Emla est parfois utilisé dans le traitement de l’éjaculation précoce. L’anesthésique local va permettre de retarder l’éjaculation. Cependant, des précautions sont à prendre concernant cet usage. Si l’usage est prolongé ou trop fréquent, le contact de cette crème avec les muqueuses peut entrainer un risque de nécrose.

Présentation du médicament

La crème Emla est délivrée sous ordonnance (Liste I). Les prix varient en fonction des honoraires de dispensation des pharmaciens.

EMLA : crème à 5 % ; tube de 5 g et 2 pansements adhésifs

Ingrédients et composition 

Principe actif Lidocaïne, prilocaïne.
Excipients Huile de ricin hydrogénée polyoxyéthylénée, Carbomère, Sodium hydroxyde, eau purifiée.

Mécanisme d’action

Pharmacocinétique

L’absorption systémique de la lidocaïne et de la prilocaïne à partir d’EMLA est fonction de la dose, de la surface d’application et du temps d’application. Des facteurs additionnels incluent l’épaisseur de la peau (qui varie selon les parties du corps) ainsi que d’autres facteurs tels que les maladies de la peau, et le rasage. Après application sur des ulcères de jambe, les caractéristiques des ulcères peuvent également affecter l’absorption. Les concentrations plasmatiques après traitement par EMLA sont de 20 à 60 % inférieures pour la prilocaïne par rapport à la lidocaïne en raison d’un volume de distribution supérieur et d’une clairance plus rapide. La voie d’élimination principale de la lidocaïne et de la prilocaïne est le métabolisme hépatique et les métabolites sont éliminés par voie rénale. Toutefois, les taux de métabolisation et d’élimination des anesthésiques locaux après une application topique d’EMLA dépendent de la vitesse d’absorption. Par conséquent, une réduction de la clairance, notamment chez les patients présentant une atteinte grave de la fonction hépatique, a des effets limités sur les concentrations plasmatiques systémiques après administration d’une dose unique d’EMLA et après administrations réitérées une fois par jour de doses uniques à court terme (jusqu’à 10 jours).

Les symptômes de toxicité anesthésique locale deviennent de plus en plus marqués lorsque la concentration plasmatique augmente de 5 à 10 μg/ml de l’une ou l’autre des substances actives. Il convient de considérer que la toxicité de la lidocaïne et celle de la prilocaïne sont additives.

Pharmacodynamie

EMLA produit une anesthésie de la peau par libération de lidocaïne et de prilocaïne à partir de la crème dans les couches épidermique et dermique de la peau et à proximité des récepteurs dermiques de la douleur et des terminaisons nerveuses.

La lidocaïne et la prilocaïne sont des anesthésiques locaux de type amide. Ces deux composants stabilisent les membranes neuronales en inhibant les flux ioniques nécessaires à l’initiation et à la conduction des influx, produisant ainsi une anesthésie locale. La qualité de l’anesthésie dépend du temps d’application et de la dose utilisée.

Une anesthésie locale des parties génitales masculines est obtenue en 15 minutes.

Mode d’administration et posologie du Tadalafil 

Lorsqu’elle est utilisée dans le traitement de l’éjaculation précoce, vous devez d’abord nettoyer la peau du pénis et la sécher. Appliquez ensuite la crème avec délicatesse en utilisant l’applicateur qui est fournis. Posez ensuite le pansement recouvrant. Le temps de pose varie de 10 mn à 1 heure.

Suivez les conseils de votre médecin sur le temps à respecter. Cette crème doit bien sûr être appliquée avant tout acte sexuel. La sensibilité du pénis revient au bout de 4 heures. Veillez à ne pas l’appliquer sur toute la surface du pénis car cela risquerait d’induire une insensibilité totale rendant difficile voire impossible l’acte sexuel.

Une fois que le temps de pose indiqué par votre médecin est terminé, vous devez nettoyer votre pénis avec de l’eau et du savon afin d’éliminer la crème ou utiliser un préservatif. Cela évite que la crème engourdisse le vagin de votre partenaire.

Lorsqu’Emla est prescrit pour une anesthésie de la peau lors d’une piqûre ou avant une petite intervention chirurgicale par exemple, elle doit être appliquée une heure avant et recouverte avec le pansement fournis.

