Ambifed : posologie, usage, effets secondaires, interactions

Dans quel cas ce médicament est-il prescrit ?

Cette combinaison de médicaments est utilisée pour traiter temporairement la toux, la congestion thoracique et les symptômes de congestion nasale causés par le rhume, la grippe ou d’autres maladies respiratoires (ex. sinusite, bronchite).

La Guaifénésine est un expectorant qui aide à amincir et à relâcher le mucus dans les poumons, ce qui facilite l’expectoration du mucus. Le décongestionnant aide à soulager les symptômes de congestion nasale. Ce produit contient également un antitussif (antitussif) qui affecte une certaine partie du cerveau, réduisant l’envie de tousser.

Ce médicament n’est habituellement pas utilisé pour la toux continue causée par le tabagisme, l’asthme, d’autres problèmes respiratoires à long terme (p. ex. emphysème) ou la toux avec beaucoup de mucus, sauf sur avis contraire de votre médecin.

Les antitussifs opioïdes ne doivent pas être utilisés chez les enfants de moins de 18 ans. Les enfants courent un risque plus élevé d’effets secondaires graves (voire mortels), en particulier de problèmes respiratoires. Discutez avec le médecin des risques et des bienfaits de ce médicament.

Les produits contre la toux et le rhume ne guérissent pas le rhume. La toux due à un rhume n’a souvent pas besoin d’être traitée avec des médicaments. Demandez à votre médecin ou à votre pharmacien quels sont les autres moyens de soulager les symptômes de la toux et du rhume, comme boire suffisamment de liquides, utiliser un humidificateur ou utiliser des gouttes nasales ou un vaporisateur salin.

Mode d’administration et posologie d’Ambifed 

Lisez le Guide des médicaments si disponible auprès de votre pharmacien avant de commencer à prendre ce produit et chaque fois que vous en prenez un autre. Si vous avez des questions, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Prenez ce médicament par voie orale, avec ou sans nourriture, avec un grand verre d’eau (8 onces ou 240 millilitres) ou selon les directives de votre médecin. Ce médicament peut être pris avec de la nourriture si des maux d’estomac surviennent. Buvez beaucoup de liquides lorsque vous utilisez ce médicament, à moins d’avis contraire de votre médecin. Le liquide aidera à relâcher le mucus dans vos poumons.

Si vous utilisez la forme liquide, utilisez un appareil de mesure de médicaments ou une cuillère pour mesurer soigneusement la dose prescrite. N’utilisez pas de cuillère domestique, car il est possible que vous n’obteniez pas la bonne dose. Si votre forme liquide est une suspension, secouez le flacon bien avant chaque dose.

La posologie est basée sur votre état de santé et votre réponse au traitement.

N’augmentez pas votre dose et n’utilisez pas ce produit plus souvent ou plus longtemps que prescrit. Votre état ne s’améliorera pas plus rapidement et votre risque d’effets secondaires augmentera.

Si vous cessez soudainement d’utiliser ce médicament, vous pouvez présenter des symptômes de sevrage (comme de l’agitation, des larmoiements, un écoulement nasal, des nausées, de la transpiration, des douleurs musculaires). Pour aider à prévenir le sevrage, votre médecin peut réduire votre dose lentement. Le sevrage est plus probable si vous avez utilisé ce médicament régulièrement pendant une longue période (plus de quelques semaines) ou à fortes doses. Informez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez de sevrage.

Bien qu’il aide de nombreuses personnes, ce produit présente un risque d’abus et peut parfois causer une dépendance. Ce risque peut être plus élevé si vous souffrez d’un trouble lié à la consommation d’alcool ou d’autres drogues (comme la surconsommation ou la dépendance aux drogues ou à l’alcool). Prenez ce produit exactement comme prescrit pour réduire le risque de dépendance. Renseignez-vous auprès de votre médecin ou de votre pharmacien pour plus de détails.

Lorsqu’il est utilisé pendant une période prolongée, ce médicament peut ne pas fonctionner aussi bien et peut nécessiter un dosage différent. Parlez à votre médecin si ce médicament cesse de bien fonctionner.

Informez votre médecin si votre toux ne s’améliore pas en 5 jours. Mentionnez-leur également si votre état s’aggrave ou si vous avez de la fièvre, des éruptions cutanées ou des maux de tête persistants. Ces symptômes peuvent être des symptômes d’un problème médical grave et doivent être vérifiés par un médecin.

