Cidofovir Vial : posologie, usage, effets secondaires, interactions

Dans quel cas ce médicament est-il prescrit ?

Ce médicament est utilisé avec le probénécide pour traiter une certaine infection oculaire virale (rétinite due au cytomégalovirus-CMV) chez les personnes atteintes du SIDA. Il diminue le risque de cécité et d’autres problèmes de vision. Cidofovir appartient à une classe de médicaments appelés antiviraux. Il agit en arrêtant la croissance du virus.

Le cidofovir n’est pas un remède contre la rétinite à CMV, et votre maladie peut encore s’aggraver pendant et après le traitement.

Mode d’administration et posologie du Cidofovir Vial

Ce médicament est administré dans une veine selon les directives de votre médecin, habituellement plus d’une heure. Il est habituellement administré toutes les 1 à 2 semaines ou selon les directives de votre médecin. Ce médicament ne doit pas être injecté dans les yeux. Une perte de vision permanente peut survenir.

La posologie est basée sur votre état de santé, votre poids corporel et votre réponse au traitement. Vous recevrez habituellement des liquides par voie intraveineuse avant votre dose de cidofovir. Votre médecin vous conseillera également de prendre le probénécide par voie orale avant et après avoir reçu le cidofovir. Pour prévenir les problèmes rénaux, buvez beaucoup de liquides, sauf indication contraire de votre médecin. Ceci est particulièrement important si vous vomissez ou si vous avez la diarrhée.

Si vous vous donnez ce médicament à la maison, apprenez toutes les instructions de préparation et d’utilisation auprès de votre professionnel de la santé. Avant d’utiliser ce produit, vérifiez visuellement s’il ne contient pas de particules ou de décoloration. Si l’un ou l’autre est présent, ne pas utiliser le liquide. Apprenez comment entreposer et jeter les fournitures médicales en toute sécurité.

Il est très important d’utiliser le probénécide avec ce médicament exactement comme prescrit par votre médecin. Les nausées et les vomissements dus au probénécide peuvent être évités en le prenant après les repas. Votre médecin peut également vous prescrire un autre médicament pour prévenir les nausées et vous prescrire des antihistaminiques (p. ex. diphenhydramine) ou de l’acétaminophène pour prévenir les réactions allergiques au probénécide.

Ce médicament fonctionne mieux lorsqu’il est utilisé régulièrement. Prenez tous vos rendez-vous chez le médecin. Vous voudrez peut-être marquer un calendrier pour vous aider à vous souvenir.

N’utilisez pas plus ou moins de ce médicament que ce qui vous a été prescrit ou cessez de l’utiliser (ou de prendre vos médicaments anti-VIH), même pour une courte période, sauf sur avis contraire de votre médecin. Cela peut entraîner une augmentation de la quantité de virus, rendre l’infection plus difficile à traiter (résistante) ou aggraver les effets secondaires.

Éviter le contact direct de ce médicament avec la peau/les yeux/la bouche. En cas de contact, se laver soigneusement à l’eau et au savon. Pour les yeux, rincer avec un jet régulier d’eau du robinet pendant au moins 5 minutes.

Précautions d’emploi

Avant d’utiliser le cidofovir, informez votre médecin ou votre pharmacien si vous êtes allergique au cidofovir, à d’autres antiviraux (p. ex. ganciclovir), au probénécide ou à d’autres sulfaméthoxazole, ou si vous avez une autre allergie. Ce produit peut contenir des ingrédients inactifs qui peuvent causer des réactions allergiques ou d’autres problèmes. Consultez votre pharmacien pour plus de détails.

Ce médicament ne doit pas être utilisé si vous avez certaines conditions médicales. Avant d’utiliser ce médicament, consultez votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’une maladie rénale grave.

Avant d’utiliser ce médicament, informez votre médecin ou votre pharmacien de vos antécédents médicaux, en particulier : diabète, implant oculaire de ganciclovir, maladie rénale légère/modérée.