Lorsque celui-ci est retiré, enlevez soigneusement la crème avec une compresse. La posologie dépend de l’indication de ce traitement et de la région à traiter. Pour exemple, elle est de 2 à 3 g sur la peau et de 5 à 10 gr sur les muqueuses génitales chez l’adulte.

Les personnes qui appliquent ou enlèvent régulièrement la crème doivent s’assurer que tout contact est évité afin de prévenir le développement d’une hypersensibilité.

Méthode d’application

La membrane de protection du tube est perforée à l’aide du capuchon.

La crème est appliquée sur la peau en couche épaisse. Votre médecin, pharmacien ou votre infirmier/ère vous diront où vous devrez l’appliquer.

La crème est ensuite recouverte par un pansement [ruban adhésif]. Ce dernier sera enlevé juste avant le début de l’intervention. Si vous appliquez vous-même la crème, assurez‑vous d’avoir reçu des pansements de la part de votre médecin, pharmacien ou infirmier/ère.

Chez les adultes et adolescents âgés de plus de 12 ans, la crème doit être appliquée au moins 60 minutes avant le début de l’intervention (excepté si la crème est utilisée au niveau des parties génitales). Cependant, ne pas appliquer la crème plus de 5 heures avant le début de l’intervention.

Chez les enfants, la quantité d’EMLA 5 POUR CENT, crème utilisée et le temps d’application dépendent de leur âge. Votre médecin, infirmier/ère ou pharmacien vous diront la quantité à utiliser et à quel moment l’appliquer.

Lorsque vous appliquez la crème, il est très important de suivre exactement les instructions suivantes :

Pressez le tube de crème afin de former un monticule au niveau de la zone à anesthésier (par exemple à l’endroit où l’aiguille va être insérée). Une ligne de crème d’environ 3,5 cm d’épaisseur provenant d’un tube de 30 g est équivalente à 1 g de crème. La moitié d’un tube de 5 g correspond environ à 2 g d’EMLA 5 POUR CENT, crème. Ne pas faire pénétrer la crème.

Décollez la couche de papier recouvrant « le centre prédécoupé » de la partie non adhésive du pansement (en conservant le cadre de papier).

Retirez l’opercule recouvrant la partie adhésive du pansement.

Placez avec précaution le pansement par-dessus le monticule de crème. Ne pas étaler la crème sous le pansement.

Retirez le film papier. Lissez soigneusement les bords du pansement. Laissez‑le en place pendant au moins 60 minutes.

Votre médecin ou votre infirmier/ère retirera le pansement et enlèvera la crème juste avant de procéder à l’intervention médicale (par exemple juste avant l’insertion de l’aiguille).

Pour l’application sur les muqueuses génitales de l’homme, il n’est pas nécessaire de disposer un pansement. Sur cette zone la crème sera efficace au bout d’une quinzaine de minutes.

Surdosage

Une trop grande application de la crème Emla peut entrainer une désensibilisation prolongée. Il est recommandé de commencer à appliquer la crème par petite dose afin de tester sa propre sensibilité.

Espace de conservation

Conserver le tube fermé hermétiquement.

Conserver à la température ambiante à l’abri de la lumière et de l’humidité. Ne pas stocker dans la salle de bain. Gardez tous les médicaments hors de la portée des enfants et des animaux domestiques.

Ne jetez pas vos médicaments dans les toilettes et ne les jetez pas dans une canalisation, à moins d’y être invité. Jeter correctement ce produit quand il est expiré ou n’est plus nécessaire. Consultez votre pharmacien ou l’entreprise locale d’élimination des déchets.

 

Précautions d’emploi

Avant d’utiliser ce produit, informez votre médecin ou votre pharmacien si vous êtes allergique à la lidocaïne ou à la prilocaïne; ou à tout autre anesthésique amide (par exemple, la bupivacaïne); ou si vous avez d’autres allergies. Ce produit peut contenir des ingrédients inactifs pouvant causer des réactions allergiques ou d’autres problèmes. Parlez à votre pharmacien pour plus de détails.

Avant d’utiliser ce médicament, informez votre médecin ou votre pharmacien de vos antécédents médicaux, en particulier: d’une maladie cardiaque (par exemple, un rythme cardiaque irrégulier), d’une maladie rénale, d’une maladie du foie, d’une certaine maladie du sang (méthémoglobinémie).