Précautions d’emploi

Avant de prendre ce médicament, informez votre médecin ou votre pharmacien si vous y êtes allergique ou si vous avez d’autres allergies. Ce produit peut contenir des ingrédients inactifs qui peuvent causer des réactions allergiques ou d’autres problèmes. Consultez votre pharmacien pour plus de détails.

Avant d’utiliser ce médicament, informez votre médecin ou votre pharmacien de vos antécédents médicaux, en particulier de : problèmes abdominaux (p. ex. constipation chronique, iléus, maladie de la vésicule biliaire, pancréatite), problèmes surrénaliens (p. ex, maladie d’Addison), problèmes de vaisseaux sanguins (p. ex. maladie de Raynaud, faible débit sanguin vers le cerveau, les jambes et les mains), certains troubles cérébraux (p. ex. traumatisme crânien, tumeur, pression accrue dans le cerveau, convulsions), troubles respiratoires (p. ex, asthme, emphysème, apnée du sommeil), diabète, glaucome, problèmes cardiaques, hypertension artérielle, problèmes rénaux, maladie du foie, troubles mentaux/moods (p. ex. dépression, psychose), troubles thyroïdiens (p. ex. hyperthyroïdie, hypothyroïdie), troubles urinaires (p. ex. prostate hypertrophiée), antécédents personnels ou familiaux de troubles liés aux drogues (comme la consommation excessive de drogue ou d’alcool, une dépendance à ceux-ci) et obésité

Ce médicament peut vous rendre étourdi ou somnolent. L’alcool ou la marijuana (cannabis) peut vous rendre plus étourdi ou somnolent. Ne conduisez pas, n’utilisez pas de machines et ne faites rien qui nécessite de la vigilance jusqu’à ce que vous puissiez le faire en toute sécurité. Évitez les boissons alcoolisées. Consultez votre médecin si vous consommez de la marijuana (cannabis).

Pour réduire les étourdissements et les étourdissements, se lever lentement en se levant d’une position assise ou couchée.

Ce médicament peut contenir de l’aspartame. Si vous souffrez de phénylcétonurie (PCU) ou de toute autre affection qui vous oblige à restreindre votre consommation d’aspartame (ou de phénylalanine), consultez votre médecin ou votre pharmacien pour savoir comment utiliser ce médicament sans danger.

Ce médicament peut contenir du sucre et/ou de l’alcool. La prudence est de mise si vous souffrez de diabète, d’alcoolisme ou d’une maladie du foie. Renseignez-vous auprès de votre médecin ou de votre pharmacien sur l’utilisation sécuritaire de ce produit.

Avant de subir une chirurgie, informez votre médecin ou votre dentiste que vous prenez ce médicament.

Les personnes âgées peuvent être plus sensibles aux effets secondaires de ce médicament, notamment la confusion, les étourdissements, la somnolence, la respiration lente/peu profonde, les battements cardiaques rapides/irréguliers, les problèmes urinaires ou les troubles du sommeil.

Informez votre médecin si vous êtes enceinte ou si vous pensez l’être. Pendant la grossesse, ce produit n’est pas recommandé. Il peut nuire à l’enfant à naître. Parlez à votre médecin des risques et des bienfaits de ce médicament. Voir également la section Avertissement.

Ce produit peut passer dans le lait maternel et peut avoir des effets indésirables sur le nourrisson (comme une somnolence inhabituelle, une difficulté à téter, des difficultés respiratoires ou une boiterie inhabituelle). Il n’est pas recommandé d’allaiter pendant l’utilisation de ce produit. Consultez votre médecin avant d’allaiter.

Effets secondaires Possibles

Des étourdissements, somnolence, maux de tête, maux d’estomac, nausées, constipation, nervosité ou troubles du sommeil peuvent survenir. Si l’un de ces effets persiste ou s’aggrave, communiquez rapidement avec votre médecin ou votre pharmacien.

Rappelez-vous que votre médecin vous a prescrit ce médicament parce qu’il ou elle a jugé que les avantages pour vous sont plus importants que le risque d’effets secondaires. De nombreuses personnes qui prennent ce médicament n’ont pas d’effets secondaires graves.