Ce médicament peut causer des changements dans la vision. Ne conduisez pas, n’utilisez pas de machines et n’effectuez pas d’activités nécessitant une vision claire tant que vous n’êtes pas sûr de pouvoir effectuer ces activités en toute sécurité. Limitez votre consommation de boissons alcoolisées.

La fonction rénale diminue avec l’âge. Ce médicament est enlevé par les reins. Par conséquent, les personnes âgées peuvent courir un plus grand risque de lésions rénales lorsqu’elles prennent ce médicament.

Pendant la grossesse, le cidofovir ne doit être utilisé que lorsqu’il est clairement nécessaire. Il peut nuire à l’enfant à naître. Discutez des risques et des avantages avec votre médecin. Le fabricant recommande d’éviter toute grossesse. Pour prévenir la grossesse, les hommes ayant une partenaire de sexe féminin devraient utiliser des protections efficaces (comme des condoms en latex ou en polyuréthane) pendant toute activité sexuelle pendant le traitement et pendant au moins 90 jours après avoir cessé de prendre le médicament. Les femmes devraient utiliser des formes efficaces de contraception (comme la pilule contraceptive et le condom) pendant le traitement et pendant au moins un mois après avoir cessé de prendre le médicament.

On ne sait pas si ce médicament passe dans le lait maternel. En raison des risques possibles pour le nourrisson et parce que le lait maternel peut transmettre le VIH, ne pas allaiter.

Effets secondaires Possibles

Des nausées peuvent survenir. Des maux de tête, des nausées et des vomissements peuvent survenir lors de l’utilisation de probénécide. Si l’un de ces effets persiste ou s’aggrave, parlez-en rapidement à votre médecin ou à votre pharmacien.

Rappelez-vous que votre médecin vous a prescrit ce médicament parce qu’il ou elle a jugé que les avantages pour vous sont plus importants que le risque d’effets secondaires. De nombreuses personnes qui prennent ce médicament n’ont pas d’effets secondaires graves.

Informez immédiatement votre médecin si vous avez des effets secondaires graves, notamment : urine foncée, enflure, perte d’appétit, perte d’appétit, fatigue ou lenteur inhabituelle, douleurs abdominales, perte musculaire, signes d’infection (p. ex. fièvre, mal de gorge ou toux persistants), changements de vision, rougeur ou irritation nouvelle ou accrue, douleur oculaire nouvelle ou accrue, changement mental ou affectif (p. ex., confusion), nausée ou vomissement persistent, yeux jaunissants ou peau.

Une réaction allergique très grave à ce médicament est rare. Cependant, consultez immédiatement un médecin si vous remarquez l’un des symptômes suivants : éruption cutanée, démangeaisons ou enflure (surtout au visage, à la langue ou à la gorge), étourdissements graves, difficultés respiratoires.

Cette liste d’effets secondaires possibles n’est pas exhaustive. Si vous remarquez d’autres effets non énumérés ci-dessus, communiquez avec votre médecin ou votre pharmacien.

Interactions médicamenteuses

Les interactions médicamenteuses peuvent modifier le fonctionnement de vos médicaments ou augmenter votre risque d’effets secondaires graves. Ce document ne contient pas toutes les interactions médicamenteuses possibles. Tenez une liste de tous les produits que vous utilisez (y compris les médicaments d’ordonnance et en vente libre et les produits à base d’herbes médicinales) et partagez-la avec votre médecin et votre pharmacien. Ne commencez pas, n’arrêtez pas ou ne modifiez pas la posologie d’un médicament sans l’approbation de votre médecin.

Parmi les produits qui peuvent interagir avec ce médicament, mentionnons l’acyclovir, les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine, l’acide aminosalicylique, les barbituriques (p. ex., phénobarbital), les benzodiazépines (p. ex., triazolam), le bumétanide, le clofibrate, le méthotrexate, le furosémide et les anti-inflammatoires non-stéroïdiens-ANAINS (p. ex., ibuprofène), la zidovudine.