La prudence est recommandée lors de l’utilisation de ce médicament chez les personnes âgées, car elles peuvent être plus sensibles aux effets du médicament, en particulier aux vertiges.

Mises en garde spécifiques

En raison de données insuffisantes sur son absorption, EMLA ne doit pas être appliqué sur les blessures ouvertes (excepté les ulcères de jambe).

En raison de l’absorption potentiellement plus importante sur la peau récemment rasée, il est important de respecter la posologie, la zone et le temps d’application recommandés.

Il faut faire attention lors de l’application d’EMLA chez les patients atteints de dermatite atopique. Un temps d’application réduit à 15‑30 minutes peut être suffisant. Des temps d’application supérieurs à 30 minutes chez des patients atteints de dermatite atopique peuvent conduire à une augmentation de l’incidence des réactions vasculaires locales, en particulier rougeur au site d’application et dans certains cas pétéchies et purpura.

Les patients traités avec des médicaments anti‑arythmiques de classe III (par exemple, l’amiodarone) doivent être étroitement surveillés et une surveillance ECG doit être envisagée car les effets cardiaques peuvent être additifs.

La lidocaïne et la prilocaïne ont des propriétés bactéricides et antivirales à des concentrations supérieures à 0,5 – 2 %. C’est pourquoi, bien que les résultats d’une étude clinique suggèrent que l’utilisation d’EMLA avant une vaccination contre la tuberculose (BCG) n’influence pas la réponse immunitaire, évaluée par la formation d’une papule locale, il est nécessaire de suivre le résultat d’injections intradermiques de vaccins vivants.

EMLA contient de l’ hydroxystéarate de macrogolglycérol, qui peut causer des réactions cutanées.

Contre-indications

Emla est déconseillé si vous êtes dans l’un des cas suivants :

  • Hypersensibilité aux principes actifs ou à l’un des composants de ce médicament
  • Méthémoglobinémie congénitale
  • Porphyries
  • Chez les nouveau-nés de moins de 3 mois
  • Blessure ouverte (sauf pour les ulcères de jambes)
  • Sur les muqueuses génitales des enfants
  • Chez les enfants de 0 à 12 mois traités par des médicaments inducteurs de méthémoglobinémie
  • Chez les sportifs de haut niveau (réaction positive aux contrôles antidopage)

Interactions médicamenteuses possibles

Avec des doses élevées d’EMLA, le risque de toxicité systémique supplémentaire doit être envisagé chez les patients recevant d’autres anesthésiques locaux ou des médicaments de structure apparentée aux anesthésiques locaux, puisque les effets toxiques sont additifs.

Des études d’interaction spécifique avec la lidocaïne/prilocaïne et des anti‑arythmiques de classe III (par exemple l’amiodarone) n’ont pas été réalisées mais une précaution particulière est conseillée (voir aussi rubrique 4.4).

Les médicaments qui réduisent la clairance de la lidocaïne (par exemple la cimétidine ou les bétabloquants) peuvent causer des concentrations plasmatiques potentiellement toxiques lorsque la lidocaïne est donnée à fortes doses répétées sur une longue période.

Effets secondaires possibles

Effets secondaires COURANTS :

  • Une réaction sur le site d’administration
  • Une éruption cutanée
  • Démangeaisons
  • Collecte locale de fluides
  • Perte de couleur de peau
  • Élargissement des vaisseaux sanguins

Effets secondaires RARES :

  • Un effet toxique sur le système nerveux central, qui consiste en le cerveau et la moelle épinière
  • Fonction pulmonaire diminuée
  • Somnolence
  • Mal de tête
  • Pression artérielle faible
  • La méthémoglobinémie, un type de trouble sanguin
  • Les saisies
  • Rythme cardiaque lent

Si vous ressentez l’un de ces effets secondaires ou un effet indésirable qui n’est pas dans cette liste, ne prenez plus de comprimés Tadalafil et consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Déclaration des effets indésirables suspectés

Si vous observez des effets indésirables il est important de les faire remonter aux organismes responsables du suivi de ce type d’événements afin de contribuer au processus de surveillance du rapport bénéfice/risque du médicament. Vous pouvez le faire via le système national de déclaration de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) : www.ansm.sante.fr.

Quid des patchs EMLA ?

Emla est également un médicament vendu sous forme de PATCHS. Mais attention, ces patchs ne sont absolument PAS destinés à aider à contrôler votre éjaculation !