Informez immédiatement votre médecin si vous avez des effets secondaires graves, y compris : des changements mentaux ou d’humeur (p. ex. hallucinations), tremblements, difficulté à uriner, faiblesse, rythme cardiaque rapide ou irrégulier.

Consulter immédiatement un médecin si vous avez des effets secondaires très graves, notamment : convulsions.

Ce produit peut causer de graves changements d’humeur et des problèmes respiratoires très graves (rarement mortels). Ce produit peut contenir de la codéine ou de la dihydrocodéine. La codéine et la dihydrocodéine sont transformées en opioïdes puissants (morphine ou dihydromorphine) dans votre corps. Chez certaines personnes, cela se produit plus rapidement et plus complètement que d’habitude, ce qui augmente le risque d’effets secondaires très graves. Obtenez de l’aide médicale immédiatement si vous remarquez l’une des situations suivantes : respiration lente/peu profonde, somnolence/difficulté à se réveiller, confusion.

Une réaction allergique très grave à ce médicament est rare. Toutefois, consultez immédiatement un médecin si vous remarquez des symptômes d’une réaction allergique grave, notamment : éruption cutanée, démangeaisons ou enflure (surtout au visage, à la langue ou à la gorge), étourdissements graves, difficultés respiratoires.

Cette liste d’effets secondaires possibles n’est pas exhaustive. Si vous remarquez d’autres effets non énumérés ci-dessus, communiquez avec votre médecin ou votre pharmacien.

Interactions médicamenteuses

Les interactions médicamenteuses peuvent modifier l’action de vos médicaments ou augmenter votre risque d’effets secondaires graves. Ce document ne contient pas toutes les interactions médicamenteuses possibles. Tenez une liste de tous les produits que vous utilisez (y compris les médicaments d’ordonnance et en vente libre et les produits à base d’herbes médicinales) et partagez-la avec votre médecin et votre pharmacien. Ne commencez pas, n’arrêtez pas ou ne modifiez pas la posologie d’un médicament sans l’approbation de votre médecin.

Parmi les produits qui peuvent interagir avec ce médicament, mentionnons : d’autres anticholinergiques (p. ex. benztropine, alcaloïdes de la belladone), des bêta-bloquants (p. ex. métoprolol, aténololol), cimétidine, certains médicaments antihypertenseurs (guanéthidine, méthyldopa), naltrexone, antidépresseurs tricycliques (p. ex. amitriptyline, désipramine).

La prise d’inhibiteurs de la MAO avec ce médicament peut causer une interaction médicamenteuse grave (possiblement mortelle). Évitez de prendre des inhibiteurs de la MAO (isocarboxazide, linézolide, bleu de méthylène, moclobémide, phénelzine, procarbazine, rasagiline, safinamide, sélégiline, tranylcypromine) pendant un traitement avec ce médicament. La plupart des inhibiteurs de la MAO ne doivent pas non plus être pris pendant les deux semaines précédant le traitement par ce médicament. Demandez à votre médecin quand vous devez commencer ou cesser de prendre ce médicament.

Le risque d’effets secondaires graves (tels que respiration lente/peu profonde, somnolence/dizziness) peut être augmenté si ce médicament est pris avec d’autres produits qui peuvent également causer de la somnolence ou des problèmes respiratoires. Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez d’autres produits tels que d’autres analgésiques opioïdes ou antitussifs (codéine, hydrocodone), de l’alcool, de la marijuana (cannabis), des médicaments pour dormir ou contre l’anxiété (alprazolam, lorazépam, zolpidem), des relaxants musculaires (carisoprodol, cyclobenzaprine), des antihistaminiques (cetirizine, diphenhydramine), etc.

La guaifénésine et les décongestionnants sont offerts en vente libre et sur ordonnance. Vérifiez attentivement les étiquettes de tous vos médicaments pour vous assurer que vous ne prenez pas plus d’un produit contenant ces ingrédients.

Vérifiez les étiquettes de tous vos médicaments (tels que les produits contre les allergies ou la toux et le rhume, les aides diététiques) parce qu’ils peuvent contenir des ingrédients qui peuvent causer de la somnolence ou affecter votre rythme cardiaque ou votre pression sanguine. Demandez à votre pharmacien comment utiliser ces produits en toute sécurité.