Si vous prenez du probénécide et l’un des médicaments énumérés ci-dessus, demandez à votre médecin si vous devez arrêter temporairement l’autre médicament ou diminuer sa posologie parce que le probénécide peut affecter la façon dont ces médicaments sont enlevés de votre corps. C’est très important pour la zidovudine.

Informez votre médecin si vous avez déjà utilisé foscarnet.

Évitez de prendre d’autres médicaments qui peuvent endommager vos reins (p. ex. amphotéricine B, foscarnet, pentamidine, vancomycine, aminoglycosides dont la tobramycine, anti-inflammatoires non stéroïdiens – AINS dont l’ibuprofène) pendant les 7 jours précédant et suivant le traitement avec ce médicament. Dans certains cas, des lésions rénales graves (voire mortelles) peuvent survenir. Voir également la section Avertissement.

Vérifiez les étiquettes de tous vos médicaments parce qu’ils peuvent contenir des AINS (p. ex. ibuprofène, naproxène). Demandez à votre pharmacien comment utiliser ces produits en toute sécurité.

Notes

Des examens de laboratoire et/ou médicaux (p. ex. examens de la vue) devraient être effectués périodiquement pour surveiller vos progrès ou vérifier la présence d’effets secondaires. Consultez votre médecin pour plus de détails.

Pour réduire votre risque de transmettre le VIH à d’autres personnes, utilisez toujours une méthode de barrière efficace (p. ex. des condoms en latex ou en polyuréthane ou des digues dentaires) pendant l’activité sexuelle. Consultez votre médecin ou votre pharmacien pour plus de détails.

Dose oubliée

Pour le meilleur bénéfice possible, il est important de recevoir chaque dose prévue de ce médicament comme indiqué. Si vous oubliez de prendre une dose de cidofovir, communiquez immédiatement avec votre médecin ou votre pharmacien pour établir un nouveau calendrier posologique. Ne doublez pas la dose pour rattraper votre retard. Si vous oubliez de prendre une dose de probénécide, parlez-en immédiatement à votre médecin ou à votre pharmacien. Vous devrez peut-être reporter votre dose de cidofovir.

Entreposage

Consultez le mode d’emploi du produit et votre pharmacien pour plus de détails sur l’entreposage. Gardez tous les médicaments hors de portée des enfants et des animaux de compagnie.

Ne jetez pas les médicaments dans les toilettes ou ne les versez pas dans un drain à moins qu’on vous le demande. Jetez correctement ce produit lorsqu’il est périmé ou dont vous n’avez plus besoin. Consultez votre pharmacien ou votre entreprise locale d’élimination des déchets.

AVERTISSEMENTS :

Ce médicament peut causer des problèmes rénaux graves (pouvant entraîner la mort). Pour prévenir les problèmes rénaux, votre médecin vous prescrira habituellement un autre médicament (probénécide) et vous prescrira des liquides dans une veine. Évitez les autres médicaments qui peuvent aussi endommager vos reins (voir aussi la section Interactions médicamenteuses). Informez immédiatement votre médecin si vous avez des signes de problèmes rénaux, comme des changements dans la quantité d’urine, de l’urine mousseuse ou de l’urine sanglante/rose.

Ce médicament peut diminuer la capacité de l’organisme à combattre une infection. Avertissez rapidement votre médecin si vous présentez des signes d’infection comme de la fièvre, des frissons ou un mal de gorge persistant.

Des tests de laboratoire et/ou médicaux (p. ex. des tests de fonction rénale, des numérations globulaires complètes) doivent être effectués avant chaque dose pour vérifier la présence de ces effets secondaires. Consultez votre médecin pour plus de détails. Respectez tous les rendez-vous chez le médecin et au laboratoire.

Le cidofovir a provoqué des tumeurs chez des animaux de laboratoire. Bien qu’il n’existe aucune information chez l’humain, le cidofovir devrait être considéré comme cancérogène. Voir aussi la section Mode d’emploi.

Prix du Cidofovir Vial

Le prix de ce traitement est libre. C’est à dire que chaque pharmacie, physique ou en ligne peut déterminé son propre prix de vente.