Ils ont aussi un effet anesthésiant, mais sont utilisés comme anesthésiques locaux pour insensibiliser la peau chez un patient avant avant un acte médical plus ou moins douloureux telle qu’une piqu^re, une prise de sang ou une intervention chirurgicale mineure.

N’achetez donc PAS de patchs en pensant pouvoir les porter en continu et contrôler en continu votre éjaculation.

Comment agit ce traitement dans le retardement de l’éjaculation ?

Les deux agents actifs de cette crème (lidocaïne et prilocaïne) qui sont des anesthésiants vont annulés l’hypersensibilité de la peau. La transmission des signaux liés au plaisir vers le système nerveux central lors de l’acte sexuel va ainsi être diminuée.

En appliquant cette crème, le rapport sexuel est prolongé et va permettre au patient de se contrôler et donc de retarder son éjaculation.Emla permet de réduire le degré de sensation des stimulations, ce qui empêche de transmettre trop vite à votre cerveau les « instructions » d’éjaculation.

Cette crème anesthésiante est-elle efficace ?

Les essais cliniques ont montré qu’une crème avec comme agents actifs la lidocaïne et la prilocaïne augmente le temps de latence de l’éjaculation intravaginale (IELT), augmente le contrôle de l’éjaculation et diminue les sentiments de souffrance chez les patients ayant des éjaculations précoces telles que mesurées par l’indice d’éjaculation précoce (IPE). Il a été démontré que l’efficacité du médicament persiste dans le temps après des utilisations répétées.

L’efficacité de cette crème a été démontrée dans deux études multicentriques, multinationales, randomisées, en double aveugle et contrôlées versus placebo, toutes deux suivies d’une phase ouverte. Les hommes répondant aux critères établis par l’ISSM (International Society for Sexual Medicine) pour l’éjaculation précoce (EP), qui présentaient avant traitement des valeurs de l’IELT ≤ 1 minute pour au moins 2 des 3 premiers rapports sexuels pendant la sélection, étaient éligibles à l’inclusion dans l’étude.

L’efficacité d’Emla dans le traitement de l’EP a été évaluée en mesurant l’IELT et les co-critères principaux d’évaluation de contrôle de l’éjaculation, de satisfaction sexuelle et de souffrance, mesurés à l’aide de l’IPE. Au cours des 3 mois de la phase de traitement en double aveugle, la moyenne géométrique de l’IELT avait augmenté de 0,58 à 3,17 minutes dans le groupe Emla et de 0,56 à 0,94 minute dans le groupe placebo.

85,2 % des sujets ont atteint un IELT moyen > 1 minute au cours de 3 mois de traitement par le médicament, tandis que 46,4 % des sujets du groupe placebo présentaient un IELT moyen > 1 minute. 66,2 % des sujets sous Emla et 18,8 % des sujets sous placebo ont atteint un IELT moyen > 2 minutes.

Les augmentations cliniquement significatives de l’IELT s’accompagnaient de différences importantes dans les scores de l’IPE (p < 0,0001). Les variations moyennes des scores ajustés au troisième mois étaient de 8,2 vs. 2,2 pour le score de contrôle de l’éjaculation, 7,2 vs. 1,9 pour le score de satisfaction sexuelle et 3,7 vs. 1,1 pour le score de souffrance.

Lors de chacune des trois évaluations mensuelles, tous les sujets ont rempli un questionnaire pour établir le profil d’éjaculation précoce (PEP), concernant la perception du contrôle de l’éjaculation, la souffrance personnelle liée à l’éjaculation, la satisfaction apportée par les rapports sexuels et les difficultés interpersonnelles liées à l’éjaculation.

Les scores du PEP étaient améliorés de la même façon que les scores de l’IELT et de l’IPE. Pour l’ensemble des trois évaluations mensuelles réalisées chez les patients, il a été observé une différence significative. Les partenaires ont rempli le questionnaire du PEP au troisième mois. Il y avait également une différence significative par rapport au placebo dans tous les domaines pour les réponses des partenaires (p < 0,0001).

troubles sexuels emla

  • Résumé des Caractéristiques Produits (RCP) des autorisations de mise sur le marché (AMM) françaises et européennes
  • Livret des interactions médicamenteuses de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM)
  • https://eurekasante.vidal.fr