D’autres médicaments peuvent affecter le retrait de ce produit de votre corps, ce qui peut affecter son fonctionnement. Par exemple, les antifongiques azole (comme le kétoconazole), le bupropion, la fluoxétine, les antibiotiques macrolides (comme l’érythromycine), les médicaments anti-VIH (comme le ritonavir), la paroxétine, la quinidine, les rifamycines (comme la rifabutine, la rifampine), certains médicaments utilisés pour traiter les crises (tels la carbamazépine, la phénytoïne) et autres.

Ce médicament peut interférer avec certains tests d’urine de laboratoire (p. ex. taux de 5-HIAA, taux de VMA, taux d’amylase/lipase), ce qui peut entraîner de faux résultats. Assurez-vous que le personnel du laboratoire et tous vos médecins savent que vous prenez ce médicament.

Notes

Ne partagez pas ce médicament avec d’autres personnes. Le partager est contraire à la loi.

Dose oubliée

Si on vous prescrit ce médicament selon un horaire régulier et que vous oubliez une dose, prenez-la dès que vous vous en souvenez. Si l’heure de la dose suivante est proche, sautez la dose oubliée. Prenez votre prochaine dose à l’heure habituelle. Ne doublez pas la dose pour rattraper votre retard.

Stockage

Stockage à température ambiante à l’abri de la lumière et de l’humidité. Ne pas entreposer dans la salle de bain. Gardez tous les médicaments hors de portée des enfants et des animaux de compagnie.

Ne jetez pas les médicaments dans les toilettes ou ne les versez pas dans un drain à moins qu’on vous le demande. Jetez correctement ce produit lorsqu’il est périmé ou dont vous n’avez plus besoin. Consultez votre pharmacien ou votre entreprise locale d’élimination des déchets.

AVERTISSEMENTS :

Ce médicament présente un risque d’abus et de dépendance, qui peut entraîner une surdose et la mort. Ce médicament peut également causer des problèmes respiratoires graves, voire mortels. Pour réduire votre risque, votre médecin devrait vous prescrire la dose la plus faible qui fonctionne et la prendre le moins longtemps possible. Voir aussi la section Mode d’emploi pour plus d’informations sur la dépendance.

Le risque de problèmes respiratoires graves est plus élevé lorsque vous commencez à prendre ce médicament, ou si vous prenez la mauvaise dose ou prenez plus de ce médicament que la dose prescrite. La prise de ce médicament avec de l’alcool ou d’autres drogues qui peuvent causer de la somnolence ou des problèmes respiratoires peut causer des effets secondaires très graves, voire la mort. De plus, d’autres médicaments peuvent affecter le retrait de ce produit de votre corps, ce qui peut affecter son fonctionnement. Assurez-vous de savoir comment prendre ce produit et quels autres médicaments vous devriez éviter de prendre avec lui. Voir aussi la section Interactions médicamenteuses. Consulter immédiatement un médecin si l’un de ces effets secondaires très graves survient : respiration lente/peu profonde, étourdissements inhabituels, somnolence/étourdissements graves, difficulté à se réveiller.

Conservez ce médicament dans un endroit sûr pour prévenir le vol, le mauvais usage ou l’abus. Si quelqu’un avale accidentellement ce médicament, consultez immédiatement un médecin.

Avant d’utiliser ce médicament, les femmes en âge de procréer devraient discuter des risques et des bienfaits avec leur(s) médecin(s). Avertissez votre médecin si vous êtes enceinte ou si vous pensez l’être. Pendant la grossesse, ce médicament n’est pas recommandé. Il peut augmenter légèrement le risque d’anomalies congénitales s’il est utilisé pendant les deux premiers mois de la grossesse. De plus, son utilisation prolongée ou à fortes doses près de la date prévue de l’accouchement peut nuire à l’enfant à naître. Pour réduire le risque, prenez la plus petite dose efficace pendant le moins de temps possible. Les bébés nés de mères qui prennent ce médicament pendant une longue période peuvent développer des symptômes de sevrage graves (voire mortels). Si vous remarquez des symptômes chez votre nouveau-né, comme des pleurs qui ne s’arrêtent pas, une respiration lente ou superficielle, de l’irritabilité, des tremblements, des vomissements, de la diarrhée, une mauvaise alimentation ou des difficultés à prendre du poids, dites-le immédiatement au médecin.

Prix d’Ambifed 

Le prix de ce traitement est libre. C’est à dire que chaque pharmacie, physique ou en ligne peut déterminé son propre prix de vente.